Now Reading
Passe Muraille n°94 – éducation supérieure, inquiétudes économiques, chomage

Passe Muraille n°94 – éducation supérieure, inquiétudes économiques, chomage

Editorial

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue de notre première conférence, le 14 juin prochain à 18h, à Sciences Po et en visioconférence. Nous traiterons avec Philippe Aguignier et François Chimits de l’ascension et de la chute du géant Evergrande et de ce qu’elle révèle des déséquilibres économiques et financiers en Chine. Un grand merci aux Alumni de Sciences Po qui nous accueillent!

Gratuits pour les étudiants et alumnis Sciences Po à jour de cotisations ; 10€ pour les externes

Tickets disponibles sur Wilout et par email

Politique & société

L'essentiel

Quels signaux la conférence nationale annuelle a-t-elle lancée ?

Cette semaine: le problème de l’emploi étudiant. Des solutions bien de chez nous.

Huai Jinpeng (怀进鹏), ministre de l’Éducation: “Je comprends pleinement la complexité, la gravité et la pénibilité de l’emploi des diplômés universitaires cette année”. Ces dernières années, le problème de l’emploi des nouveaux diplômés s’est accru. Les débouchés des cols blancs dans la société chinoise pose un problème grandissant à mesure que le pays achève sa transition. Cette année, le marché devra absorber plus de 10 millions de nouveaux diplômés.

La réunion du 16 mai a annoncé la mise en place de politiques préférentielles pour guider les diplômés vers le travail. Notamment, la préférence au recrutement pour les emplois communautaires publics (emploi publics provinciaux). 

Par ailleurs, le gouvernement prévoit d’intensifier le nombre des stages en entreprises et de soutenir les diplômés dans l’emploi flexible et le travail en indépendant. Il prévoit également d’améliorer les canaux de recrutement pour diriger les diplômés vers les entreprises. 

Brèves

Une nouvelle tête tombe

Li Xiaobao, secrétaire du groupe de direction du PCC du Jiangxi, a été arrêté

Commission provinciale du Jiangxi pour l’inspection et la surveillance de la discipline : Li Xiaobao, secrétaire du groupe de direction du PCC du Jianxi et directeur du Département provincial de la culture et du tourisme du Jiangxi est soupçonné de graves violations de la discipline et de la loi.

Et une deuxième

Shen Dong, ancien membre du comité du Parti et vice-président de PICC Property and Casualty Co., Ltd. a été exclu du Parti et de son travail.

Shen Dong (沈东) est notamment accusé, en tant que membre du parti et cadre dirigeant d’une entreprise financière d’État, d’avoir perdu ses idéaux et ses croyances, abandonné ses devoirs et ses missions et sombré dans l’hédonisme. Il a refusé de mettre en œuvre les grandes politiques fixées par le Comité central du Parti et a pris en charge la ligne financière (etc…)

Economie & industries

L'essentiel

Les diplômés se ruent à la campagne

Le chômage inquiète

En début de semaine, une rumeur a fait le tour du net, forçant les autorités à un démenti. Une capture d’écran tirée d’une liste de candidats à un poste de policier local montrait un candidat diplômé d’un doctorat de l’université de Tsinghua. En quelques heures, l’info a fait le tour du net : même pour des postes de police locale la compétition est devenue aussi absurde. Même si le candidat en question n’était finalement pas lié à Tsinghua, cette rumeur a révélé l’anxiété par rapport au chômage d’une jeunesse de plus en plus sous pression.

Comme nous l’écrivions la semaine passé, le chômage des jeunes a dépassé en avril le niveau européen et s’élève désormais à 18%. Une vague de licenciements touche depuis près de six mois l’industrie numérique, pourvoyeuse importante d’emploi pour les jeunes. Dernier exemple en date, Zhihu (équivalent chinois de Quora) est accusé d’avoir opéré des licenciements “violents« , à la limite la légalité. Alors que l’entreprise a licencié depuis avril près de 20% de son staff, certains ont été poussé à la démission en bloquant l’accès aux emails.

Au regard de cette situation, on comprend dès lors pourquoi les postes de fonctionnaires locaux sont prisés par les diplômés des grandes écoles. Dans le contexte de la concurrence accrue entre administrations locales pour l’attraction de talents, les diplômés choisissent de plus en plus les petites villes au détriment des grandes, où la compétition atteint des sommets. Par conséquent, même au niveau local, les localités rivalisent de programmes pour attirer les hauts diplômés : exemptions de taxes, subventions pour les logements, etc.

See Also

Brèves

Rumeurs : Huahong bientôt sous sanctions ?

L'accès aux machines de fabrication des circuits intégrés en question

Si les rumeurs ont été balayées par le CEO de la fonderie chinoise, ce type d’information peut inquiéter les investisseurs. Huahong, JV entre plusieurs entités chinoises et les fonds d’investissements gouvernementaux est la 6e fonderie mondiale, avec 2.9%. Huahong n’est pas une fonderie avancée, ses principaux revenus provenant des nodes matures (0.35µm et plus comptant pour 39% des revenus et le 90-95 nm pour 21% des revenus). Toutefois, l’entreprise a mené des efforts sur les nœuds 55 et 65nm, avec l’aide notamment de l’IMEC. Ainsi, pour continuer son amélioration, l’entreprise a besoin de conserver son accès aux équipements avancés américains. 

Li Keqiang préside une réunion nationale sur la stabilisation de l’économie

Le premier ministre tente de garder l'incendie sous contrôle

Si les signaux couraient depuis des semaines, cette réunion tenue le 25 mai devant les représentants économiques des provinces et retransmise devant près de 100.000 cadres (!). Accompagné du ministre des finances et de la banque centrale, le PM a prévenu qu’il n’y a aucune chance que la croissance du PIB atteignent 5,5 % en 2022, et il pourraient même ne pas avoir de croissance au deuxième trimestre. Li Keqiang a égrené une série de mesures : baisse des taxes, réouverture de certaines mines de charbon, construction d’infrastructures. L’objectif premier est de maintenir l’emploi, d’après les autorités. Certaines rumeurs parlent aussi de subventions pour les produits essentiels, de repousser les paiements des emprunts immobiliers à l’année prochaine, d’émission massive d’emprunts. 

La Chine publie un premier plan quinquennal de dev. de la bioéconomie

Le pays cherche à s’affranchir de ses dépendances étrangères

La Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC), le principal planificateur économique chinois, a dévoilé le premier plan quinquennal du pays pour le développement de la bioéconomie (十四五 »生物经济发展规划). But: avoir un secteur à 22 billions de yuans (3,3 billions de dollars) et soutenir davantage d’entreprises avec des revenus supérieurs à 10 millions de yuans (1,5 million de dollars) d’ici 2025. Selon le plan, la Chine prendra des mesures pour stimuler l’innovation biotechnologique et accélérer le développement de la santé, de la bio-agriculture, de la bioénergie, de la protection biologique de l’environnement et de la bioinformatique. 

  • La publication du plan indique que la Chine est déterminée à réduire sa dépendance à l’égard des pays étrangers pour la biotechnologie de pointe.

Etudes, monitoring, formation : découvrez nos services

Essayez nos solutions

Diplomatie & militaire

L'essentiel

Coopération économique Asie-Pacifique (APEC): la réunion des ministres

Ministre chinois: “établissons une zone de libre-échange Asie-Pacifique complète”

Lors de la réunion des ministres de l’APEC (21-22 mai), utilisant les mots de la diplomatie chinoise contemporaine, comme ceux de la communauté de destin partagé, le ministre du commerce chinois Wang Wentao a poussé dans le sens du libre-échange dans la zone.

 La Chine cherche des débouchés internationaux pour panser ses plaies héritées de la guerre commerciale et de l’épidémie de la Covid.

  • En sus, Wang Yi entreprend un voyage dans le Pacifique d’une ampleur et d’une ambition sans précédent, se rendant dans huit pays de la région en 10 jours.

Néanmoins, la réunion n’a pas débouché sur une déclaration commune, du fait d’un accrochage entre les Etats-Unis, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Japon, l’Australie vs. la Russie dont le représentant protestait contre l’emploi du mot “invasion” pour caractériser les événements ukrainiens. 

Brèves

Le Canada refuse à son tour l’entrée de Huawei et ZTE dans son réseau 5G

Considéré maillon faible en Amérique du nord par la Chine, le Canada poursuit son revirement

Le Canada a annoncé interdire aux entreprises de télécommunications chinoises Huawei et ZTE de participer à la construction de réseaux 5G pour des raisons de sécurité nationale [20/05/2022]. Commentaire de Wang Wenbin: ce sont des accusations menées de toutes pièces pour violer les règles de libre-échange en vigueur. 

Avec la victoire des Travaillistes en Australie, la Chine espère un renouveau diplomatique

Les liens entre le parti progressiste et la Chine ont déjà suscité plusieurs scandales

Un source diplomatique chinoise citée par The Guardian: la période post-électorale « offre une bonne opportunité » d’améliorer les liens sino-australiens. Le porte-parole du MinAffEx s’est également félicité de cette victoire.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top