Now Reading
Passe Muraille n°73 – 15-22 mars 2021

Passe Muraille n°73 – 15-22 mars 2021

Editorial

Difficile de s’entendre penser au milieu des loups.

Vous souhaitez une information plus détaillée et précises sur les sujets qui vous intéressent, faites nous confiance et essayez nos newsletters personnalisées !

Essayez EastIsRed Watch

Affaires intérieures

L'essentiel

Malgré l'impopularité, la réforme des retraites passera

Jin Weigang, directeur de l’Institut de recherche sur la sécurité sociale a déclaré que bien que la réforme soit impopulaire, le prix de ne pas prendre de mesures drastiques pour faire face à l’aggravation de la crise démographique en Chine serait un désastre. L’âge de la retraite sera bien relevé, mais de manière douce et progressive, année après année. Bien que l’âge lui-même n’a pas encore été défini, Jin Weigang a annoncé que “les jeunes auront à travailler quelques années de plus”.

Brèves

Chasse aux fauteurs de smog!

Jeudi, une équipe du ministère de l’Écologie et de l’Environnement (MEE) a fait une visite surprise aux producteurs d’acier de Tangshan. L’équipe a constaté que les entreprises produisaient des émissions malgré des règles limitant leur fonctionnement les jours de forte pollution.  Tangshan, le plus grand producteur d’acier de Chine, se trouve à seulement 200 km de Pékin. Suite à ces visites surprises, le gouvernement de Tangshan a infligé 4 amendes de plus d’un million de yuan à des entreprises sidérurgiques, en plus de rétrograder leur note de crédit social. Les deux sessions à Pékin ont dû se passer sous un smog intense qui tombe particulièrement mal quand Pékin souhaite s’imposer en leader climatique mondial.

Campagne de vaccination chinoise à la traîne

Au 14 mars, la Chine avait administré 64,98 millions de doses de vaccin, contre 52 millions le 28 février. Cela représente en moyenne 0,927 million de doses supplémentaires par jour. Pour atteindre l’objectif gouvernemental de vacciner 40% de ses 1,4 milliard d’habitants d’ici la fin juin, il faudrait 4 millions de vaccinations par jour.

Les premiers seniors de plus de 60 ans ont commencé à être vaccinés à Pékin et à Hainan à partir de la mi-mars.

Société

Tempête ocre dans le nord de la Chine

Lundi, sous des vents violents et un ciel orange, une tempêtes de poussière et de sable inédite depuis des années a perturbé les transports et provoqué une augmentation de la pollution atmosphérique dans tout le nord de la Chine.

Les moniteurs de la qualité de l’air ont atteint leurs valeurs maximales possibles. La brume a été causée par l’air froid et les vents violents dans l’ouest aride de la Chine et dans d’autres régions, soulevant la poussière et la projetant à travers le pays, a déclaré le Centre météorologique national (NMC).

La Chine s'apprête à snober les Oscars

La Chine a dit aux médias locaux de ne pas diffuser la cérémonie des Oscars du mois prochain en live et de minimiser la couverture des récompenses, selon des personnes proches du dossier, après la nomination d’un documentaire sur les manifestations à Hong Kong et au milieu des inquiétudes suscitées par les opinions politiques de la candidate au réalisateur Chloe Zhao .

Economie

L'essentiel

Li Keqiang veut moins de dette pour les gouvernements locaux

La semaine dernière nous disions que la dette locale menaçait l’économie chinoise. Cette semaine, Li Keqiang a déclaré que le ratio d’endettement des gouvernements locaux doit être réduit, devant le Conseil des Affaires d’Etat. Il est à parier que les ministères et les localités publieront des plans de mise en œuvre du rapport de travail du gouvernement dans les semaines à venir, mais probablement grevés de mensonges et d’intentions intenables, car Pékin exige de la province de faire mieux avec de moins en moins de moyens.

Brèves

Shenzhen: premier centre économique du pays

Selon le classement de Shroeders PLC, Shenzhen, longtemps considérée comme un pionnier de la réforme et de l’ouverture du pays, possède désormais l’économie la plus forte du continent chinois. Sur les 900 villes mondiales classées dans le dernier indice mondial des villes par la société de gestion d’actifs Schroders PLC, Shenzhen s’est classée 19e en 2020, sautant de 25 places par rapport à l’année précédente. Shenzhen a devancé les autres villes du continent, y compris la centrale de la nouvelle économie orientale de Hangzhou, la capitale de Pékin et le centre financier de Shanghai. L’indice mondial des villes classe les villes les plus dynamiques du monde sur le plan économique en fonction de plusieurs facteurs clés, notamment l’environnement, l’économie, l’innovation et les transports.

Sichuan Trust condamné pour prêts illicites

Sichuan Trust Co.Ltd. A été condamné à une amende de 34,9 millions de yuans (5,4 millions de dollars) – l’ une des plus grosses amendes jamais imposées à une société de fiducie chinoise – pour avoir mené des activités de quasi-shadow banking et émis des prêts illicites, a déclaré un régulateur bancaire provincial.

Autrefois, la Chine avait placé le secteur des fiducies hors contrôle. Aujourd’hui, les régulateurs sont de plus en plus préoccupés par les risques financiers dans le secteur, qui joue un rôle important dans le financement en accordant des prêts aux entreprises à haut risque et à ceux qui ont du mal à obtenir des banques traditionnelles. Le contrôle se resserre.

Le Passe Muraille vous laisse sur votre faim ? Abonnez vous à nos newsletters personnalisées !

N'hésitez pas, c'est gratuit

Industries et Technologies

L'essentiel

Le PDG de Pinduoduo se carapate

Colin Huang Zheng, le fondateur et président milliardaire de Pinduoduo Inc., a démissionné du conseil d’administration de la société alors que la start-up de cinq ans dépassait Alibaba Group Holding Ltd. pour devenir la plus grande entreprise de commerce électronique de Chine en nombre d’utilisateurs. Cette retraite soudaine a semé le trouble sur les marchés, alors que l’ombre du régulateur gouvernemental plane au-dessus de la société.

See Also

Le choc des titans des médias sociaux chinois

Lundi, Xi Jinping a indiqué que l’État resserrerait encore son emprise sur les grandes technologies, lors d’une réunion de la Commission centrale des affaires financières et économiques (CCFEA), afin de promouvoir un développement “sain” des entreprises basées sur les plateformes internet (Tencent / Alibaba). Les régulateurs se doteront d’effectifs plus fournis afin d’accroître leur puissance de supervision, notamment du respect par ces plateformes du droit de leurs employés, de la confidentialité des utilisateurs et du respect des données.

Dans ce cadre, le géant chinois de l’Internet Tencent Holdings et le challenger en hausse ByteDance Ltd. mènent une guerre totale notamment via affrontements juridiques alors que les régulateurs du pays durcissent leur contrôle sur ce leurs activités. Tencent, le géant du jeu et des médias sociaux, a rassemblé plus d’un milliard d’utilisateurs sur son application de messagerie populaire WeChat, mais ByteDance rattrape son retard avec plus de 600 millions d’utilisateurs sur TikTok. Début février lorsque ByteDance a poursuivi Tencent devant un tribunal de Pékin, alléguant que Tencent avait violé les lois antitrust en bloquant l’accès au contenu de Douyin sur WeChat et son application de messagerie instantanée QQ. ByteDance a demandé une modeste compensation de 90 millions de yuans (14 millions de dollars).

Affaires extérieures

L'essentiel

Ambiance glaciale en Alaska

Jeudi, la première réunion de haut niveau entre les responsables américano-chinois sous la nouvelle administration Biden a débuté froidement. Le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan et le secrétaire d’État Antony Blinken se sont retrouvé à Anchorage, en Alaska, avec les diplomates chinois Yang Jiechi et Wang Yi. Les hauts diplomates américains ont accusé la Chine de menacer la stabilité mondiale et des responsables chinois ont allégué que l’Amérique était un hypocrite des droits de l’homme en raison de ses mauvais traitements des afro-américains, et notamment que ces derniers étaient “massacrés” sur le sol des USA.

Brèves

Myanmar: la semaine noire

Au moins 32 entreprises à capitaux chinois ont été incendiés au Myanmar, après que la rumeur d’une ingérence et d’un soutien de Xi Jinping au coup d’Etat militaire qui a déposé Aung San Suu Kyi le 1er février. L’ambassade chinoise locale a appelé le nouveau gouvernement à protéger ses avoirs sur place, constatant déjà 31 millions d’euros de pertes, et ajoutant de l’huile sur le feu. Comme l’explique le spécialiste Richard Horsey à l’AFP, il est peu probable que la forme du gouvernement en place au Myanmar importe à Pékin, tant qu’il est capable de défendre ses intérêts locaux. Si la situation venait à dégénérer, il est possible que la Chine envisage une opération pour préserver ce capital, sous prétexte de protéger ses ressortissants installés au Myanmar comme le permet le droit international public.

Arracher les Caraïbes à Taïwan

Mardi, Xi Jinping s’est adressé au Premier ministre Keith Rowley de Trinité-et-Tobago par téléphone, et Irfaan Ali du Guyane, afin de laisser planer les avantages qu’un partenariat avec la Chine continentale pourrait apporter. Ces pays font parti des 14 derniers pays à reconnaître Taïwan. Néanmoins, leur allégeance à Taipei (ou à Pékin) importe peu, Taïwan développant un réseau diplomatique parallèle efficace. L’opinion à Taïwan envers Pékin n’a fait que se dégrader ces dernières années.

L'UE précise sa politique indo-pacifique

À la suite de la réunion du groupe de travail du Conseil européen, Josep Borrell a donné un aperçu du plan de l’UE envers la région indo-pacifique et de ce qu’il pourrait signifier pour les relations avec la Chine dans un document publié le 8 mars. L’UE envisage de rééquilibrer ses relations en Asie. Cela implique de prendre du recul par rapport à la Chine et de développer des liens plus étroits avec des partenaires asiatiques partageant les mêmes idées, notamment via une synergie avec  le “Free and Open Indo-Pacific” du Japon, le “Masterplan on Connectivity” de l’ASEAN et lancer un partenariat de connectivité UE-Inde lors du sommet UE27-Inde en mai.

En réponse, le Global Times a annoncé que l’Europe ne rompra pas les liens de la Chine dans la région indo-Pacifique, se moquant notamment des ambitions européennes en rapport avec ses moyens: “The strategic security of the EU has remained on paper without much substance“.

L'UE sanctionne des responsables chinois - première fois depuis Tiananmen!

L’Union européenne a accepté mercredi de mettre sur liste noire des responsables chinois pour violations des droits de l’homme, ont déclaré deux diplomates à Reuters: ce sont les premières sanctions européennes contre Pékin depuis l’embargo sur les armes de l’UE en 1989 à la suite de la répression de la place Tiananmen. Les ambassadeurs de l’UE ont approuvé les interdictions de voyager et le gel des avoirs de quatre personnes chinoises et d’une entité, dont les noms ne seront pas rendus publics avant l’approbation formelle des ministres des Affaires étrangères de l’UE le 22 mars, dans le cadre d’une nouvelle liste plus large de sanctions en matière de droits de l’homme.

La Chine blâme le passé génocidaire des USA à l'ONU

Jiang Duan, conseiller à la mission chinoise à Genève s’est illustré à l’issue d’un examen du bilan américain des droits de l’homme au Conseil des droits de l’homme, dans le cadre d’un examen régulier auquel sont régulièrement confrontés tous les pays au sein de la plus haute instance des Nations Unies pour les droits de l’homme: il a critiqué le bilan des États-Unis en matière de droits humains, citant ce qu’elle a appelé les échecs américains contre le COVID-19 qui ont coûté « des centaines de milliers de vies », ainsi que la discrimination raciale, la brutalité policière et un « passé maléfique de génocide ».

Affaires militaires

L'essentiel

Whitsun Reef : les Philippines sous pression

Environ 220 navires chinois ont été vus amarrés en ligne à Whitsun Reef dans la mer de Chine méridionale le 7 mars, a déclaré samedi un groupe de travail gouvernemental philippin chargé de superviser les mers contestées. La zone, que la nation d’Asie du Sud-Est appelle Juan Felipe, est un grand récif corallien en forme de boomerang mais peu profond dans la zone économique exclusive des Philippines, a déclaré le groupe de travail. La présence des navires est « une préoccupation en raison de la surpêche possible et de la destruction du milieu marin, ainsi que des risques pour la sécurité de la navigation », a-t-il déclaré. Cette zone est revendiquée par les deux pays.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top