Now Reading
Huawei: la marque chinoise se cherche des issues de survie

Huawei: la marque chinoise se cherche des issues de survie

Les sanctions américaines établies en 2020 à l’encontre du géant chinois des télécoms ont fait chuter son CA de 30% y.o.y en plus de le faire sortir du top 5 des vendeurs de téléphones mondiaux. Aujourd’hui, s’il refuse d’abandonner sa filière de smartphone, Huawei cherche des issues viables, notamment en attirant les meilleurs talents occidentaux. Son plan d’avenir reste flou. 

Des résultats qui se traduisent par ce mot : “réajustement”

Le 29 octobre, Huawei a publié ses résultats d’exploitation pour les trois premiers trimestres. Constat: une activité en baisse, mais des ressources mieux allouées. Au troisième trimestre, Huawei a réalisé un chiffre d’affaires de 135,4 milliards de yuans, soit une forte baisse de 37,69 % en glissement annuel, et un bénéfice net de 15,1 milliards de yuans, soit une augmentation de 26,51 % en glissement annuel. Aux premier et deuxième trimestres, le chiffre d’affaires de Huawei s’est élevé à 152,2 milliards de yuans et 168,2 milliards de yuans respectivement, soit une baisse de 16,5 % et 38,12 % en glissement annuel.

Huawei connaissait une expansion internationale tout azimuts avant que les EU ne mettent un coup d’arrêt à la firme

Guo Ping (郭平), le président du groupe, se veut rassurant. “Les résultats sont conformes aux attentes“, lâche-t-il en commentant les résultats trimestriels. Il a promis à ses employés de ne pas abandonner la filière smartphone, qui compose le gros des 200 000 employés de la firme dans le monde. Xu Zhijun (徐直军), également président tournant en 2020, avait annoncé: “Nous travaillons, travaillons et travaillons encore pour remettre notre activité de téléphonie mobile sur les rails; Il est difficile d’y arriver, mais sans rêve, pas de motivation“.

L’activité principale de Huawei, la téléphonie mobile, est vacillante. En novembre 2020, Huawei a vendu sa marque de téléphones mobiles Honor. En 2021, les expéditions de téléphones mobiles de Huawei sont sorties du top 5 mondial, ne tournant plus qu’avec la fabrication de téléphones 4G. Si la firme travaille à créer son propre système android et son propre écosystème, force est de constater que Huawei est encore loin de présenter un résultat convainquant.

Trouver de nouvelles voies: les 4 nouveaux corps d’armée

Un système divisionnaire pour surmonter la crise

Si Huawei, accusé de collusion avec le gouvernement chinois, ne peut plus fournir le monde en équipements télécoms, la marque à la corolle rouge cherche de nouvelles voies de développement. Le 12 octobre, 4 nouveaux “corps d’armée” (军团) ont été fondés dans les secteurs des ports, des transports et de l’énergie. Il s’agit des Customs and Ports Corps, Smart Highway Corps,  Data Centre Energy Corps et le Smart PV Corps (港口军团、智慧公路军团、数据中心能源军团, 智能光伏军团). Ce système “divisionnaire” est inspiré de Google: il regroupe dans un même département les chercheurs, les experts techniques, les experts en produits, les experts en ingénierie, les experts en ventes, et les experts en livraison et en services.

Un employé de Huawei a déclaré à Caixin que le modèle de corps est similaire à une unité commerciale indépendante, qui peut réaliser des percées individuelles sur des marchés à fort potentiel en améliorant l’efficacité de la communication interne. Un système pour aller vite, et encourager l’innovation individuelle, en s’appuyant sur la technologie 5G. On trouve donc au programme des voitures et des autoroutes “intelligents”, ainsi que des grues de chantiers de ports commerciaux sans pilote, par exemple.

Attirer les talents étrangers

Au final, on retrouve les mots-clefs habituels des entrepreneurs à succès dans le domaine du cloud “écosystème Internet industriel “sûr et fiable, indépendant et contrôlable“, etc…

Une inquiétude de la direction de Huawei semble également porter sur leur difficulté à attirer des nouveaux talents, des “gens aux nez creux (高鼻子)“. En août de cette année, lors d’une réunion d’information, Ren Zhengfei a déclaré que Huawei se trouve dans une période critique de survie et de développement stratégique. Il lui faut absolument attirer des “nez creux” parmi les talents étrangers pour travailler en Chine. “Nous devons rechercher spécifiquement les meilleurs talents de différents pays qui ont étudié ou travaillé aux États-Unis et en Europe, afin de les inciter à travailler en Chine.” a-t-il précisé.

See Also

Le centre Huawei de Shanghai, destiné à attirer les talents étrangers

L’objectif principal de la société est de créer une communauté internationale de talents au lac Dianshan, à Shanghai. Huawei avait investi 1,4 milliard de dollars dans ce centre en 2019, dans le but de concurrencer les hubs américains.

Huawei peut survivre sans téléphones portables” avait averti le fondateur Ren Zhengfei 任正非, qui a exhorté le gouvernement Biden à adopter des politiques plus ouvertes (un appel rejeté par le sénat conservateur, qui vient de faire passer une nouvelle loi anti-Huawei).

 

 


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top