Now Reading
Explosion d’appels à la banque, les zones grises de la lutte contre le recouvrement (反催收)

Explosion d’appels à la banque, les zones grises de la lutte contre le recouvrement (反催收)

Cet article a été traduit par Amandine Dodo-Viennet, collaboratrice chez EastIsRed. Originalement diffusé par  南方周末 sous le titre “打爆”银行电话,反催收灰色生意 ”


Chen Jun, originaire de Wuhan et âgé de 27 ans, a obtenu son diplôme universitaire de troisième cycle il y a quatre ans. D’abord responsable de la gestion des prêts bancaires, il est ensuite devenu agent de recouvrement au sein d’une agence tierce, mais le COVID-19 a fait basculer sa vie.

Fin janvier 2020, la société de recouvrement employant Chen Jun a reçu de la banque coopérative une demande de suspension de recouvrement provenant du Hubei, et en février, la CIRC a émis un avis demandant aux institutions financières de pratiquer une politique de crédit adaptée, des délais de remboursement prolongés et plus de souplesse dans l’octroi de crédit à l’égard de toutes les personnes ayant temporairement perdu leurs ressources en raison de l’épidémie. Peu de temps après, la société de recouvrement à commencer à licencier du personnel et Chen a perdu son emploi. Restant désormais chez lui, il occupe son temps sur internet et découvre que le marché des dettes est en pleine évolution.

De part son métier, Chen a longtemps fréquenté des groupes de prêteurs sur QQ et de débiteurs sur WeChat. Depuis l’épidémie, il constate que de nombreux utilisateurs sont venus agrandir ce dernier groupe et partagent le besoin de trouver comment négocier avec les banques et restructurer les dettes de crédit. Chen, fort de son expérience dans la banque, est l’homme de la situation. Il a ainsi conseillé les utilisateurs et gagné leur confiance, certains d’entre eux ont commencé à lui écrire en privé en espérant qu’il puisse leur donner des directives plus spécifiques, par exemple sur la façon de mener des négociations sur les cartes de crédit. La négociation « carte de crédit » (信用卡协商) renvoie au fait que le débiteur négocie avec sa banque un remboursement personnalisé, par exemple avec des versements sans intérêts. Cependant, comme les intérêts constituent la principale source de revenus des banques, la négociation s’avère compliquée, c’est pourquoi de plus en plus d’alliances anti-recouvrement (反催收联盟) émergent, ciblant et exploitant ce marché intermédiaire.

Aujourd’hui, Chen Jun lutte contre l’anti-recouvrement en solitaire, il est actif dans les différents groupes de surendettés (surnommés « esclaves de la carte » 卡奴) et publie des vidéos sur Bilibili, Tik Tok, Weibo et autres plateformes de partage. « Chaque jour, je reçois des messages privés d’une dizaine de personnes, dont au moins l’une d’elles effectue une transaction », a déclaré Chen Jun aux journalistes du Nanfang Zhoumo. Chen souligne par ailleurs qu’il pouvait toucher par le passé jusqu’à 100 000 yuans de recouvrement par mois, mais seulement 10 000 yuans de salaire. À présent, la négociation de cartes de crédit est plus simple que le recouvrement et peut rapporter entre 20 000 à 30 000 yuans par mois. « Non seulement vous pouvez gagner plus d’argent, mais les gens vous soutiennent ». Chen observe que les intermédiaires en anti-recouvrement se développent, en particulier les professionnels, qui commencent à pénétrer ce marché en masse. Il existe déjà de nombreuses agences de recouvrement et certaines personnalités de la finance sont suivies par plus de 100 000 personnes sur les réseaux sociaux comme Tik Tok. Beaucoup d’entre eux se développent à partir de la société de recouvrement d’origine. Wuhan, avec ses nombreuses universités et sa main d’œuvre bon marché, est devenue le repère de ces agences de recouvrement.

« Celui qui montre sa faiblesse le premier perd »

 

Dès juillet 2019, Chen Jun, alors agent de recouvrement, constate que de plus en plus de personnes s’inquiètent de devoir rembourser leur prêt. En effet, de nombreuses personnes se sont retrouvées coupées de leurs ressources financières en raison de la liquidation du prêt en ligne et de l’effondrement des plateformes de pairs à pairs.

La China Merchant Banks a indiqué qu’au cours du premier trimestre 2020, les cartes de crédit ont généré 66,29 milliards de yuan de nouveaux prêts non performants, soit une hausse de 68,33% par rapport à la même période l’année précédente. Le président de la China Merchants Bank, Tian Huiyu, a reconnu lors de la conférence sur les rendements de 2019 que « la capacité de recouvrement des cartes de crédit de la China Merchants Bank, dont 40% se trouve à Wuhan, a été impactée par l’épidémie». Selon certaines sources du secteur bancaire, l’augmentation de ces retard de paiement de crédit seraient dû d’une part à la hausse de mauvais taux (不良率上涨) durant l’épidémie et à l’expansion des groupes anti-recouvrement.

Li Zining, travaillant au centre des cartes de crédit d’une banque commerciale a reçu à partir du mois de mars un nombre impressionnant de demandes de négociation de crédit. Ces lettres de réclamation proviennent du même endroit et ont un contenu identique. Lorsque la banque a demandé des preuves, l’autre partie a menacé de porter plainte. Le système actuel de recouvrement des crédits bancaires se divise en deux catégories : la relance interne et externe. La relance interne concerne les retards de moins de trois mois, si l’autre partie ne peut vraiment pas payer, le personnel de relance interne se contentera de dire : “Nous rappellerons plus tard“. La relance externe, qui consiste aussi à contacter les débiteurs par téléphone, est devenue plus “douce” au fil des ans et les banques ont maintenant des règlements pour ne pas abuser des débiteurs.

C’est un jeu où celui qui montre sa faiblesse en premier perd” dit Chen Jun. Dans le passé, les banques ne prenaient pas l’initiative de réduire les taux d’intérêt ou de négocier tant qu’elles pouvaient encore soutirer de l’argent aux débiteurs. À présent, les banques font preuve de moins de pugnacité, et les débiteurs s’en servent pour obtenir une exonération d’intérêts et un remboursement prolongé.

Des centaines de modèles de plaintes

 

L’activité principale de l’anti-recouvrement est de fournir aux clients des modèles d’actes d’accusation pour dénoncer les banques sur différentes plateformes et de donner ainsi aux clients le pouvoir de négocier avec elles. Des centaines de modèles de plaintes ont été créés pour s’adapter aux profils des clients : chômage en raison de l’épidémie, entreprise en faillite, parents malades, etc. Selon Chen Jun, de nombreux intermédiaires recrutent même des étudiants à Wuhan pour leur faire publier des rapports et des plaintes sur les réseaux sociaux. Les intermédiaires peuvent également fournir des services payants permettant de « brouiller » le carnet d’adresses des clients. En effet, beaucoup de plateformes de prêt en ligne n’hésitent pas à contacter les proches du débiteur pour faire pression sur ce dernier et recevoir leur paiement. Par crainte de voir leur entourage harcelé, les débiteurs ont recours aux services anti-recouvrement, qui proposent par exemple de rendre les numéros de leurs proches privés pour empêcher que les agents de recouvrement ne les appellent.

See Also

Un terrain miné

 

La lutte contre le recouvrement est-elle efficace ?

Aujourd’hui, les banques reçoivent quotidiennement des lettres des débiteurs réclamant des exonérations d’intérêts. Les débiteurs se fondent souvent sur l’article 70 des Mesures de surveillance et de gestion des activités de cartes de crédit des banques commerciales (商业银行信用卡业务监督管理办法) qui stipule que dans des circonstances particulières, si le montant de la carte de crédit excède les capacités de remboursement du titulaire de la carte, la banque peut négocier avec ce dernier un accord de remboursement personnalisé pour une durée maximale de cinq ans. Le personnel d’une banque de Canton s’est inquiété de cette tendance à la hausse, craignant qu’il y ait de plus en plus de cartes de crédit frauduleuses et que les clients qui ont un vrai besoin d’extension de crédit ne se retrouvent évincés.

Selon les données publiées par la Banque populaire de Chine, le nombre de cartes par habitant dans le pays était de 0,31 au premier trimestre 2015, il est passé à 0,51 à la fin de l’année 2019. Parallèlement, le taux de défaillance des cartes de crédit a continué à croître. La Bank of Communications, reconnue pour avoir le contrôle le plus strict du secteur, a enregistré un taux de défaillance de 1,59% à la fin du premier trimestre 2020, soit une hausse de 0,12 point par rapport au trimestre précédent. Un membre du personnel de la Bank of Communications a déclaré que la banque a dû faire face à de fréquentes réclamations et plaintes durant les derniers mois. Il ajoute cependant que bien que la multitudes des plaintes peut affecter les activités quotidiennes de la banque, l’effet réel de l’anti-recouvrement sur les cinq banques d’État n’est pas si évident. De nombreux banquiers estiment en effet que les activités d’anti-recouvrement se sont calmées après un pic en mars.

Les affaires grises

 

L’anti-recouvrement a commencé en raison d’une grande quantité de retards de paiement de crédit, et comme il n’y a pas ni lois ni autorités compétentes pour réguler ce problème, le recouvrement comme l’anti-recouvrement se retrouvent dans des « zones grises ».

À l’heure actuelle, les agences nationales anti-recouvrement ne font pression sur les institutions financières que par le biais de plaintes et de rapports et n’ont pas vraiment résolu les problèmes d’endettement des débiteurs. Car, comme le souligne Li Zining, l’anti-recouvrement a ses avantages et ses inconvénients. Le prétendu « remboursement sans intérêts » ne s’applique qu’aux versements qui ont lieu après l’accord obtenu avec la banque, les intérêts en retard à l’origine ne sont pas supprimés pour autant. De plus, une fois le nouveau plan de remboursement finalisé, les titulaires de carte devront effectuer leurs paiements à temps, sinon, ils risquent d’être soumis à des mesures de recouvrement plus sévères et même d’être poursuivis par la banque pour fraude.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top