Now Reading
Passe Muraille n°95 : conflits au sommet, difficultés économiques, Pacifique

Passe Muraille n°95 : conflits au sommet, difficultés économiques, Pacifique

Editorial

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue de notre première conférence, le 14 juin prochain à 18h, à Sciences Po et en visioconférence. Nous traiterons avec Philippe Aguignier et François Chimits de l’ascension et de la chute du géant Evergrande et de ce qu’elle révèle des déséquilibres économiques et financiers en Chine. Un grand merci aux Alumni de Sciences Po qui nous accueillent!

Gratuits pour les étudiants et alumnis Sciences Po à jour de cotisations ; 10€ pour les externes

Tickets disponibles sur Wilout et par email

Politique & société

L'essentiel

Y’a-t-il une division entre Xi & Li ?

Bien malin qui aura la réponse

Depuis plusieurs semaines, des spéculations vont bon train sur une éventuelle “division” dans le leadership chinois et notamment en son sommet, entre Xi Jinping et Li Keqiang. Bien entendu, rappelons que nous n’avons aucun moyen de vérifier ces informations qui ne sont finalement que des spéculations et extrapolations. 

Ainsi, plutôt que de spéculer à notre tour, revenons sur quelques-uns des éléments qui ont alimenté ces hypothèses. David Bandurski (China Media Project) revient notamment sur les “signaux curieux” des derniers jours, notamment sur le plan économique. En effet, si la conférence de Li Keqiang devant près de 100.000 cadres peut légitimement être considérée comme une session “d’urgence”, son traitement dans les médias chinois a été considérablement lissé, voire même contrecarré par un éditorial dans le journal Economic Times, qui relativise la crise. 

Autre sujet d’interrogations, l’absence de Xi Jinping de la Une du Quotidien du Peuple durant plusieurs jours en Mai, alors qu’il occupe depuis des années l’essentiel des titres de la première page. Dans un autre article, le China Media Project revient et relativise l’importance de cette supposée disparition. Non qu’elle n’ait pas surpris les experts, mais simplement qu’elle n’indique pas forcément une résistance livrée à Xi. 

Enfin, les signaux émergents des provinces sont sans appels : un article du Congrès du Guangdong paru le 31 mai disserte sur l’importance nationale des “deux établissements” (两个确立). Les deux établissements, décidés en 2018, expriment clairement que Xi Jinping est le cœur du Parti et sa pensée politique le principe directeur du Parti. De telles démonstrations de loyauté ne s’improvisent pas dans un contexte où le leadership serait “divisé”. 

Brèves

Scandale sur les livre scolaires

Dessins douteux et éducation des enfants

Le scandale de la semaine n’est pas commun mais a fait dérailler les internets chinois. En effet, à la fin de la semaine passée, les internautes ont découvert avec horreur les nouvelles illustrations de manuels scolaires destinés aux collégiens. Destiné par un studio d’un dessinateur affilié aux beaux-arts de Tsinghua, les dessins ont été qualifiés de vulgaires, obscènes, répugnants, tant pour leur défaut d’esthétisme que des détails très sexuels. Face à la déferlante de critiques, le gouvernement a ordonné une enquête.

Fraudes aux tests PCR

Plusieurs laboratoires visés par des enquêtes

La police a déclaré dimanche que huit personnes du laboratoire de tests médicaux Zhongtong Lanbo de Pékin ont été arrêtées. L’entreprise aurait tenté de réduire les coûts et le temps nécessaires pour obtenir des résultats en mélangeant trop d’échantillons dans un seul test, tout en sachant que cela entraînerait des résultats inexacts. La police a également arrêté 17 personnes dans un autre laboratoire de tests médicaux Jinzhun de Pékin pour des infractions similaires. En outre, six personnes du laboratoire médical Pushi de Pékin ont été placées en garde à vue et la licence du laboratoire a été révoquée le 21 mai, après que le nombre de résultats de tests était nettement inférieur au nombre d’échantillons.

Economie & industries

L'essentiel

Mesures économiques

Davantage de détails

Le Conseil d’État, le cabinet chinois, a publié le 31 mai une circulaire détaillant un ensemble de politiques visant à stabiliser l’économie du pays. Le plan vise à promouvoir un développement de qualité, à coordonner efficacement le contrôle des épidémies et le développement économique, afin de protéger la vie et la santé de la population et d’atténuer l’impact négatif de la pandémie de COVID-19. 

See Also

Les responsables de la ville ont également annoncé un plan d’action – composé de 50 mesures politiques – pour relancer l’économie, visant à aider les entreprises et à promouvoir la consommation. Ces mesures comprennent l’accélération de l’émission et de l’utilisation des obligations du gouvernement local, la demande aux banques de renouveler les prêts aux petites et moyennes entreprises et la mise en place d’un canal vert pour l’approbation des projets immobiliers…

Les entreprises peuvent recevoir une subvention maximale de 1 500 RMB pour chaque nouveau diplômé recruté.

Augmenter le soutien à la stabilité de l’emploi. Les entreprises qui recrutent des diplômés de l’enseignement supérieur l’année de l’obtention de leur diplôme, qui signent des contrats de travail et qui participent à l’assurance chômage peuvent bénéficier d’une subvention unique pour l’expansion de l’emploi à un taux ne dépassant pas 1 500 yuans par personne, la norme de subvention spécifique étant déterminée par chaque province, et ne pouvant bénéficier à plusieurs reprises de la subvention unique d’absorption de l’emploi, la période de mise en œuvre de la politique se terminant à la fin de cette année.

Brèves

Midea entame des réductions d’effectifs

Les vagues de licenciement se poursuivent

Selon Jiemian, la campagne de licenciements commencée en mars s’est récemment intensifiée. Selon les estimations du personnel interne, les critères de licenciement sont les suivants : par activité, les départements « non rentables » sont supprimés en priorité, comme l’activité IoT, établie depuis un an ou deux mais dont le ratio de production n’est pas élevé, l’activité mère et bébé, l’activité animaux de compagnie, etc. Par poste, le marketing de la marque, les départements fonctionnels dont les résultats sont médiocres sont supprimés en priorité. Les licenciements touchent presque tous les secteurs d’activité, et les initiés estiment que, outre les employés de l’usine, le taux de licenciement global est de 20 % ou moins. 

Censure sur le domaine de l’open source

Open source pas si open

Le 18 mai, des milliers de développeurs de logiciels en Chine ont découvert à leur réveil que leur code source ouvert hébergé sur Gitee, un concurrent chinois de la plateforme GitHub soutenu par l’État, avait été verrouillé et caché au public. Plus tard dans la journée, Gitee a publié une déclaration expliquant que le code verrouillé faisait l’objet d’un examen manuel, comme tout code open-source doit l’être avant d’être publié à partir de maintenant. La société « n’avait pas le choix », a-t-elle écrit. 

Etudes, monitoring, formation : découvrez nos services

Essayez nos solutions

Diplomatie & militaire

L'essentiel

Tournée de Wang Yi dans le Pacifique

Des résultats mais pas autant de succès que escomptés

La Chine souhaitait conclure un accord de grande envergure portant sur le libre-échange, la coopération policière et la résilience aux catastrophes. Toutefois, les pays insulaires du Pacifique ont décidé de ne pas signer avec la Chine un accord de commerce et de sécurité à l’échelle de la région, à l’issue d’une réunion de haut niveau entre le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, et ses homologues de dix nations du Pacifique, à Fidji. La Chine a toutefois signé des accords bilatéraux, avec les Tonga notamment, qui prévoient une coopération renforcée dans les domaines agricoles, de la santé, et l’aide en cas de détresse. 


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top