Now Reading
Passe Muraille n°112 – manifestations, batteries, immobilier, Vatican

Passe Muraille n°112 – manifestations, batteries, immobilier, Vatican

Editorial

Le Passe Muraille est une lettre hebdomadaire dédiée à l’actualité chinoise. Nous sélectionnons différents sujets sociétaux, économiques et diplomatiques dont peu relatés par la presse généraliste.

La conférence EastIsRed, sur le thème des semi-conducteurs a lieu à Paris jeudi 1er décembre. Il est encore temps de s’inscrire. Information et inscription sur wilout.

Une bonne lecture.

Bonne lecture!

Noé & Pierre

Des questions ? Nous apportons les réponses.

Essayez nos solutions

Manifestations et zéro COVID

Les manifestations qui ont secoué la Chine ce weekend ont largement été reprises dans la presse internationale. Les autorités ont d’abord toléré samedi et dimanche puis ont étouffé les mobilisations dès lundi en recourant à l’intimidation. Depuis, le renforcement de l’appareil sécuritaire à Pékin et à Shanghai et dans les universités se poursuit. La présence policière est notable autour des lieux de manifestations afin d’intimider d’éventuels téméraires. Plusieurs manifestants ont été convoqués au commissariat tandis que des officiers demandaient à vérifier les téléphones de badauds, à la recherche d’applications interdites – Twitter, Instagram, etc. Plusieurs universités ont autorisé les étudiants volontaires à rentrer chez eux : un moyen efficace de vider les lieux et éviter une redite du weekend.

Le COVID lui, ne se rend pas : le pays enregistrait 40.000 cas le 27 novembre, dont près de 10.000 à Chongqing et le variant BF.7 qui circule à Pékin a un R0 supérieur à 10. Au regard du faible taux de vaccination des personnes à risque, une ouverture soudaine du pays ferait plusieurs centaines de milliers de morts et des millions de nouvelles contaminations chaque jour. En un mot : il n’y a pas d’issue facile à la politique zéro COVID.

Néanmoins, le gouvernement semble avoir été surpris par les manifestations et se sait sous pression. Lundi et mardi, le récit officiel n’a en apparence pas changé : maintien de la politique zéro COVID en conformité avec les “20 points” du conseil d’Etat de la semaine dernière. En substance : une gestion plus “fluide” des quarantaines. Pékin s’agitait mardi alors que le gouvernement semble se relancer dans une campagne de vaccination (avec les vaccins chinois) auprès de sa population à risque.

Dans le même temps, les autorités utilisent leurs méthodes préférées pour prévenir de nouvelles manifestations. Intimidations, nous l’avons dit, mais aussi mises en accusation des “forces étrangères” qui ont instigué les manifestations. Aussi, depuis lundi, les entreprises de tests PCR sont aussi visées par la colère populaire, sans intervention du gouvernement : celles-ci constituent un bouc émissaire pratique.

L’avis d’EastIsRed : ne pas attendre trop de changements à court terme. Le gouvernement n’a pas tant de marge de manœuvre : quelques officiels seront renvoyés pour négligence. Une campagne de vaccination serait un signal positif, mais beaucoup de chemin reste à parcourir avant une réouverture.

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou créez un compte en cliquant ici
Scroll To Top