Now Reading
Passe-Muraille n°27 – semaine du 26 août 2019

EastIsRed a fait peau neuve et le Passe Muraille est de retour. Notre publication hebdomadaire consacrée à l’actualité chinoise est désormais plus condensée, afin de se focaliser sur les informations les plus pertinentes. Nous sommes ouverts à vos retours et vos commentaires, afin de nous permettre d’améliorer encore nos contenus.

Politique

La quatrième session plénière du 19e Comité Central du Parti Communiste se tiendra en octobre à Pékin (Mingpao) L’annonce de cette session plénière, consacrée à la modernisation du système et des capacités de gouvernance, met fin aux spéculations sur le calendrier politique de Pékin.

Xi Jinping à nouveau appelé “leader du peuple” (人民领袖) (People Daily) Le terme de “领袖” (lingxiu), apparu dans un article du Quotidien du Peuple le 25 août, n’a été auparavant employé que pour deux autres présidents chinois : Mao Zedong (le grand leader – 伟大领袖) et Hua Guofeng (le sage leader – 英明领袖). Ce titre est apparu aux côtés du nom de Xi Jinping en 2018, pour revenir régulièrement depuis juillet 2019. Selon le professeur Mittelsteadt (Twitter), la construction d’une image de leader du peuple permet d’envoyer un signal aux autorités centrales et locales. Au-delà, il s’agit d’encadrer leurs actions : le comportement de certains responsables locaux fait régulièrement scandale. Pour exemple, à Chongqing, l’épouse du chef de la police a fait un scandale sur la voie publique en découvrant sa Porsche abîmée par un autre véhicule.

Point de situation à Hong-Kong

Face aux manifestations qui durent depuis bientôt trois mois, la République Populaire adopte une attitude de plus en plus ferme.

Selon le site du ministère de la sécurité publique, Zhao Keji (ministre de la sécurité publique) s’est rendu au Guangdong dans le cadre de la campagne sur “les intentions originelles” (不忘初心). A cette occasion il a encouragé la police à se tenir  sur ses gardes et à combattre tous types de violence (terrorisme, subversion, infiltration) afin de garantir un 1er octobre (jour de fête nationale) calme.

Concernant les possibilités d’une intervention, Michael Tien (homme politique “pro-Pékin”) parlait la semaine dernière d’une “deadline” début septembre pour mettre fin aux troubles. D’autres personnalités estiment cependant que toute intervention avant le 1er octobre est peu probable, en raison des retombées sur les célébrations dans le pays. Pourtant, Pékin a opéré une rotation de troupes basée Hong-Kong. Si cette rotation est qualifiée de “normale” par les médias, des observateurs ont remarqué que les véhicules habituels ont été “remplacés” par un modèle adapté aux missions anti-émeutes. De plus, Pékin augmente la pression sur les entreprises. Plusieurs employés de Cathay Pacific à cause de leur engagements politiques ont ainsi été licenciés.

Le 31 août, de nouvelles manifestations ont été organisées par les activistes. Durant la soirée et la nuit du 31, la police a fait preuve d’une violence exacerbée. Dans une station de métro, des gaz lacrymogènes ont été tirés dans les wagons d’un train à quai, et les journalistes présents ont pu filmer la police attaquant presque au hasard des individus, qu’ils soient manifestants ou non. Dimanche 1er septembre, les manifestants ciblent à nouveau l’aéroport, qui serait bloqué.

Economie

5e conférence du comité de travail central sur les finances et l’économie, présidée par Xi Jinping en présence de Li Keqiang (Xinhua) Le thème principal était la construction “des zones de développement de haute qualité et complémentaires”. Xi Jinping a insisté i) sur l’importance de restructurer les capacités industrielles existantes, ii) sur le respect des disparités régionales en termes de division du travail ou de conditions économiques, iii) sur la nécessité de concentrer les pouvoirs décisionnaires et de former de grands marchés intérieurs, iv) sur la prise en compte des disparités économiques régionales(en particulier pour les villes du centre du pays). Parmi les autres sujets abordés, citons le besoin d’unifier les services publiques, d’harmoniser les politiques sociales, ou encore la réorganisation industrielle.

Publication le 27 août d’un nouveau plan de relance de la consommation et d’un  texte explicatif (gov.cn) Le plan de relance prévoit i) des aides aux marchés ruraux, ii) l’ouverture de nouveaux “conveniance store” (type 7/11 ou autre 百家 – baijia) ; iii) davantage de rues piétonnes commerciales, notamment dans les quartiers touristiques. Le plan de relance vise également le marché automobile, aujourd’hui en difficulté. Les autorités sont encouragées à continuer le soutien aux véhicules électriques (ou aux énergies renouvelables) et à développer le marché des véhicules d’occasion. Notons que l’activité industrielle est elle aussi en repli depuis désormais quatre mois.

Lancement de nouveaux projets pilotes de zones de libre échange en Chine (CCTV) Le 26 août, le gouvernement a annoncé le lancement de 6 nouvelles zones pilotes, situées dans le Jiangsu, le Shandong, le Hebei, le Yunnan et le Heilongjiang. Le document complet est disponible ici.

De la gestion de la dette

Caixin rapporte que le niveau de la dette chinoise continue d’augmenter, bien que l’augmentation soit moins rapide que par le passé. Bloomberg explique par ailleurs que les demandes répétées des responsables politiques en faveur d’une aide financière aux petites et moyennes entreprises a impacté les résultats financiers des grandes banques. Dans le même temps, les nouvelles règles pour contrôler les risques émanant des petites et moyennes structures financières se précisent (Nasdaq et article original). Le Wall Street Journal note par ailleurs que la jeunesse chinoise tend à consommer davantage que leurs ainés, au détriment de l’épargne, vitale au système financier chinois. Pour une étude complète, voir une carte interactive des niveaux d’endettements locaux sur le site de Macro Polo (“China’s Debt Hangover”, MacroPolo).

Diplomatie

Chine – Etats-Unis :

Les relations entre les deux premières puissances demeurent tendues. Au cours de l’été, les Etats-Unis ont alterné entre menaces de nouvelles sanctions et apaisement, D. Trump affirmant avoir eu des échanges téléphoniques avec Pékin (largement démentis). Selon Reuters, la Chine espère que les “Etats-Unis vont créer les conditions pour un dialogue en septembre”. La position chinoise  est désormais de “discuter tout en étant enlacés” (缠斗) en se préparant en parallèle à une “guerre prolongée”.

Les entreprises américaines, quant à elles, commencent à délocaliser leurs usines en Inde (Amazone, Apple) ou au Vietnam (Google). Axios relève néanmoins que ces départs remarqués ne concernent qu’une minorité d’entreprises américaines (sondage US-China business Council, juin 2019, en intégralité ici).

Visite du président philippins Duterte à Pékin du 28 août au 1er septembre (Xinhua) La visite intervient alors que l’opinion publique philippine demande à son président une position plus ferme sur le conflit en mer de Chine. Pékin a annoncé vouloir privilégier la paix face à une situation internationale instable, tout en maintenant une position inflexible face au président philippin, qui a rappelé à son homologue chinois l’arbitrage de 2016 sur la mer de Chine du Sud (South China Morning Post). Les deux dirigeants ont néanmoins signé différents accords de coopération dans l’éducation supérieure, l’exploration et l’exploitation de ressources en eaux contestées ou encore un prêt chinois pour un projet ferroviaire philippin. Pour rappel, le 9 juin un navire chinois a coulé un navire philippin. Des excuses n’ont été présentées que lors de la visite du président Duterte en Chine.

Wang Yi a reçu le Ministre du Cabinet du Conseiller d’État birman U Kyaw Tint Swe à Pékin le 27 août (gov.cn) Le communiqué revient sur la question de la frontière sino birmane et des troubles dans l’état du Rakhine. Pékin a annoncé s’opposer à toute multilatéralisation et politisation de la question tandis que la Birmanie s’est déclarée satisfaite du modèle proposé par Pékin et a assuré vouloir résoudre le différend dans un cadre bilatéral.

Visite du premier ministre Ouzbek Abdulla Nigmatovich Aripov en Chine du 27 au 29 août (People Daily, Xinhua) Reçu par son homologue Li Keqiang, ce dernier a proposé une plus grande intégration des projets des Nouvelles Routes de la Soie dans les initiatives de développement ouzbeks, le respect par les entreprises chinoises des lois ouzbeks et la création d’un environnement économique sain.

Réponse de Pékin au communiqué du G7 sur Hong-Kong (Xinhua) Cet article sinophone synthétise la position chinoise face au communiqué du G7 sur Hong-Kong. Le communiqué rappelle la déclaration sino-britannique de 1984 impliquant le respect par la Chine de principe “un pays deux systèmes”. Pour Pékin, ce rappel témoigne de la volonté occidentale d’internationaliser une situation pourtant considérée comme purement intérieure. Le MAE s’est ainsi déclaré “extrêmement insatisfait de la déclaration du G7” et a rappelé que Hong-Kong est une “pure affaire de politique intérieure”.

Délégation chinoise dirigée par Hu Chunhua en Russie (MAE) Hu Chunhua se rendra en Russie entre les 4 et 6 septembre afin de participer au Cinquième Forum économique oriental et à la réunion des présidents de la Commission intergouvernementale pour la coopération entre la Chine du Nord-Est et la région russe Extrême-Orient et Baïkal.

Une délégation chinoise conduite par Wang Yi se rendra en Corée du Nord du 2 au 4 septembre (MAE)

See Also

Le ministre des affaires étrangères iraniens M. Zarif s’est rendu à Pékin du 25 au 27 août (MAE) Selon le communiqué les deux pays se sont engagés à travailler ensemble “pour le multilatéralisme, le respect des règles du droit international, et la défense des intérêts légitimes de tous les pays”. Wang Yi a assuré l’Iran du soutien de la Chine, l’Iran devant continuer à respecter les règles prévues par le (défunt) accord sur le programme nucléaire. La Chine se dit également prête à s’impliquer davantage en vue d’oeuvrer à la paix et la stabilité dans le Golfe. L’Iran a déclaré souhaiter renforcer la coopération économique (y compris par l’intermédiaire des projets des routes de la Soie) mais aussi diplomatique et technologique.

Militaire

La frégate chinoise Tongling entre en service dans la marine Sri-Lankaise (Guancha) Cette frégate de 2300 tonnes, immatriculée P625, a été vendue en juin et livrée à Colombo le 8 juillet 2019. Elle est officiellement entrée en service dans la marine Sri Lankaise le 22 août.

Le prochain forum de Xiangshan se tiendra le 20 octobre à Pékin (Sohu) Le thème de ce forum est le ” Maintien de l’ordre international et la consolidation de la paix dans la région Asie-Pacifique “. Le thème spécial est “Le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine et le développement pacifique du monde”.

Déploiements & exercices

L’armée chinoise va participer à l’exercice “Tsentr2019” de l’armée russe (Orenbourg, 16 au 21 septembre) (Sohu) Selon une dépêche de Global Times, la Chine enverra des forces issues du théâtre militaire Ouest, avec un total de 1600 hommes, environ 300 véhicules et 30 appareils à voilure fixe et tournante. Le thème de l’exercice sera la lutte contre le terrorisme d’une force multilatérale, en Asie Centrale. devant défaire une menace terroriste et assurer la paix en Asie centrale. Le Kazakhstan, le Kyrgyzstan, le Pakistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan participeront également. Global Times annonce qu’un seul poste de commandement multinational commandera les forces.

La 33ème flottille à quitté le 29 août le port de Qingdao pour effectuer la relève de la 32e flottille, actuellement dans le Golfe d’Aden (Global Times)

Les forces aériennes chinoises et pakistanaises mènent un exercice commun « sans viser de pays tiers ». (Global Times) La 8e édition de l’exercice « Aigle-III » (雄鹰-III) s’est déroulé le 23 août dans une base du nord-ouest de la Chine. La Chine a déployé des J-10C, des J-16, des JH-7A et des KJ-500, ainsi que des missiles guidés Sol-Air et des radars. Le Pakistan a déployé des JF-17 Xiaolong, des Mirages III et des AWACS. A cette occasion, Sohu a annoncé que le Pakistan souhaiterait commander un nouveau lot de 30 JF-17 Block II.

Tensions en mers de Chine 

Un navire de la marine américaine s’est vu refuser une escale à Qingdao.

Le DDG-108 a patrouillé dans la mer de Chine du Sud le 27 août (Reuters) suscitant des protestations du ministère chinois de la Défense.

Tout au long du mois d’août, le navire d’exploration Haiyang Dizhi 8 a conduit des opérations dans la zone économique exclusive du Vietnam, provoquant de nombreuses escarmouches entre son escorte composée de navires des gardes côtes et les navires des gardes côtes vietnamiens. Ryan Martinson (China Maritime Studies Institute) a tenu un historique des déplacements des navires sur son fil twitter.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top