Now Reading
Haro sur l’exhibition de la richesse en Chine

Haro sur l’exhibition de la richesse en Chine

En mai 2021, le Bureau d’information du Conseil d’Etat a annoncé le lancement d’une série d’actions spéciales « Purge » pour règlementer les plateformes de vente en ligne. 

« Le secrétaire général Xi Jinping a souligné à plusieurs reprises que « le cyberespace est le foyer spirituel de centaines de millions de personnes. Le cyberespace est net, propre et écologiquement sain, ce qui est conforme aux intérêts de la population [1]». Par conséquent, sont ciblé « le nihilisme historique sur internet », « réprimer les trolls payés sur internet qui entachent les relations publiques », des mesures d’assainissement de l’internet accessible aux mineurs …

Cache-sexe sur les inégalités de richesse

Ces mesures se sont étendues aux contenus d’étalage exorbitant de richesses, très populaires, qui mettent notamment en scène de riches chinois devant de beaux hôtels avec des vêtements très coûteux, ou dans des restaurants hors de prix… En novembre 2021, la plateforme XiaoHongShu (RED) a annoncé avoir banni 9 000 posts et 240 comptes d’exhibition de richesses. Xiaohongshu a aussi annoncé avoir « amélioré son algorithme d’identification de l’ostentation ». Le critère retenu est l’effet produit du post. Les comptes suscitant « un sentiment d’amour pour les riches et de désamour pour les pauvres, la convoitise pour le confort et le plaisir » sont donc sanctionnés.

« Montrer sa richesse dans la chute » 炫富假摔 : un challenge qui a innondé Weibo en 2020

Outre RED, Douyin (ici, TikTok) aussi a commencé à « nettoyer » sa plateforme dès janvier 2021, en supprimant notamment des vidéos de jeunes jetant de l’argent en vidéo. 4000 comptes ont été « nettoyés » en deux mois.  Douyin et Kuaishou ont été condamnés chacun à une amende de 200 000 yuans en octobre pour avoir autorisé la diffusion sur leurs plateformes de publicités qualifiées de « surconsommation » par les autorités.

La répression des autorités contre les contenus mettant en avant la richesse est liée à la politique de la « prospérité commune » 共同富裕. L’écart entre les riches et les pauvres en Chine continentale est important : 1 % de la population détient 31 % de la richesse du pays, et l’épidémie a encore creusé cet écart.

Pour la version plus puritaine du pouvoir, défendue par l’analyste Ge Jia 葛甲sur son Weibo et cité par Xinhua : « faire étalage de ses richesses, c’est bien sûr un phénomène qu’on a toujours observé, mais cela devient particulièrement nocif avec l’arrivée de nouvelles technologies (…). L’âge moyen des utilisateurs est relativement bas, cela offre une version déformée de la vie, et ça ne présage rien de bon pour la prochaine génération ».

Les milliardaires chinois ne savent plus où donner de la tête

Pour les chinois les plus riches, cette politique de la sobriété du gouvernement de Xi Jinping est un vrai casse-tête. A l’ancien slogan « enrichissez-vous » succède maintenant le mot d’ordre tacite « cachez-vous ». Malgré les dévotions et les dons fait au service des politiques du gouvernement, ils sont nombreux à connaître les foudres du PCC.

Citons par exemple XU Jiayin [许家印], le patron d’Evergrande, ses dons répétés depuis 2000 lui ont valu de recevoir la China Charity Award 8 années d’affilé, et d’être classé n°1 de la China Charity List [Forbes] en 2019 avec un don en cash de 4,07 milliards de yuans. Ces efforts visant à se justifier comme super-riche n’ont pas empêché le gouvernement de mettre à mort Evergrande de manière arbitraire dans un feuilleton qui se déroule sous nos yeux aujourd’hui.

Démolition contrôlée de 15 bâtiments inachevés à Kunming

Lors d’une réunion de haut niveau présidée par Xi le 17 août, le gouvernement a déclaré qu’il « devrait raisonnablement ajuster les revenus excessifs et encourager les personnes et les entreprises à revenu élevé à redonner davantage à la société« . Cette idée d’une « main sociale », selon les médias d’État, s’appuiera sur l’obligation morale et l’attente sociale pour encourager les plus riches du pays à se départir d’une partie de leur richesse personnelle. Néanmoins, comme une source anonyme l’a rapporté au média FT, il est impossible de connaître exactement la somme et la fréquence attendues par les autorités, ce qui plonge les plus riches dans l’incertitude.

Certains cherchent à partir, d’autres multiplient les dévotions, et d’autres encore voient leurs empire s’effondrer sous le coup d’une loi soudaine, comme TAL Education Group, alors que la Chine sanctionne lourdement l’éducation privée.

See Also

De la même manière, les lieux de divertissements réservés au 1%, ainsi que les espaces de blanchiment d’argent comme les casinos de Macao tombent eux aussi les uns après les autres.

 

[1] 网络空间是亿万民众的精神家园。网络空间天朗气清、生态良好,符合人民利益。

@noe_hirsch


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top