Now Reading
Passe-Muraille n°80

Passe-Muraille n°80

Editorial

Difficile de s’entendre penser au milieu des loups.

Vous souhaitez une information plus détaillée et précises sur les sujets qui vous intéressent, faites nous confiance et essayez nos newsletters personnalisées !

Essayez EastIsRed Watch

Affaires intérieures

L'essentiel

Le Conseil d'État étend le soutien de l'assurance-chômage aux entreprises

Les remboursements des primes d’assurance-chômage pour les entreprises continueront – couvrant jusqu’à 60% des coûts pour les PME et 30% pour les grandes entreprises (à condition qu’elles s’abstiennent de licenciements) // Les programmes de formation professionnelle et certaines allocations de chômage ont été prolongés jusqu’à la fin de 2021 //Les entreprises qui emploient des groupes vulnérables comme les nouveaux diplômés et les travailleurs migrants resteront éligibles aux réductions d’impôts et aux subventions d’assurance.

Le pays n’est pas encore sorti de ses difficultés économiques. Ces décisions indiquent que l’emploi reste un véritable painpoint.

Le Conseil d’État a également décidé d’aider spécifiquement les entreprises de l’aviation civile et les institutions financières // les industries gravement touchées par l’épidémie – y compris la culture, le tourisme, la vente au détail hors ligne, l’hébergement et les transports // Fournir un soutien financier continu pour la mise à niveau et le développement de l’industrie manufacturière // Renforcer davantage les services financiers pour les petites et microentreprises (PME).

.

Brèves

Naissance du Bureau national de contrôle et de prévention des maladies (NBDCP)

le NBDCP est une organisation vice-ministérielle hébergée par la Commission nationale de la santé, qui remplira 5 fonctions de base:

  • Rédaction de politiques et de règlements sur les questions liées à la santé publique
  • Guider la construction du système de contrôle et de prévention des maladies
  • Planification et supervision de la mise en œuvre des systèmes de surveillance épidémique et d’alerte
  • Guider les efforts de recherche sur la lutte contre les maladies
  • Supervision du système de santé publique

La mission la plus urgente du NBDCP sera d’identifier et de résoudre les problèmes liés à la détection des épidémies – et de régler la coordination des actions précoces vitales // La Chine a déjà construit un tel système après la crise sanitaire du SRAS de 2002-03.

La Chine enregistre des poussées de Covid à Anhui, Liaoning

La Chine continentale a enregistré ses premiers cas de Covid-19 transmis localement depuis fin avril, de nouvelles infections ayant été détectées dans la province orientale de l’Anhui et du Liaoning dans le nord-est. Au moins six cas ont été confirmés dans les deux provinces, ainsi qu’une poignée de cas asymptomatiques, ont indiqué les autorités sanitaires. La source de la nouvelle épidémie n’a pas encore été confirmée. Les nouveaux cas ont incité un district de Yingkou, dans le Liaoning, à imposer des interdictions de voyager tandis qu’une ville de l’Anhui a commencé à effectuer des tests de virus de masse pour près de 600 000 habitants.

Statistiques officielles : les ménages chinois diminuent progressivement

La taille des ménages en Chine a progressivement diminué au cours des cinq dernières années, selon les derniers résultats du recensement, le nombre moyen de membres dans une famille tombant à 2,62 en 2020 contre 3,11 en 2016. Le changement était principalement dû à la mobilité croissante de la population, de meilleures conditions de logement et un plus grand nombre de jeunes couples choisissant de vivre de manière indépendante , a déclaré mardi Ning Jizhe, chef du Bureau national des statistiques (NBS), dans un communiqué. Par ailleurs, la population chinoise atteindra son maximum dans la seconde moitié de cette décennie, selon des expertises.

62,1 millions de dollars de pot-de-vin: procès en Mongolie

Xue Jining, un ancien chef de la succursale de Mongolie intérieure de la Commission de réglementation bancaire chinoise (CBRC) aujourd’hui disparue et un ancien responsable de la banque centrale, a plaidé coupable d’avoir pris 400,4 millions de yuans (62,1 millions de dollars) de pots-de-vin de 37 personnes et entités à partir de 2002 jusqu’en 2015, selon un communiqué du tribunal populaire intermédiaire de Hohhot où se déroule son procès. Cette affaire est liée à la Baoshang Bank Co. Ltd.

Economie

L'essentiel

Pékin envoie un signal: taxe foncière à l'ordre du jour

Mardi, des responsables du ministère des Finances, du ministère du Logement et du Développement urbain-rural, de l’administration fiscale de l’État et de la commission des affaires budgétaires de la législature nationale ont organisé un séminaire pour solliciter les avis d’experts et de fonctionnaires locaux sur la taxe foncière, selon une déclaration officielle.

Le séminaire est un signe que les travaux sur la nouvelle taxe foncière s’accélèrent, ont déclaré des experts fiscaux et fiscaux à Caixin, alors que des préoccupations concernant la spéculation du marché reviennent au premier plan au milieu des augmentations de prix et des gouvernements locaux à la recherche de sources de revenus.

Brèves

90 applications retirées en Chine pour violation de données

Le principal régulateur chinois des télécommunications a ordonné jeudi la suppression de 90 applications mobiles de divers magasins d’applications, invoquant des violations des droits des utilisateurs dans le cadre de la répression des violations de la vie privée en ligne. Le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information (MIIT) a blâmé les applications, y compris la populaire communauté en ligne Tianya Club , l’agence de voyage Tuniu Corp, cotée aux États-Unis . et la plateforme de carrière de type LinkedIn Maimai. 

Au cours des sept premiers mois de l’année dernière, plus de 8 000 applications et 478 entreprises ont été sanctionnées par les régulateurs pour avoir enfreint les règles de collecte de données, selon les archives du gouvernement.

Le Jiangsu restreint les nouveaux emprunts des LGFV à fort effet de levier

En tant que plus grand émetteur d’obligations publiques locales, la province du Jiangsu, dans l’est de la Chine, a publié des règles limitant l’émission de nouvelles emprunts par les véhicules de financement des gouvernements locaux (LGFV) qui sont fortement endettés et ont des performances opérationnelles médiocres et de mauvaises perspectives de croissance.

Pour les LGFV à fort effet de levier et dont les performances sont médiocres, les augmentations de dette doivent être approuvées par les investisseurs, selon les directives publiées plus tôt ce mois-ci par le gouvernement provincial. Seuls les LGFV avec de bons résultats financiers et de faibles taux d’endettement peuvent encore augmenter la dette opérationnelle. Les LGFV sont des véhicules spéciaux mis en place par les autorités locales pour emprunter de l’argent pour financer les dépenses d’infrastructure et de bien-être public.

Les directives exigent également que les gouvernements locaux de la province du Jiangsu donnent une idée claire et complète de leur dette totale et implicite.

See Also

Le Passe Muraille vous laisse sur votre faim ? Abonnez vous à nos newsletters personnalisées !

N'hésitez pas, c'est gratuit

Affaires extérieures

L'essentiel

L'accord d'investissement Chine-UE est ``glacé``

Les eurodéputés prévoient à l’unanimité d’introduire une motion ce mois-ci pour mettre l’accord « en suspens » – interdisant en fait le débat à ce sujet – jusqu’à ce que Pékin supprime ses sanctions vis-à-vis de l’UE, ce que les analystes chinois considèrent comme hautement improbable. “Le Parlement européen associe la levée des sanctions anti-sanctions à l’approbation de l’accord, ce que la Chine a du mal à accepter”, a déclaré Cui Hongjian, expert en Europe à l’Institut chinois des études internationales.

Règlement sur le double usage approuvé avec des implications probables pour les exportations vers la Chine

Le 10 mai, le Conseil de l’Union européenne a approuvé une refonte du «règlement sur le double usage» qui réglemente les exportations de certaines technologies qui pourraient être utilisées par des pays autoritaires comme la Chine pour violer des droits de l’homme.

Les règles s’appliqueront à des technologies telles que les logiciels d’interception, la surveillance biométrique (par exemple, la reconnaissance faciale), les micropuces ou les capteurs et chargeront les États membres de délivrer des licences et éventuellement d’interdire les ventes; ce processus était  jusqu’à présent (mal) appliquée à la technologie militaire. La mise en œuvre des règles sera portée au niveau de l’UE, car la Commission européenne sera obligée de publier des rapports annuels sur les licences d’exportation de technologies de surveillance.

Brèves

Le régulateur américain veut inspecter les audits des entreprises chinoises

La PCAOB  a publié une proposition de règle fournissent un cadre qui permettrait au régulateur de déterminer plus facilement s’il n’a pas été en mesure d’inspecter complètement ou d’enquêter sur un cabinet d’audit étranger. Les règles proposées permettraient au PCAOB de mieux s’acquitter de ses responsabilités en vertu du Holding Foreign Companies Accountable Act (HFCA Act), qui a été promulgué par l’ancien président américain Donald Trump en décembre.

La participation de Taïwan aux organisations internationales bénéficie du soutien européen

le G7 a publié une déclaration commune exprimant son soutien à Taiwan pour qu’il rejoigne les forums de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette approbation est basée sur le succès exceptionnel de Taiwan dans la maîtrise de la pandémie. Ce signal est une nouvelle affirmation de la volonté croissante de l’UE d’accroître son soutien à la position de Taiwan sur la scène internationale.

Le 6 mai, le Sénat français a voté à l’unanimité en faveur de la participation de Taiwan à plusieurs organisations internationales telles que l’OMS, Interpol et l’Organisation de l’aviation civile internationale. Ces institutions permettent la participation d’entités sans statut d’État et la résolution a explicitement déclaré que cette décision ne changerait pas la «position constante» de la France en ce qui concerne les relations avec la Chine continentale. Pourtant, l’ambassade de Chine à Paris a critiqué la résolution appelant la France à «respecter la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale de la Chine». (MERICS)


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top