Now Reading
[Brève] Les villes chinoises déstockent leurs immeubles: la mode de « l’achat groupé »

[Brève] Les villes chinoises déstockent leurs immeubles: la mode de « l’achat groupé »

16 septembre: Fu Linghui [付凌晖], porte-parole du Bureau national chinois des statistiques, a reconnu que le marché immobilier est toujours dans un processus de baisse.

Tenter de ralentir la chute de l'immobilier en Chine

Nous avions déjà rappelé dans notre PM n°101 que les villes sont dans un processus de rachat de leurs propres terres pour reprendre l’activités de leurs promoteurs immobiliers ruinés.

Un second phénomène chinois a le vent en poupe et s’étend de ville en ville: l’incitation à l’achat groupé de biens immobiliers [团购买房].

Un nombre croissant de ville proposent des rabais sur le prix des biens immobiliers, allant jusqu’à 10%, en cas d’achat d’un groupe d’unités.

Ces mesures, approuvées par le gouvernement central, doivent encourager l’investissement dans la locomotive à croissance que représente l’immobilier en Chine, et qui a besoin de préachats pour tourner à plein régime. C’est en effet sur ce modèle (l’investisseur préachète un bien non construit qui permettra la construction et la livraison dudit bien) que des fortunes colossales se sont montées en un rien de temps en Chine, et sur lequel 30% de la croissance chinoise repose.

Achats groupés: peu de chance d'aboutir

Instaurées depuis plusieurs mois dans un certain nombres de villes de troisième et quatrième rang, ces mesures n’ont pas encore produit d’effets visibles. La confiance des investisseurs dans l’immobilier s’est effondrées en 2021 et le ralentissement générale de la croissance liée à la Covid-19 décourage de nombreux ménages chinois d’acheter une maison, malgré la baisse des prix dans les petites et moyennes villes. 

Zhang Bo, directeur de la branche du 58 Anju Room Industry Research Institute :  « si la confiance du marché est toujours au plus bas, l’effet stimulant des achats groupés sera relativement limité« . En effet, les villes de troisième et quatrième rangs servent surtout d’investissement à long terme pour les acheteurs, et la peur de voir les prix de l’immobilier s’effondrer, et/ou la ville devenir purement et simplement une ville fantôme limite l’enthousiasme des achats.

See Also

Les données officielles indiquent qu’au cours des huit premiers mois de cette année, les investissements dans le développement immobilier en Chine ont chuté de 7,4 % , soit la plus forte baisse depuis mars 2020; De 2020 à aujourd’hui, la construction de nouveaux immeuble a baissé de tiers. Les ventes de logements commerciaux et la surface vendue au cours des huit premiers mois ont chuté respectivement de près de 28 % et 23 % en glissement annuel.

 

Scroll To Top