Now Reading
Passe Muraille n°1 – semaine du 14 janvier 2019

Passe Muraille n°1 – semaine du 14 janvier 2019

Avertissement: EastisRed est heureux de vous présenter la première édition de sa veille hebdomadaire portant sur les questions de Défense chinoises, élaborée à partir de presse spécialisée locale. Les positions défendues ou les faits présentés dans ces articles sont ceux de leurs auteurs, et en aucun cas ceux des contributeurs d’EastIsRed. Nous ne disposons pas des compétences techniques nécessaires pour confirmer les éléments décrits par les auteurs.

Sommaire :

1. Politique & doctrine
2. Diplomatie militaire
3. Entraînements et exercices
4. Actualités de l’APL
5. Autres actualités
6. Equipements
7. Espace
 

Focus : remise des prix nationaux pour les sciences et technologie

Chaque année, l’Académie des Sciences chinoise – zhongguo kexue yuan –  décerne le “plus haut prix national pour les sciences et technologie”. Ce prix annuel récompense les scientifiques chinois dont les travaux sont remarqués. Cette année, deux ingénieurs travaillant sur des technologies militaires ont été sélectionnés. Le premier est Liu Yongtan, qui a travaillé sur les radars trans-horizons à l’Université d’Ingénierie de Harbin (déjà cité dans le SCMP ici et sur Sina qui lui consacre un article ici). Le second est Qian Qihu, primé pour ses travaux sur les constructions souterraines. Il a fait l’objet d’un article en anglais sur le site de l’armée, mettant en avant la “muraille de Chine souterraine” qui protègerait les installations capitales de l’armées, et formerait une “dernière ligne de défense” infranchissable pour les armes hypersoniques ou nucléaires. Cet ingénieur a été invité devant plus d’un millier d’officiers et ingénieurs pour parler de ses travaux, et a fait l’objet de plusieurs articles mais aussi interview.

Dans un autre domaine, trois entreprises ont reçu le “prix national pour les avancements technologiques” en récompense de leur travaux sur les moteurs de camions lourds. Ces trois entreprises sont : Weichai Power ; China Fast Gear ; Shaanxi Hande AXLE.D’après l’article, il s’agit des principaux constructeurs de moteurs de camions en Chine, par ailleurs impliqués dans le futur programme de camion utilitaire de l’armée. Selon l’article, ce sont des références en matière d’intégration civilo-militaire, dans la mesure où leurs garages et usines répartis dans le pays pourront participer à la maintenance des véhicules. Le nouveau moteur, quand à lui, a été spécialement conçu pour démarrer dans des conditions climatiques extrêmes, comme celles rencontrées sur les hauts plateaux du Tibet ou du Xinjiang.

 

Politique & doctrine :

La politique n’est jamais loin en Chine, et souvent certains articles publiés dans le Quotidien de l’APL reprennent les déclarations des chefs de l’armée ou du Président Xi Jinping directement. Par exemple, avec le compte rendu d’une réunion élargie du comité sur la discipline de la commission militaire centrale (CMC, l’organe dirigeant de l’APL). L’article rapporte les propos de Zhang Youxia (membre du politburo, vice premier de la CMC), qui porte sur la construction du parti au sein de l’armée et la lutte contre la corruption. Il appelle à renforcer la discipline, faire attention aux dérives politiques, et redoubler d’effort dans la préparation à l’armée. Par ailleurs, dans le troisième paragraphe, une insistance particulière est porté aux “dérives politiques” et l’importance de les corriger. Si ce type de déclaration est sommes toute régulier, le message est très politique et rappelle quelle est la ligne à suivre.

 

Le Quotidien de l’Armée populaire de Libération reproduit également les discours de Xi Jinping, et notamment son récent article “qualités exigées des cadres du parti”, où sont énumérées les qualités requises pour être un loyal cadre du parti, à savoir: bien se présenter & être disponible, être moral, avoir blanchi sous le harnais, être exempt d’accusation ou de démêlés judiciaires, être volontaire, être désintéressé vis-à-vis du superficiel.  Dans ce genre de situation, la presse officielle ne tarde pas à publier des articles “expliquant le discours”, comme celui-ci, dans le quotidien du Peuple.

 

Politique toujours, un reportage sur les méthodes déployées par une brigade de l’armée de terre pour “lutter activement contre les quatre mauvais styles” (si feng – un terme politique renvoyant aux attitudes à éviter : le “formalisme” ; le “bureaucratisme”, “l’hédonisme” et les “styles extravagant”. Ce type d’article nous renseigne souvent sur le déroulement de la formation et l’inspection disciplinaire, ici avec une sélection de sous-officiers qui reçoivent “une formation pour les aider à détecter les problèmes” et l’envoie d’inspecteur dans les branches du parti au niveau du bataillon et en dessous.

 

Autre message politique, mais moins direct, la fin du contrôle général des stocks de médicaments de l’armée et la mise en place d’un système de gestion amélioré. L’article donne des précisions sur la manière d’effectuer les contrôles, qui s’en charge, et pourquoi il est efficace. Un article qui résonne avec le récent scandale des vaccins expirés inoculés aux enfants d’une ville du Jiangsu.

 

Par ailleurs, le département du travail politique de la Commission Militaire Centrale lance une campagne de propagande dans les différentes universités liées à l’armée. Selon Xinhua, une tournée de conférence, discours, courts-métrages sera organisée dans chacun des établissements sur le thème des “les pionniers des réformes arrivent dans les écoles” (改革先锋进校园).

 

Diplomatie militaire :

Le 15 janvier, au siège de la CMC (Bayidalou), Li Zuocheng (membre du comité central, chef d’Etat-major) a rencontré le chef des opérations navales américain John M. Richardson. Voir la vidéo publiée par M. Richardson sur Twitter.

Jeudi 17 janvier, trois navires se sont rendus au Philippines pour une visite de courtoisie, à Manille. L’escale durera cinq jours, pendant lesquels les équipages participeront à diverses activités avec leurs homologues philippins.

 

Le PLA Daily renvoie ses lecteurs à l’histoire de la corruption des armées par les puissances d’argent intérieures ou étrangères, mais rassure: Mao Zedong a réglé le problème en dépossédant les propriétaires terriens et en répartissant leur terre en guise de solde. Le message est passé: un bon soldat communiste ne se plaint pas de son salaire.

 

Entraînements et exercices :

Les différents groupes d’armées, brigades ou régiments de l’APL s’entraînent quotidiennement, et il serait absurde de chercher à s’informer sur chacun d’eux. Par contre, certains documentaires suivent certaine unités “médiatiques” au cours de certains de ces exercices. Par exemple, le récit et l’analyse des déboires d’une brigade interarmes du 81e groupe d’armées, réputée pour être une des mieux dotée en matériel moderne (Type-99A ; Type-04A, PZH-09, HQ-17) est intéressant. Malgré son équipement, elle s’est fait battre à plate couture par la “brigade des loups de Zhurihe”, la brigade spécialisée dans les “forces d’oppositions” (OPFOR). Selon l’article qui cite un documentaire CCTV, le commandement et les équipages n’étaient tout simplement pas préparés ni à la “guerre ni à leurs équipements modernes”. Selon un chef de char interviewé par les équipes de CCTV, les équipages continuaient à utiliser leur véhicule comme ceux de la génération précédente.

 

Par ailleurs, en mer de Chine méridionale, l’armée lance une nouvelle édition d’exercices en “mer lointaine”. Trois navires vont y participer, le Type-052D Changsha, le Type-052C Haikou, et enfin le navire de ravitaillement Type-903 “Luoma hu”. Ils sont attendus pour des exercices interarmées prévus avec des éléments de l’aéronavale. Notons enfin qu’un exercice similaire s’était déroulé en février 2018.  

 

Mer de Chine méridionale toujours, les Su-35 régulièrement envoyé en mer de Chine du Sud sont prêts à mener des missions de lutte-antinavire. L’article insiste sur la tenue régulière, depuis un an, d’exercices interarmées impliquant ces avions dans des missions de frappes anti-navires notamment.

 

Actualités de l’APL :

Vie des militaires du rang :

Hautement contrôlé, le Quotidien de l’Armée populaire de Libération est l’équivalent du Quotidien du Peuple pour les militaires. Sur les douze pages du journal, les quatre ou cinq premières sont généralement réservées aux “actualités importantes”, tandis que les pages restantes sont occupées par différentes rubriques : débat théoriques et doctrinaux, “vie du régiment”, “soldier’s self-cultivation” (军人修养 ), ou encore “armées du monde”.

 

Un premier exemple avec ce témoignage d’un soldat constamment surveillé lorsqu’il est en déplacement à l’extérieur de la caserne. Plusieurs fois par jour, ses supérieurs lui envoyaient des messages ou l’appelait sur Wechat pour lui demander où il est. Lors d’un comité d’évaluation, le comité en charge des ressources humaines lui a donné raison, et a rappelé qu’il ne fallait pas surveiller abusivement les soldats, et qu’il est interdit d’utiliser Wechat pour contrôler les hommes.

 

Toujours dans les pages “du rang”, un article proposé par un capitaine de section enjoint les soldats à rester actifs pendant les vacances [le nouvel an chinois, prévu pour le 5 février, approche à grand pas]. Ainsi, un entraînement physique sain et journalier est nécessaire, même pendant les vacances.

 

Autre article de la même catégorie, consacré à l’entraînement des nouvelles recrues. Plus particulièrement, le journaliste est allé rencontré de jeunes soldats récemment entrés dans l’armée, et raconte leur “transformation”. Mauvais en sport ? Ils sont devenus d’excellents coureurs. Mais surtout, l’article les décrit comme “une feuille blanche spirituelle” prête à être remplie par l’enseignement des instructeurs.

 

Un autre article portant cette fois sur de nouvelles règles d’entraînements mises en place dans une brigade du 71e groupe d’armée. Cette brigade organiserait ainsi une “double compétition” : les soldats ou officiers qui ne validerait pas l’ensemble des compétences lors des tests annuels verront leurs citations annulées et leur possibilité de promotion restreinte.

 

Il arrive que les soldats et leurs supérieurs hiérarchique soient en conflit. Ces dernières années, il n’était pas bon ton pour un militaire lambda de l’APL de se plaindre de ses supérieurs, sous peine de subir leur courroux. Une brigade du génie du 72e groupe d’armée a décidé d’établir un mécanisme permettant aux soldats de faire remonter leurs plaintes sans s’exposer à la vengeance de leurs chefs. Plus exactement, il s’agit d’améliorer un système existant mais jusqu’ici réputé peu fiable, lent, et peu pratique.

 

Autre question soulevée par le Quotidien de l’APL, celle de la responsabilité des supérieurs en cas de fautes d’un de ses subordonnés. Dans une situation où deux soldats sont en conflit et/ou provoquent un incident, est-ce que leur supérieur devrait être inquiété ? La réponse est non, tant que l’incident n’est pas grave et qu’il n’est pas lié à son comportement.

 

Autres actualités :

L’institut des sciences militaires (Université pour la Défense Nationale) a publié un ouvrage “introduction à la terminologie militaire”《军语概论》. Jusqu’ici, depuis la prise de pouvoir du Parti communiste, 6 synthèses du langages militaires ont été publiées pour harmoniser et diffuser un langage militaire standardisé. L’importance de rendre ce langage intelligible dans l’armée constitue, selon 81.cn, une base fondamentale de sa modernisation.

 

A l’instar de toutes les forces armées modernes, l’APL doit gérer les défis posés par l’utilisation massive des smartphones et l’arrivée d’internet dans la caserne et les lieux de vies. Un journaliste rapporte la mise en place d’outils permettant de bloquer les appels entrant (“dans” la caserne”) et notamment ceux qui s’apparent à des fraudes et autres sites illégaux. Ce mécanisme serait issu d’une coopération discrète avec le département de la sécurité local.

 

Toujours sur le question cyber, le Quotidien de l’APL de vendredi 18 janvier rapporte la tenue à l’Université d’Ingénierie de l’Armée de l’Air la tenu d’une formation spéciale sur les nouveaux types de crimes dans le cyberespace, en partenariat avec les organes de la sécurité correspondant du ministère de la sécurité publique. Durant ce séminaire, il est prévu d’étudier les méthodes des fraudeurs et arnaqueurs sur internet afin de proposer des solutions. Il est aussi question de mécanismes de supervision de l’opinion publique, d’échanges de données entre agences gouvernementales, et autres mécanismes relevant de la “sécurité informatique”

 

Dans un autre domaine, la campagne de recensement des vétérans bat son plein, en témoigne un article incitant ces derniers à s’inscrire sur la plateforme dédiée, inscription qui permettra non seulement de savoir le nombre exact, mais aussi de mieux connaître leurs besoins en pensions et reconversion, et surtout simplifier la gestion administrative des dossiers.

 

Au Xinjiang, l’Armée se félicite de la mise en service d’un réseau local d’alimentation en électricité renouvelable, beau produit de l’intégration civilo militaire. Construit sur un modèle “soutien et direction centrale ; construits et géré par des “entreprises clées” [le terme en chinois est “backbone central entreprise, gangu yangi”, un terme précis renvoyant à plusieurs entreprises officiellement désignée ainsi. La liste est disponible ici.] Cet approvisionnement en électricité issue d’énergies renouvelables devrait être utilisé par l’armée.

 

See Also

Enfin, dans les pages “armées du monde” du Quotidien de l’APL, la France était à l’honneur jeudi 17 janvier, avec deux articles consacrés respectivement à l’Ecole Militaire, son fonctionnement et sa philosophie. Un second article traite des méthodes d’entraînement de l’armée française. Ces deux articles restent généraux, mais nous renseigne sur ce qui intéresse -depuis quelques temps déjà- l’APL : améliorer l’entraînement de ses hommes mais aussi de ses officiers.

 

Equipements :

Sina revient sur la nouvelle version du poste du tireur des chars Type-99A. A l’origine dévoilée dans un reportage vidéo dont il ne reste plus que des screenshots, on observe d’après l’article de nouveaux écrans multifonction, de nouvelles optiques et systèmes de contrôle de tir, ainsi que d’autres équipements “numériques”. Pour davantage de photo, voir ici – en milieu et bas de page.

 

J-20: Sur Sina, on peut lire que sans avancement dans le programme WS-15, les capacités du J-20 ne pourraient être entièrement exploitées. De plus, l’article conclut par cette phrase “sans moteur de cycle adaptatif” (Variable Cycle Engine), le programme d’avion de nouvelle génération sera bien plus compliqué.”

 

Aéronautique: De nouveaux succès dans le développement de “commande de vol intelligentes” pour avions civils ou militaires. L’auteur suggère que ces commandes pourraient être adaptées aux avions de transport lourd.

 

Aviation: une nouvelle version de ravitaillement en vol du Y-20 devrait voir le jour d’ici deux ans. L’annonce suggère qu’en se basant sur les informations du constructeur AVIC, la mise en service du Y-20U (version de ravitaillement) améliorera les capacités de projection de l’armée de l’air chinoise.

 

Détection avancée: nouvelle génération d’AWACS chinois: un article fait état des futurs radars embarqués sur l’appareil. D’après l’auteur, les travaux menés sur les nouveaux radars indiquent le développement d’un système radar à face planes (conformal array antenna) et des “patch extérieur intelligent”.  Sur ce point, le terme chinois utilisé est 智能蒙皮贴片 – littéralement “intelligent/smart” ; “skin/covering” ; “patch/sticking sheet”

 

Aéronaval:  Une hypothétique nouvelle version du J-15 pourrait être en construction. L’auteur émet une telle spéculation à partir d’images apparues dans un documentaire CCTV, montrant des J-15 à l’entraînement à Hainan. En arrière plan, deux appareils qui ne sont pas encore peints. Si l’on en croit l’article, au regard du développement du J-15 et de l’aéronavale, il est possible que l’armée travaille sur une modernisation “à mi-parcours” de l’engin.

 

Côté exports, la Thaïlande aurait aurait acheté des chars de combat VT-4 à la Chine. La commande s’élèverait à 72 millions de dollars pour 14 véhicules. Par ailleurs, le VT-4 aurait été testé par le Pakistan, face à des chars russes et ukrainiens, mais n’auraient pas été retenus par l’armée. En revanche, le Pakistan a récemment testé avec succès ses missiles anti-aériens LY-80, version destinée à l’export du HQ-16.

 

En ce qui concerne le déploiement des forces, Sina signale l’arrivée de J-20 dans une brigade de chasse probablement située à Wuhu. Pour pour plus d’information, EastPendulum a consacré un article à ce sujet.

 

    Par ailleurs, la marine n’est pas en reste, elle a réceptionné un dixième navire de Type-02D (destroyer lance-missiles) et un Type 071 (navires de débarquement). Un article sur le sujet a été publié sur Sina, tandis qu’EastPendulum a également apporté son expertise.

 

Espace :

Les différents médias spécialisés chinois sont également avides de progrès spatiaux. Le Quotidien de l’APL revient sur Tiangong-2 et particulièrement le télescope embarqué “taiji” qui serait en avance sur ses objectifs scientifiques. Le média SINA présente quant à lui le dernier né de l’Institut d’Optique de Changchun, relevant de l’Académie des Sciences. Il s’agit d’un miroir spécial de 4 mètres de diamètre, destiné à être monté notamment sur la prochaine génération de satellite d’observation.

 

Par ailleurs, l’Institut de Recherche sur les Moteurs de Pékin (北京动力机械研究所 , aussi appelé dans l’article Institut 31) rattaché à la China Aerospace Science and Industry Corporation (CASIC) annonce avoir testé avec succès en décembre un moteur de type ramjet.

 

retour au sommaire


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top