Now Reading
Goodix : étude de cas d’un succès chinois des semi-conducteurs

Goodix : étude de cas d’un succès chinois des semi-conducteurs

Cet article est une étude de cas réalisée d’une entreprise par Jean-Yves Larguier.

Si vous souhaitez une étude sur ce modèle, contactez nous !

Résumé

Fondée à Shenzhen en 2002, Goodix fournit des interfaces humaines et biométriques destinées aux appareils intelligents à base de circuits intégrés et logiciel. En langue vernaculaire, on parle de puces d’identification d’empreintes digitales et de puces de commande d’écrans tactiles. En quelque années, cette fabless a accumulé un solide savoir-faire dans la conception de pour devenir le leader chinois et servir de nombreux fabricants de téléphones Android. Grâce à son innovation, Goodix est devenu le leader des capteurs d’empreintes digitales sur un marché mondial de 3,21 milliards USD en 2021 qu’il se partage entre autres avec Qualcomm, EgisTec, Synaptics et FPC.

Goodix s’est ensuite internationalisée en ouvrant des centres R&D aux États-Unis, Corée, Japon et en réalisant des acquisitions bien ciblées en Europe. Goodix se place aujourd’hui comme un des leaders mondiaux des interfaces homme-machine et de l’authentification biométrique, grâce à son innovation, et à une solide base de clients tels que Huawei, OPPO, Vivo, Xiaomi, Samsung, Google, Amazon, Dell, HP, LG, OnePlus, Nokia, ASUS, etc.

Son équipe dirigeante s’est toujours montrée agile dans sa capacité à s’adapter aux évolutions de marché, et à suivre les nouvelles tendances technologiques. Goodix se prépare déjà à la conquête de nouveaux marchés et à trouver des relais de croissance dans le domaine des objets connectés, de la sécurité et de l’électronique automobile. Le leader des solutions d’empreintes digitales et tactiles est donc en pleine transformation pour devenir un acteur complet et diversifié de la conception des circuits intégrés.

Informations factuelles

  • Chiffre d’affaires 2021 : 5712 CNY million (821 millions d’Euro), dont 80% en Chine
  • Ratio d’investissement en R&D : 29.6%
  • Brevets mondiaux : 6500+
  • Nombre d’employés : 2200+ (dont 90% en R&D repartis sur 24 centres)
  • Actionnariat : Zhang Fan (45,4%) ; Mediatek (6,03% ; Sino IC Capital Co. (4,64%)

Forces, faiblesses, opportunités, menaces

 

 

Vous souhaitez recevoir le Passe Muraille, la newsletter hebdomadaire gratuite d’EastIsRed, dans votre boite mail ?

Goodix : une étude de cas

Ouvrir son téléphone d’une pression du pouce sur l’écran, effectuer un payement sécurisé par une empreinte digitale, commander un appareil par la voix sont les quelques exemples d’applications développées par Goodix, un des leaders mondiaux de l’interaction homme-machine (IHM) et de l’authentification biométrique, qui consistent à rendre plus efficace, plus accessible et plus intuitif l’utilisation des appareils numériques.

La technologie de Goodix est ainsi présente sur une multitude d’appareils allant des smartphones aux objets connectés, ordinateurs portables ou électronique automobile, et utilisée quotidiennement par des centaines de millions de consommateurs dans le monde à travers des marques renommées telles que Huawei, OPPO, Vivo, Xiaomi, Samsung, Google, Amazon, Dell, HP, LG, OnePlus, Nokia, ASUS, etc.,

Car si les processeurs sont souvent la pièce maitresse des objets intelligents, les interfaces homme-machine tels que les capteurs et autres actionneurs sont des éléments essentiels dans notre interaction avec les machines intelligentes.

Avec plus de 6500 brevets (selon le site Lens.org), Goodix excelle dans nombre de ces technologies que nous utilisons tous les jours et qui rendent notre utilisation des appareils intelligents plus intuitive et confortable. Ainsi Goodix développe des solutions clé en main, à base de circuits intégrés et logiciel, pour servir un large panel d’applications :

  • La rapidité et la précision des écrans tactiles ou pavés tactiles de nos ordinateurs,
  • La qualité acoustique de la reconnaissance vocale ou du son de nos écouteurs,
  • La sécurité de nos appareils portables, des serrures de portes intelligentes et des payements biométriques,
  • Les voitures intelligentes pour l’info-divertissement ou l’identification du conducteur, le contrôle vocal.

Une histoire de 20 ans

Basée à Shenzhen, au cœur de la Silicon Valley Chinoise, Goodix a su tirer parti de la dynamique chinoise depuis sa fondation en 2002 par David Zhang (Zhang Fan) à l’âge de 37 ans. Dans ses premières années, Goodix s’appelle encore « Shenzhen Huiding Technology » et développe des circuits intégrés pour téléphone fixe. Puis s’oriente à partir de 2008 vers la conception de contrôleur tactile capacitif pour téléphone portable devenant dès 2010 un leader national, et dès 2012 un important fournisseur mondial, attirant au passage Mediatek comme investisseur.

En 2014, Goodix commercialise son premier capteur d’empreintes digitales pour téléphone portable. Puis l’entreprise fait son entrée à la bourse de Shanghai en 2016, et gagne une certaine renommée avec ses récompenses au CES de Las Vegas, et crée son premier centre de R&D hors de Chine à San Diego aux États-Unis.

En 2017, Goodix renforce son leadership technologique en concevant le premier capteur optique d’empreintes digitales intégré à l’écran au monde, protégé par plus de 500 brevets, ce qui permet à Goodix de devenir le plus grand fournisseur de solutions d’authentification biométrique pour les appareils Android. Goodix voit ainsi la croissance de son chiffre d’affaires accélérer, lui assurant une excellente profitabilité.

De 2018 à 2020, Goodix élargit sa gamme de produit à travers l’acquisition de Commsolid (2018 – technologie NB-IoT), la division Solution Voix et Audio de NXP (2020), et Dream Chip Technologies (2020 – Automobile/Vision). L’entreprise poursuit également l’internationalisation de sa rechercher et développement avec la création de nombreux centres R&D aux États-Unis, en Égypte, au Japon jusqu’à avoir un quart de ses ingénieurs hors de Chine.

En parallèle, de nombreux produits sont lancés permettant à Goodix d’adresser de nouveaux segments de marché, au-delà de sa base de clients dans les téléphones portables Android, avec les objets connectés, les ordinateurs portables, l’électronique automobile, l’internet des objets. Goodix espère ainsi trouver des relais de croissance et prendre encore une nouvelle dimension.

Une stratégie internationale

Goodix se démarque des autres entreprises chinoises du secteur par sa stratégie R&D : là où les autres acteurs chinois se limitent à une approche 100% chinoise, Goodix n’hésite pas à accélérer son développent en allant chercher à l’international des talents et des technologies éprouvées par des acquisitions bien ciblées.

L’entreprise de Shenzhen arrive donc à concilier le perfectionnement et l’optimisation de sa gamme de produit tout en élargissant rapidement son savoir-faire technologique, et en allant chercher des expertises qui sont de plus en plus rares en Chine.

Ainsi Goodix a étendu son expertise technologique à travers des acquisitions lui permettant de renforcer ses équipes avec des ingénieurs de premier plan et d’étoffer sa propriété intellectuelle :

  • En 2018, avec l’acquisition de l’allemand CommSolid et de sa technologie de bande de base à ultra-faible consommation d’énergie (NB-IoT), qui vient compléter le centre R&D de puces RF de Goodix en Californie, permettant de viser de nombreuses nouvelles applications dans les foyers intelligents, le transport, les systèmes logistiques et les segments industriels.
  • En 2019, avec le rachat des activités solutions voix et audio de NXP incluant des employés basés en Europe et en Asie, ainsi que les propriétés intellectuelles afférentes. Cela permet à Goodix d’étendre son portefeuille de produits sur le marché mobile et de renforcer son déploiement stratégique dans le domaine de l’Internet des objets.
  • En 2020, avec l’acquisition de l’allemand Dream Chip Technologies, spécialisé dans le développement de circuits spécifiques, de logiciels et systèmes embarqués, qui sont principalement appliqués aux systèmes de vision pour l’automobile.

Une vision produit

Goodix a déjà parcouru un long chemin depuis ses premiers circuits intégrés pour téléphone fixe. L’entreprise a su trouver sa place dans le monde des téléphones portables avec ses solutions de capteur d’empreintes digitales et de contrôle d’écran tactile.

See Also

A force d’innovation, sa technologie du capteur a permis une nouvelle génération de design d’appareils mobiles à l’écran intégral. En 2018, sa solution de reconnaissance d’empreintes digitales intégrée dans l’écran influence les tendances technologiques dans l’industrie mobile. Cette première mondiale couverte par plus de 500 brevets est une innovation chinoise qui s’est rependue dans le reste du monde.

Loin de se satisfaire de ces succès, Goodix a déjà ouvert de nouvelles gammes de produits grâce aux acquisitions mentionnées ci-dessus. Ces autres produits ne représentent que moins de 15% du chiffre d’affaires en 2021, cependant ils sont positionnés sur des tendances technologiques fortes qui serviront assurément de relais de croissance à Goodix pour les années à venir.

Parmi ces nouveaux produits, le plus intéressant est la plate-forme IoT « Capteur + MCU + Sécurité + Connectivité » :

  • En se positionnant ainsi sur toute la chaine de données : de la détection des données, l’acquisition des données, du traitement des données, de la transmission sans fil, ainsi que de la sécurité pour s’assurer que toutes les données sont sécurisées.
  • En rassemblant tous ces éléments pour délivrer à ses clients des solutions intégrées performantes ouvrant un large spectre d’applications.

Il faut aussi retenir la capacité de Goodix à développer des circuits intégrés de plus en plus complexes avec la commercialisation récente de :

  • Le Bluetooth Basse-Consommation,
  • Les microcontrôleurs sécurisés,
  • Le standard de communication Narrow-Band-IOT permettant aux appareils IoT (Internet des Objets) de fonctionner via le réseau d’opérateurs téléphoniques.

Rappelons que Goodix est une entreprise dite fabless qui utilise les fondeurs TSMC et UMC pour sa fabrication des wafers (galettes de silicium), les fournisseurs ASE et AMKOR pour l’assemblage et le test final des circuits intégrés.

Conclusion

Après avoir démontré d’excellentes capacités d’innovation et d’exécution Goodix continue à évoluer.

En effet, Goodix fait face à une concurrence (Qualcomm, EgisTec, Synaptics et FPC) accrue sur les produits phares, avec un chiffre d’affaires qui plafonne depuis deux ans en dessous du milliard d’euros, et avec une érosion de ses bénéfices et une marge opérationnelle tombant pour la première fois depuis 5 ans au-dessous de 20%.

Heureusement, l’équipe dirigeante a déjà initié une transformation stratégique pour aller chercher des relais de croissance hors de l’industrie des téléphones portables, à un moment où de nouvelles dynamiques apparaissent dans le domaine de l’internet des objets (maison, santé, industriel), de l’électronique automobile (info-divertissement, vision, LIDAR), et de la sécurité notamment avec les services financiers et paiements sécurisés.

La très bonne gestion financière de l’entreprise est un autre point fort de l’entreprise qui lui permettra de poursuivre sa stratégie d’acquisition M&A pour aller chercher les technologies nécessaires à son développement.

Goodix, M. Zhang et ses 2200 employés sont en train de marquer de leur empreinte d’industrie chinoise des semi-conducteurs et peut-être d’en devenir l’un des principaux acteurs.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top