Now Reading
Les investissements immobiliers chutent de 10% en Chine, une première.

Les investissements immobiliers chutent de 10% en Chine, une première.

Une première depuis 1999, pour être exact. Selon les données officielles publiée ce 17 janvier 2023, les investissements dans l’immobiliers ont chuté de 10% en 2022.

La confiance dans l'industrie immobilière est basse

Les derniers scandales immobiliers que la Chine a connu n’ont pas arrangé la situation, et les feuilletons se poursuivent. Evergrande continue de défrayer la chronique: PwC vient d’annoncer son retrait de son poste d’analyste financier de l’entreprise, pour « divergence de vue » [17/01/2023]; Evergrande négocie des equity-swap avec ses créanciers étrangers dans le même temps, incapable de rembourser ses dettes depuis 2021 [17/01/2023]. Symbolique, le géant créé par Xu Jiayin refroidit les investissements dans le secteur immobilier, boudé par les consommateurs.

Or, l’immobilier est « le pilier de l’économie chinoise« , de l’aveu même de Liu He [刘鹤], le vice-Premier ministre de la Chine [22/12/2022], lors du China-EU business leaders and former senior officials’ dialogue. Selon lui, l’urbanisation rapide du pays donnera une respiration bienvenue au secteur, qui représente 28% de la croissance chinoise, et dont d’innombrables ouvriers chinois dépendent. Si bien que les provinces prennent, de manière quasi autonome, des mesures locales pour sauver ce qui peut encore l’être – comme le Henan ce mois-ci [07/01/2023]. Et même des villes bouillonnantes comme Shenzhen sont revenues aux niveaux de transactions immobilières d’il y a 18 ans ! [每日经济新闻].

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou créez un compte en cliquant ici
Scroll To Top