Now Reading
Passe Muraille n°101 – 20e Congrès, politique de natalité, immobilier et relations sino-russes

Passe Muraille n°101 – 20e Congrès, politique de natalité, immobilier et relations sino-russes

Editorial

Après un été chargé, voici la 101e mouture de notre Passe Muraille. Un contenu revisité pour plus de clarté, tout en maintenant nos standards de précision et d’analyse.

Une bonne lecture.

Bonne lecture!

Noé & Pierre

Des questions ? Nous apportons les réponses.

Essayez nos solutions

A la une

Quarantaine au Xinjiang : mobilisation citoyenne et contre-mobilisation des censeurs

Depuis deux ans, la Chine a connu des dizaines de confinements locaux. Nous l’écrivons dans nos colonnes : début septembre, plus de 60 millions de Chinois dans plus de 30 villes sont en quarantaine. Si les confinements de Wuhan, au début de la pandémie ou celui de Shanghai ont marqué les esprits occidentaux, la population chinoise a souffert et continue de payer le prix des privations. En Novembre 2021, nous écrivions sur la ville de Ruili, au Yunnan, qui a connu des mois cumulés de confinements dans l’indifférence des grands médias nationaux chinois. Au regard de ces précédents, on imagine les conditions dramatiques que vivent des habitants d’une bourgade du Xinjiang soumis à une quarantaine stricte depuis près d’un mois. 

Très vite, les habitants de la préfecture khazak de Ili se plaignent de pénurie de nourriture et de médicaments, des soins qui sont refusés aux femmes enceinte et aux malades. Le sujet devient viral sur Weibo, les citoyens crient à l’aide, écrivent à des célébrités pour attirer leur attention. Malgré la censure, particulièrement vigilante – nous sommes au Xinjiang, après tout – Yili devient un sujet national et attire des dizaines de milliers de commentaires. Devant la mobilisation, les censeurs changent de tactique : des instructions fuitées et collectées par le China Digital Times détaillent un nouveau plan d’action. En plus de censurer les postes les plus critiques, d’arrêter quelques “meneurs”, il est demandé aux “employés du gouvernement” « d’inonder » les posts critiques avec du contenu positif.

 

See Also


  • Si la stratégie n’est pas nouvelle, y recourir est un choix. Bien que ce soit difficile de le mesurer, il semble que l’opinion publique chinoise est à cran : deux ans et demi de zéro COVID fatiguent les esprits, les problèmes économiques et d’emplois attaquent l’optimisme.
  • Du point de vue des censeurs, une mobilisation citoyenne pour aider des compatriotes en quarantaine est un problème supplémentaire à l’approche d’échéances politiques importantes. 
  • Toujours manier le bâton avec une carotte : en geste “d’apaisement”, des fonctionnaires locaux ont été punis et des excuses présentées. 

Les mesures pro-naissances donnent quelques résultats

Le directeur du Département de l’éducation [吕玉刚] de base du ministère de l’Éducation Lu Yugang a donné quelques bonnes nouvelles

Ce contenu est réservé aux abonnés. Identifiez-vous ou abonnez-vous si ce n'est pas déjà fait !

Scroll To Top