Now Reading
Exécution de Li Jianping : les pantouflages entre SOE et PCC ne passent plus

Exécution de Li Jianping : les pantouflages entre SOE et PCC ne passent plus

Li Jianping (李建平) a été condamné à mort en première instance sans sursis ce 27 septembre – première exécution effective de cette année du Tigre. Ce personnage politique incarne le problème endémique de corruption au sein du PCC, notamment du fait des passages réguliers de ces responsables entre entreprises d’Etat et gouvernements locaux.

CV et motif de la condamnation / corruption et mafia

En mars 2011, Li Jianping a assumé le poste de secrétaire du comité de travail du parti de la zone de développement économique et technologique de Hohhot (Mongolie Intérieure). De 2009 à 2014, on le trouve à la tête de Hohhot Chunhua Water Development Group Co., Ltd (呼和浩特春华水务开发集团有限责任公司). Il profite de son influence pour vendre des offres de projet public contre rémunération, et gagne 82 millions d’euros en biens immobiliers pour ses faveurs d’attribution.

Pendant cette période, il entretient notamment des liens étroits avec un patron de la mafia locale, Zhao Wenyuan (赵文远). Contre rémunération, il tolère et favorise l’existence de la pègre locale, un classique dans les régions reculées de la Chine.

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou créez un compte en cliquant ici
Scroll To Top