Now Reading
Passe Muraille n°89 – Convention de l’OIT, licenciements, missiles de croisière

Passe Muraille n°89 – Convention de l’OIT, licenciements, missiles de croisière

Editorial

Le Passe Muraille est une newsletter hebdomadaire dédiée à l’actualité chinoise. Elle ne se veut pas exhaustive, mais représentative de sujets qui agitent le monde chinois mais ne reçoivent pas d’attention dans l’espace francophone. D’un monde à l’autre, à travers les murs, nous vous apportons une information unique. Attentifs à vos besoins, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires et retours, par email

Bonne lecture!

La rédaction

Politique & société

L'essentiel

La Chine ratifie des conventions internationales sur le travail forcé

La convention n°105 concerne directement les Ouïghours

Le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale a déclaré qu’il avait approuvé la ratification de la Convention sur le travail forcé de l’OIT et la Convention sur l’abolition du travail forcé [conventions n°29 et n°105]. (Prévu en amont par NPC Observer). Ratification qui survient 1 mois avant la visite de la prochaine présidente du département des droits humains de l’ONU, Michelle Bachelet.

La Chine avait précédemment ratifié quatre des conventions les moins controversées sur l’égalité de rémunération, la discrimination, l’âge minimum et le travail des enfants, mais s’est distanciée de ces deux conventions les plus les plus exigeantes – notamment car prévoyant des mécanismes de contrôle (SCMP). La déclaration n°105 oblige de cesser d’utiliser le travail forcé comme moyen de « discrimination raciale, sociale, nationale ou religieuse ». La Chine continue cependant de nier imposer le travail forcé aux ouïghours « séparatistes » ou « extrémistes« .

La ratification par la Chine de la convention de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur le travail forcé est l’une des conditions fixées par l’UE pour la ratification de l’accord bilatéral d’investissement signé fin 2020, mais non-ratifié.

 

Brèves

Augmentation des nouveaux diplômés en période de chômage

10.7 millions d'étudiants recevront leur master en 2022

C’est une augmentation de 1,67 millions d’étudiants par rapport à 2021. C’est une tendance permanente depuis 2000. En moyenne, 30% des diplômés de master réfléchissent à poursuivre en thèse. En 2022, le nombre de candidats à l’examen d’entrée au troisième cycle à l’échelle nationale sera de 4,57 millions, soit une augmentation de 800 000 par rapport à 2021. 1,1 millions d’étudiants seront retenus.

Fu Linghui [付凌晖], directeur du Département général du Bureau national des statistiques, prévient : « La situation de l’emploi des étudiants s’est améliorée. » Il a ajouté : « Mais nous devons voir que par rapport à l’histoire, le taux de chômage global des nouveaux diplômés est encore relativement élevé » [15,3 %].

Economie & industries

L'essentiel

Marché unifié: pourquoi?

Le protectionnisme local est un modèle obsolète

Le protectionnisme local chinois a été intensifié par la réforme du régime national d’impôt de 2001, conditionnant l’impôt sur les sociétés selon l’affiliation administrative : les entreprises centrales étaient payées au gouvernement central, et les entreprises locales ont été versés aux collectivités locales. Ainsi, les gouvernements locaux ont pu mettre en place des entreprises locales et lui réserver la demande locale en écartant la concurrence à la frontière. De la même manière, corruption et connivences ont joué à la segmentation progressive du marché. Pour Wang Long 万隆, président du groupe Shuanghui 双汇, il s’agit encore d’une « économie féodale« .

Si la concurrence entre régions a pu être bénéfique à la croissance chinoise sur les 40 dernières années. Les gouverneurs locaux connaissaient les affaires économiques locales. Poussés par la nécessité de présenter des réalisations politiques à Pékin, ils ont rivalisé avec les autres gouvernements locaux pour attirer les investissements extérieurs (Zhang Wuchang). Mais avec le renversement du paradigme économique chinois en se basant sur la consommation extérieur, la fragmentation du marché intérieur devient un frein à la croissance (林毅夫 – « Comprendre l’économie chinoise »).

Aujourd’hui, ce protectionnisme prend la forme de normes industrielles, de productions de pointe et de technologies (虎嗅). Par exemple, l’industrie des véhicules à énergies nouvelles: subventions locales et offres de marché public « à caractéristique locales » sont les deux moyen de placer ce nouveau marché en plein essor sous le verrou du protectionnisme local. Wang Chuanfu, président de BYD [比亚迪董事长王传福], a déclaré lors d’un forum en 2016 que ses ventes seraient doubles si ce protectionnisme local n’existait pas en Chine.

See Also

Brèves

Meituan remplace 10-20% de son personnel

L'entreprise licencie les seniors pour recruter des nouveaux diplômés

Selon Caixin.com, suivant le rythme de Tencent, JD.com et ByteDance, Meituan, plateforme de la vente en ligne géante de Chine, a également commencé à ajuster son personnel dans plusieurs secteurs d’activité. Entre 10 et 20% du personnel serait licencié en trois vagues successives jusqu’à fin avril. En parallèle, Meituan a annoncé une augmentation nette de 17 000 emplois de juillet 2021 à la mi-mars 2022, selon le rapport. Meituan a déclaré en février qu’il embaucherait 10 000 nouveaux diplômés, y compris des stagiaires.

Etudes, monitoring, formation : découvrez nos services

Essayez nos solutions

Diplomatie & militaire

L'essentiel

Les îles Salomon et la Chine se rapprochent

L'accord de sécurité entre les deux pays inquiète l'Australie

La Chine a déclaré mardi qu’elle avait signé un pacte de sécurité avec les îles Salomon, confirmant l’accord-cadre intergouvernemental sur la coopération en matière de sécurité entre les deux pays qui, dans sa forme préliminaire, a suscité des objections de la part des États-Unis et de l’Australie, car il permettrait à Pékin d’amarrer des navires de guerre dans la nation du Pacifique (WSJ). [Voir notre PM n°86]. L’année dernière, des émeutes dans la capitale des Îles Salomon qui visaient en partie des commerçants et des entreprises chinois ont fourni le prétexte attendu pour la conclusion de cet accord, et confirmant la stratégie classique d’utiliser sa communauté de ressortissants expatrié pour se donner une des rares fenêtres d’intervention militaire possible conforme au droit international public.

Marise Payne, ministre australienne des affaires étrangères: « Nous sommes préoccupés par le manque de transparence avec lequel cet accord a été élaboré, notant son potentiel à saper la stabilité dans notre région » (Foreign Minister).

Brèves

Première images officielles du YJ-21 diffusées par la PLAN

Ce missile hypersonique vise à impressionner les USA à l'égard de Taïwan

Des séquences vidéo circulant sur les réseaux sociaux ont montré un missile qui ressemble à YJ-21 lancé à partir d’un Type 055, le destroyer le plus grand et le plus avancé de l’APL.

En effet, le YJ-21 peut être embarqué par air comme par mer, a une portée comprise entre 1 000 et 1 500 km, et doit permettre de mettre hors-jeu les groupes de porte-avion ennemis.

Li Jie , analyste naval basé à Pékin, interrogé par SCMP: “The matching of the Type -55 and YJ-21 missile was designed for anti-access and area-denial to counter American’s maritime hegemony in the region,”

Microsoft Research Asia (MSRA) ban les étudiants des Univ. de Défense chinois

Les 7 écoles de la Défense nationale chinoises sont concernées

Dorénavant, si les enseignants de la MSRA veulent recruter des étudiants des collèges et universités sur la liste interdite, ils doivent donner des raisons impérieuses. Si les étudiants sont embauchés, ils ne peuvent pas utiliser l’unité scolaire pour publier conjointement des articles. Les universités actuellement concernées par le ban sont:

L’institut de technologie de Pékin, l’Université de Beihang, l’Université des sciences et de la technologie de Nanjing, l’Université d’aéronautique et d’astronautique de Nanjing, l’Institut de technologie de Harbin, l’Université d’ingénierie de Harbin, l’Université polytechnique du Nord-Ouest, l’Université des postes et télécommunications de Pékin, l’Université de technologie du Guangdong, l’Université Xi’an Jiaotong, l’Université Tongji, l’Université Renmin de Chine, l’Université de Nanchang, l’Université nationale de technologie de la défense, l’Université du Sichuan, l’Université des sciences et technologies électroniques.

北京理工大学,北京航空航天大学,南京理工大学,南京航空航天大学,哈尔滨工业大学,哈尔滨工程大学、西北工业大学,北京邮电大学、广东工业大学、西安交通大学、同济大学、中国人民大学、南昌大学、国防科技大学、四川大学、电子科技大学


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top