Now Reading
[Les applications #2] DingTalk, symbole du management toxique en Chine

[Les applications #2] DingTalk, symbole du management toxique en Chine

Nous continuons notre série sur les applications qui rythment la vie des Chinois. Cet épisode est consacré à dingding, ou DingTalk, l’application honnie des employés chinois.

Les messageries d’entreprise sont devenues une banalité avec laquelle les employés ont appris à cohabiter. Qui n’a jamais reçu de message sur Slack à 19h30 un jeudi soir ou se réveiller avec le bruit distinctif de ses notifications. En Chine, il existe plusieurs applications de messageries d’entreprise, mais la plus connue et sans aucun doute « dingding » (DingTalk, selon le nom officiel en anglais).

Créée par Alibaba en 2015, elle compte plus de cinq cents millions d’utilisateurs individuels et 21 millions d’entreprises.  L’application permet à une entreprise de gérer la messagerie, mais aussi les emails, les gestions d’agenda ainsi qu’un service de visio-conférence. Parmi ses concurrents, on retrouve sans surprise WeChat pour entreprise (企业微信) ou encore Lark (飞书) de Bytedance.

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou créez un compte en cliquant ici
Scroll To Top