Now Reading
Passe Muraille n°85 – crash au Guangxi | licenciements | diplomatie militaire

Passe Muraille n°85 – crash au Guangxi | licenciements | diplomatie militaire

Editorial

Une semaine marquée par le drame du vol MU5735. Du reste, l’économie au centre des préoccupations.

Bonne lecture!

Noé Hirsch

Politique & société

L'essentiel

Crash du vol MU5735 de China Eastern

Grande émotion en Chine et à l'étranger

Lundi 21 mars, la Chine a connu son pire accident aérien de la décennie. Un Boeing 737 de China Eastern s’est écrasé dans le Guangxi alors qu’il effectuait une liaison Kunming – Guangzhou avec 132 personnes à bord. Le président Xi Jinping a demandé aux secours de faire “tout leur possible”. Deux personnalités politiques importantes, Liu He et Wang Yong se sont rendus sur les lieux de l’accident. Cette tragédie a ému en Chine, où des reportages sur les efforts des secouristes, les objets des passagers retrouvés au sol, ou encore des portraits des passagers se sont succédés. Mercredi, l’une des boîtes noires a été retrouvée

Ce drame est un choc dans l’opinion publique chinoise. Notons que la plupart des ambassades étrangères en Chine ont exprimé leur condoléances. Par ailleurs, l’accident a déjà des répercussions sur la filière aéronautique, qui devra s’accommoder d’un durcicement des réglementations.

Brèves

La divination en ligne se répand en Chine

Le gouvernement décide de condamner le secteur

Le phénomène de la divination en ligne a inondé la Chine depuis une décennie. Pour de nombreux chinois, il s’agit d’un complément de revenus bienvenu. La fourchette de facturation se situe entre 200 et 400 yuans la séance. Un diseur de bonne aventure à Pékin bien établi peut espérer 30 à 40 rendez-vous par mois, soit 6000-10 000 yuans de revenus supplémentaires. Le succès est présent: des comptes Weibo de divinations, notamment amoureux comme Tao Baibai sont parvenu à atteindre des Top tendances sur les réseaux chinois.

Selon Yuan Yulin (袁钰膦), le fondateur de la plate-forme de services « Book of Changes », estime que le marché de la divination en Chine représente environ 100 milliards de yuans (14 milliards d’euros). Un marché en pleine expansion, qui s’appuie sur une population attachée à de vieilles traditions et superstitions.

Mais le gouvernement chinois a récemment décidé de sonner la fin de la fête: Le 1er mars, l’État a officiellement mis en œuvre les « Mesures administratives pour les services d’information religieuse sur Internet » [互联网宗教信息服务管理办法], qui précisent qu’aucune organisation ou personne ne peut dispenser un enseignement religieux ou prêcher sur internet, sauf dans des cas très spécifiques. Les mots liés à la divination sont désormais censurés sur les plateformes de vente en ligne, pour laisser la place à un message: « ne croyez pas la superstition, refusez les remèdes de charlatan » [不信偏方,拒绝迷信].

L'ancien vice-président exécutif de la Cour suprême mis en accusation

Un grand magistrat de la justice tombe pour corruption

Shen Deyong [沈德咏], ancien vice-président de la Cour populaire suprême de Chine, a été emmené par les autorités jeudi dernier. Il est accusé de grave violations de la discipline et de la loi, selon le vocable habituel des autorités anti-corruption chinoises. Le People’s Court Daily l’accuse notamment d’avoir « sérieusement écorné l’image de la cour de justice chinoise ». Il s’agit du 3ème membre de l’actuel Comité Central de Chine à être arrêté. La professeur Li Ling de l’Université de Vienne fournit davantage de détail sur les accusations.

Economie & industries

L'essentiel

Nouvelle vague de licenciement dans la tech ?

Des plans sociaux à plusieurs dizaines de milliers d'employés

La semaine passée, Liu He, perçu comme l’homme de confiance de Xi Jinping sur les questions économiques, envoyait un signal d’apaisement aux entreprises. Les marchés financiers ont réagi en clôturant à la hausse vendredi. Cette semaine est toutefois marquée par des rumeurs de licenciements massifs dans différentes entreprises de la tech.

Beike, spécialiste de l’achat-vente et location de biens immobiliers, licencie 10% de son staff dans dans le département transactions immobilières (neuf & ancien). Une vingtaine de managers exécutifs ont également quitté leurs fonctions. Pour rappel, Beike avait déjà licencié près de 35.000 employés à l’automne 2021. Certaines rumeurs parlent de 90.000 personnes en comptant les départs volontaires. Mercredi 23 mars, JD.com annonce un plan social dans sa division d’achats groupés de produits frais. Des rumeurs courent au sujet d’Alibaba, Didi, Tencent qui potentiellement préparent des plans de licenciements. Dans le cas d’Alibaba, les plans concerneraient “plus de 15% des effectifs” contre “10 ou 15%” chez Tencent. A titre indicatif, Tencent compte près de 95.000 employés en 2021, contre 70.000 en 2020. Alibaba compte plus de 250.000 employés, le double de 2019.

L’emploi et notamment des jeunes est un sujet politique en Chine. Les géants de l’Internet ont un rôle stabilisateur, et il est possible que la crainte des licenciements incite également le gouvernement à prendre des mesures en faveur de la stabilité économique.

Brèves

ZTE sort enfin de sa période probatoire

Une page se tourne pour le géant des télécoms

Mercredi 23 mars, un tribunal américain a mis fin à la période probatoire de l’entreprise ZTE, bien que celle-ci soit reconnue quand même coupable de fraude aux visas. ZTE avait été sanctionné par les Etats-Unis en 2018 pour ses liens avec l’Iran, alors sous sanctions. C’est donc une page qui se tourne pour l’entreprise. Le cours de l’action est parti à la hausse. 

Nouvelle levée de fond pour Rokid

La nouvelle pépite chinoise de la réalité augmentée

Rokid est le spécialiste chinois de la réalité augmentée. Fondée en 2014, l’entreprise dispose de ses algorithmes de traitement de l’image, de la voix et produit ses propres headset comprenant display et modules de communication. Ses produits sont plutôt destinés à l’industrie, mais aussi sur des segments consommateurs. Cette pépite a levé 100M€ cette semaine.

CATL en Amérique du Nord ?

Une installation aux Etats-Unis ou au Mexique ?

CATL, le champion chinois des batteries automobiles, considère un investissement de 4.5 milliards d’euros en Amérique du Nord pour fournir les constructeurs du continent. En particulier, l’entreprise pense à Tesla qui est son partenaire principal. La capacité envisagée serait de 80 GWh par an. 

Etudes, monitoring, formation : découvrez nos services

Essayez nos solutions

Diplomatie & militaire

L'essentiel

Taïwan pense à prolonger le service militaire

L'invasion de l'Ukraine agite l'île, menacée par Pékin

Selon le ministre de la Défense Chiu Kuo-cheng (Taïwan) : Taïwan envisage de prolonger le service militaire obligatoire au-delà des quatre mois actuels. Sur l’île, dont la souveraineté est sans cesse remise en question, les débats liés à la défense militaire se sont multipliés depuis l’invasion de l’Ukraine et le manque de soutien de la part des alliés du pays européen. Sous les diverses mandatures du PPD et du KMT, le service a été baissé de 2 ans à 4 mois.

La foi dans l’allié américain est écornée par l’Ukraine: un sondage révèle qu’il y a eu une forte baisse du nombre de taiwanais qui pensent que Washington interviendrait militairement en cas d’invasion de l’île, passant de 65% en novembre à 35% aujourd’hui. 40% pensent que les japonais interviendront [Taïwan Public Opinion Foundation].

See Also

Par ailleurs, le premier lot de drones MQ-9 Reaper fabriqués aux États-Unis, qui peuvent être armés de missiles et fonctionner à longue portée, entrera en service à Taïwan d’ici 2025 (Lee Shih-chiang, chef du département de planification stratégique du MINDEF).

Le sous-comité de la sécurité et de la défense du Comité intergouvernemental Chine-Nigéria tient sa première réunion

La Chine renforce sa présence au Nigéria

(16 mars) Les dirigeants du Bureau de coopération militaire internationale de la Commission militaire centrale (中央军委国际军事合作办公室领导) et le secrétaire permanent du ministère nigérian de la Défense nationale ont coprésidé la réunion, qui a tourné autour des questions de défense et de sécurité. Ce Comité intergouvernemental a été établi lors de la tournée africaine de Wang Yi en 2021. Le Nigéria constitue une des portes d’entrées africaines sur le continent pour la Chine depuis au moins 12 ans, où elle développe une stratégie de développement économique, d’influence, et plus récemment, de coopération miliaire. (JeuneAfrique)

Wang Yi rencontre le min. Def. d'Algérie

Un contrat de 7 milliards de dollars signé

 L’Algérie et la Chine ont signé un accord d’actionnaires pour investir 7 milliards de dollars dans la production de 5,4 millions de tonnes d’engrais par an dans la région algérienne de Tébessa, a annoncé mardi la compagnie pétrolière nationale algérienne Sonatrach (Reuters).

Deux jours plus tôt, Wang Yi rencontrait Ramtane Lamamra, min. Def algérien, dans la province d’Anhui (Chine) pour discuter notamment de la crise ukrainienne pour laquelle les deux pays se sont abstenus de voter la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies. La partie chinoise a (concrètement) félicité le « non-alignement » algérien et l’a récompensé avec ce contrat.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top