Now Reading
Longue-Vue n°7 – quinzaine du 26 août au 8 septembre

Longue-Vue n°7 – quinzaine du 26 août au 8 septembre

Introduction

La Longue vue se concentre sur l’actualité chinoise en matière industrielle, technologique et scientifique. Composée à partir de sources originales, ce format bimensuel présente et contextualise les dernières avancées des grandes groupes et instituts de recherche chinois.

Industries

Rachat d’une entreprise allemande de robotique par Estun Automation (Jiemian)

L’entreprise chinoise Estun Automation (南京埃斯顿自动化股份有限公司) via sa filiale Pailei (南京派雷斯特科技有限公司) est en passe de racheter l’entreprise allemande CLOOS, spécialisée dans les robots soudeurs. Dingpai est une entreprise “spécialement créée dans le but d’acheter l’entreprise allemande CLOOS”. Dingpai a ainsi été créée en Allemagne pour être conforme  aux lois et réglementations allemandes.

Construction navale

Hu Wenming (胡问鸣), président de CISC, présente ses ambitions pour l’entreprise (CINN)

La China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC – 中国船舶重工集团有限公司) est un géant chinois de la construction navale. Du “premier chantier naval chinois”, chargé de la construction des navires militaires, au géant listé parmi les plus grandes entreprises du monde, l’entreprise a beaucoup évolué. Hu Wenming vante les prouesses techniques (exploration des fonds marins avec les sous-marins Jiaolong ou Shenhai-1) mais surtout il défend le projet de fusion des chantiers navals chinois (la CSIC devant absorber la China State Shipbuilding Corporation – CSSC) pour devenir un seul conglomérat. Pour le PDG, il s’agit d’homogénéiser la chaîne industrielle, de regrouper les activités défense, et surtout “de concentrer les ressources au service de la puissance océanique chinoise”. L’entreprise a par ailleurs mis en avant quelques projets pilotes lors d’une réunion récente.

La province de l’Anhui envisage de devenir un centre de construction navale (CINN)

Dans le cadre de la stratégie d’intégration économique du delta du Yangzi (长三角一体化发展战略), l’Anhui souhaite devenir un centre de construction navale (en particulier fluviale). La province dispose d’un plan 2019-2021 pour “une construction navale intelligente” (安徽省推进船舶总装建造智能化和智能船舶发展实施方案 (2019-2021年). Dans le cadre de ce plan, la province prévoit de développer des infrastructure spécifiques pour les drones de surface.

Nucléaire

La première livraison de combustible pour le réacteur Hualong a été effectuée (Jiemian)

Le Hualong-1, réacteur basé sur les réacteurs ACPR-1000 et -1000 + (eux mêmes inspirés d’un design français, puis ‘convertis’ pour ne plus dépendre des industriels tricolores) devrait donc recevoir dans les prochains jours sa première livraison. La CNNC a annoncé que le combustible avait passé avec succès les contrôles et était en route pour le site de Fuqing.

Projet de doctorats sur les valves pour réacteurs nucléaires avec l’université du Zhejiang (CINN)

Le doctorat implique l’entreprise SUFA Technology Industry Co., Ltd., filiale de la CNNC. Le but de ce partenariat est d’initier une conception et une production locale pour les valves des réacteurs.

Semi-conducteurs

Tsinghua Unigroup renforce sa présence à Chongqing (CINN)

Le groupe Tsinghua Unigroup (紫光集团) a signé le 27 août deux accords avec la municipalité de Chongqing. Le premier accord porte sur un partenariat en vue de l’installation à Chongqing du “projet de Ziguang de base industrielle dédiée aux puces mémoires” (紫光存储芯片产业基地项目). Un second projet est en cours entre l’entreprise, le gouvernement du nouveau district de Liangjiang (两江新区) et le comité municipal pour l’économie et l’informatisation. Ce projet porte sur l’installation dans ledit district de l’usine de l’entreprise Ziguang Guoxin Integrated Circuit Ltd (紫光国芯集成电路股份有限公司)  et d’un centre de recherche & développement dédié aux puces DRAM. Le site devrait être opérationnel en 2021. Le secteur des puces mémoires est un chaînon clé dans l’industrie des semi-conducteurs, et notamment l’un des secteurs où les entreprises chinoises sont les plus dépendantes de fournisseurs étrangers. Combler le retard dans ce domaine est désormais une priorité nationale.

Huawei dévoile la nouvelle puce intégrée (SoC) 5G Kirin 990 au salon IFA de Berlin (6-11 septembre 2019)  (Wechat)

L’auteur de l’article offre un passage en revue du nouveau Kirin 990 et le compare à ses prédécesseurs. Selon lui, Huawei poursuit deux spécialisations : l’IA et la “prise de vue” (华为主要确保的还是两个方向:“AI”、“拍摄” ). Concernant l’IA, Huawei mise sur une compatibilité entre son écosystème de microprocesseurs et son système HongMeng. Par ailleurs, le 11 septembre, Huawei est pour la première fois entré sur le marché obligataire en mettant en vente pour 30 milliards de RMB d’obligations. D’après le compte Wechat “all-weather tech”, l’entreprise ne manque pas de liquidité mais souhaite optimiser sa structure financière.

En outre, l’entreprise a signé un partenariat de coopération avec le groupe Shenhua. Ce groupe, spécialisé dans les mines et notamment le charbon, espère ainsi numériser une partie de ses processus de production et de maintenance pour optimiser ses infrastructures.

L’entreprise “Gigadevice” présente sa nouvelle MCU basée sur une architecture open-source RISC-V (EET)

Selon l’article de EET, l’utilisation de cette technologie pourrait permettre de faire émerger un écosystème autour de cette technologie (notamment dans le domaine de l’Internet of Things) et ainsi concurrencer ARM (Communiqué de presse en anglais).

Nouvelles technologies & Cyberespace

Actualités de la recherche quantique

Le “China Electronic Engineering News” a récemment publié une liste de lectures dédiées aux actualités de la recherche quantique. L’article sur les récents fruits d’une collaboration entre l’Université du Zhejiang (浙江大学),le centre de physique de l’Académie des Sciences (中科院物理所), le centre d’automation de l’Académie des Sciences (中科院自动化所) et le ‘Beijing Jisuan Research Center’ (北京计算科学研究中心) est  instructif. Cette collaboration aurait permis la création d’un microprocesseur doté d’une puissance de calcul de 20 Qubit. Ces recherches ont été publiées dans la revue “Sciences” (“Generation of multicomponent atomic Schrödinger cat states of up to 20 qubits”).

Une publication du EDN (Electronic Technology Design – 电子技术设计) critique vertement une erreur dans un article de la revue Newton 科学世界, revue de l’Académie des Sciences, portant sur les transmissions quantiques. Par ailleurs, l’Université des Sciences et Technologies de Hefei a mis au point un système de contrôle d’ordinateur quantique (量子计算机控制系统). Ce système se passerait de toute propriété intellectuelle étrangère. Dans un domaine connexe mais non moins fondamental, l’Académie des Sciences annonce une avancée notable dans la mise au point de structures en graphène.

Conférence à Pékin sur la cybersécurité (CINN)

“Vers la préparation à la guerre réelle des infrastructures informatiques vitales ?” (关键信息基础设施保护走向实战化) était l’un des thèmes du forum tenu à Pékin le 21 août et organisé par le ministère de la sécurité publique et les grandes entreprises de la cybersécurité chinoise (奇安信、启明星辰、天融信、绿盟科技、安恒信息、亚信). Des représentants de la banque ICBC ou encore de l’entreprise Telecom China Mobile ont présenté les actions menées par leurs entreprises pour renforcer la sécurité de leurs infrastructures. Les autres interventions ont toutes souligné l’importance de moderniser les capacités de détection et de prévention des risques, en prenant notamment en compte la 5G. De plus, l’accent a été mis sur une approche globale et compréhensive, en harmonisant les différentes pratiques dans les entreprises ou agences de l’état, en établissant des protocoles communs de réaction, en partageant davantage les informations, etc.

Toujours lors du forum, le spécialiste de la cybersécurité israélien Nir Falevich a donné une présentation sur la politique israélienne en matière de cybersécurité et surtout en matière d’innovation dans le cyber. L’expert de la cryptographie Bruce Schneier a également présenté ses recherches sur “le futur de l’avenir de la sécurité dans le cyberespace”. La Russie a quant à elle envoyé un représentant du ministère de la défense. Le représentant russe s’est inquiété de la militarisation du cyberespace (citant les commandements cyber militaires américains, français et allemands), du risque de l’utilisation politique du cyberespace et de la nécessité d’englober les contenus dans la “sécurité informatique”. Il prône davantage de coopérations et d’échanges entre les pays pour palier aux risques.

Parmi les autres invités, Chen Zhimin (陈智敏), ancien vice-ministre de la sécurité publique et sous-directeur de la Cyberspace Administration of China (CAC), a mis l’accent sur la nécessité de prendre conscience de l’importance de la sécurité des données, invitant à clarifier la question de la “propriété des données” comme a pu le faire l’Europe.  Enfin, un représentant des Nations-Unies Zhu Juwang (朱巨望) s’est exprimé sur le besoin de renforcer les coopérations inter-étatiques pour assurer le développement sain et pacifique de l’internet. Zhu Juwang est directeur du département des affaires publiques et de la gouvernance digitale du Conseil Economique et Social de l’ONU.

Brèves

Le ministère de l’industrie chinois a répondu à des questions au sujet de plusieurs réglementations récentes.

La première porte sur le cloud et les questions de sécurité nationale – notez que la question du cloud est au centre des tensions sino-américaines : les négociateurs américains traitent le cloud comme un domaine relevant du commerce, tandis que la Chine considère que ce thème relève de la sécurité nationale. La seconde conférence a porté sur la sécurité des réseaux industriels.

Article dans Guangming Daily sur les deepfakes et l’utilisation de l’IA dans les écoles, rédigé par un professeur de l’Université normale de Tianjian Zhang Jianjun  (Xinhua)

L’article réagit au succès de l’application “ZAO” dans l’utilisation de l’intelligence artificielle et de la reconnaissance faciale pour “détecter” l’attitude des élèves. Il appelle l’Etat à prendre des mesures juridiques pour éviter la dissémination des fausses informations et protéger la vie privée.

Le 44e rapport statistique sur le développement de l’internet chinois est en ligne (PDF) Il est édité par le China Internet Network Center.

Aérospatial

Début de la construction du projet de satellites égyptiens financés par la Chine (Xinhua)

En parallèle de l’exposition Chine – Monde Arabe, les travaux ont débuté sur le “Egyptian Satellite Assembly, Integration and Test Center” situé dans “la ville spatiale égyptienne”, à proximité de la nouvelle capitale administrative. Dans le même temps, le projet MisrSat II doit se poursuivre et la phase d’intégration a débuté. Le satellite devrait avoir une durée de vie de 5 ans tandis que la station au sol 15.

Geely investit 55 millions USD dans la startup allemande “Volocopter” (Technode)

Volocopter est une entreprise qui souhaite commercialiser dans les prochaines années des taxis volants et qui présente déjà  trois versions de son véhicule. Geely espère introduire ces modèles en Chine pour développer l’activité de taxis volants. Malgré l’investissement de 55 millions USD, les fondateurs restent toutefois les actionnaires majoritaires. Technode précise que Geely n’en est pas à son premier investissement dans les taxis volants, avec le rachat en 2017 de l’entreprise américaine Terrafugia. Surtout, Geely, entreprise supposément “privée”, a déboursé il y a quelques années 9 milliards de dollars pour acheter 50% des parts de Daimler (pour ensuite rapatrier la production de Smart électrique en Chine, entraînant entre autre la fermeture du site de production de Hambach).

See Also

Lancement du premier satellite à imagerie hyperspectral civile chinois (Jiemian)

Le satellite ZY-02D a été lancé par une Longue Marche 4 depuis le centre de Taiyuan le 12 septembre, au profit du ministère des ressources naturelles (自然资源部) qui s’en servira tant pour l’observation des terres et la détection de ressources que dans des situations d’urgence. Le satellite est doté d’une optique principale de 5 mètres de diamètre.

Cinq à sept satellites Beidou seront lancés cette année, et deux à quatre satellites Beidou seront lancés l’année prochaine (Sohu)

Dans le même temps, le système de positionnement et de synchronisation de la navigation en Chine sera entièrement basé sur le système Beidou, qui intégrera l’Internet, la 5G et le Big Data. Selon le taux de croissance actuel, on estime qu’en 2020, le secteur chinois de la navigation par satellite dépassera 400 milliards de RMB.  La Chine aura alors achevé la construction complète du système mondial Beidou.

Lancement d’un satellite pour expérience en micro-gravité (CINN)

Le lanceur de la CASIC Kuaizhou-1A (快舟一号甲) a mis sur orbite avec succès un satellite permettant des expériences en microgravité. Le satellite fait partie de la seconde phase d’un programme scientifique de l’Académie des sciences qui vise à tester des technologies de haute précision en termes de détecteurs ou encore de navigation inertielle. La première phase avait vu le lancement des satellites Wukong (悟空), Mozi (墨子), Huiyan (慧眼) et Practice-10 (实践十号).

Militaire

Intégration civilo-militaire

Zoom sûr l’entreprise Unisail (中联赛尔公司) (CINN)

Présente lors d’un salon fin août dédié aux entreprises innovantes, l’entreprise China Unisail est spécialiste des équipements de communication militaire. Elle travaille en particulier dans l’intégration de réseaux, de plateformes et de données en s’appuyant sur le cloud. Elle utilise des systèmes à micro-noyau et à plug (微内核+插件). Fondée en 1999, ses clients sont des institutions militaires ou civiles (comme des écoles), un centre de recherche intitulé Huaxia Jiuding S&T center (华夏九鼎科学技术研究院) qui “accueille des chercheurs chinois comme étrangers”.

Le Shaanxi, future centre d’innovation pour l’intégration civilo-militaire ? (CINN)

Ce long article fait la promotion des efforts entrepris par la province du Shaanxi pour encourager l’innovation et cite de nombreux incubateurs, des initiatives venant d’universités et des PMEs ayant attiré l’attention. Citons par exemple le Xi’an Institute of Optics and Precision Mechanics de la Chinese Academy of Sciences (中科院西安光机所) qui aurait un rôle important dans le soutien à la recherche.

Chinalco et la municipalité signent un accord de coopération (CINN)

L’accord de coopération vise à créer le groupe “Chinalco High-End Manufacturing Group” (中铝高端制造集团) basé à Chongqing, qui soutiendra des initiatives locales dans l’intégration civilo militaire (aéronautique, construction navale, construction militaires, etc.) L’accord prévoit un financement de la structure  à 65% par Chinalco et à 35% par la municipalité.

Equipements

Nouveau véhicule de reconnaissance blindé (CCTV)

Le 76ème Groupe d’armées compterait désormais un nouveau type de véhicule de reconnaissance blindé, inspiré du Type 89 de NORINCO, dont la particularité réside dans ses possibilités de déploiement de drones à voilure fixe. Permettant une meilleure appréhension du champ de bataille, ces derniers pourraient directement communiquer ces données , après identification de cible, aux avions de combat J11 ou aux hélicoptères de reconnaissance Z19. Ce véhicule blindé comporte par ailleurs des équipements de reconnaissance photoélectriques intégrés et serait en mesure d’assurer une puissance de feu significative.

La CSIC annonce le lancement du drone de combat naval polyvalent ‘JARI’ (CINN)

Le 21 août, l’Institut 716 de la China Shipbuilding Industry Co. a émis une notification annonçant le lancement du drone de combat polyvalent ‘JARI’. Développé conjointement avec l’Institut 702 du même consortium et destiné à l’export, ce drone d’une longueur de quinze mètres et d’un déplacement de vingt tonnes serait en mesure d’atteindre une vitesse de 42 nœuds dans un rayon d’action de 500 miles nautiques. Capables de réaliser des missions variées, comme la défense anti-aérienne ainsi que la lutte anti-navire et anti-sous-marine, il est équipé d’un canon automatique d’un calibre de 30 mm, d’un système de lancement vertical pour missiles sol-air et anti-navires, ainsi que de deux lanceurs pour torpilles légères de 324 mm. Pouvant naviguer de manière autonome grâce à un système avancé d’IA ou bien être contrôlé à partir d’un vaisseau-mère, il comporte un système radar à balayage électronique, un sonar à profondeurs variables et un système de communication par satellite.

Entrée en service d’une nouvelle mitrailleuse lourde au sein de l’APL (Guancha)

D’après nouveaux clichés récemment dévoilés par la sphère militaire chinoise, une nouvelle mitrailleuse lourde – calibre 12,7mm – devrait prochainement entrer en service au sein de l’APL, remplaçant ainsi la mitrailleuse Type 089 actuellement utilisée. Son poids serait manifestement moindre.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top