Now Reading
Passe Muraille n°96 – chars en glace, corruption et semi-conducteurs

Passe Muraille n°96 – chars en glace, corruption et semi-conducteurs

Editorial

Nous vous rappelons la tenue de notre première conférence, le 14 juin prochain à 18h, à Sciences Po et en visioconférence. Nous traiterons avec Philippe Aguignier et François Chimits de l’ascension et de la chute du géant Evergrande et de ce qu’elle révèle des déséquilibres économiques et financiers en Chine. Un grand merci aux Alumni de Sciences Po qui nous accueillent!

Gratuits pour les étudiants et alumnis Sciences Po à jour de cotisations ; 10€ pour les externes

Inscriptions obligatoires sur Wilout et par email

Politique & société

L'essentiel

Y’a-t-il une division entre Xi & Li ?

Bien malin qui aura la réponse

Depuis plusieurs semaines, des spéculations vont bon train sur une éventuelle “division” dans le leadership chinois et notamment en son sommet, entre Xi Jinping et Li Keqiang. Bien entendu, rappelons que nous n’avons aucun moyen de vérifier ces informations qui ne sont finalement que des spéculations et extrapolations. 

Ainsi, plutôt que de spéculer à notre tour, revenons sur quelques-uns des éléments qui ont alimenté ces hypothèses. David Bandurski (China Media Project) revient notamment sur les “signaux curieux” des derniers jours, notamment sur le plan économique. En effet, si la conférence de Li Keqiang devant près de 100.000 cadres peut légitimement être considérée comme une session “d’urgence”, son traitement dans les médias chinois a été considérablement lissé, voire même contrecarré par un éditorial dans le journal Economic Times, qui relativise la crise. 

Autre sujet d’interrogations, l’absence de Xi Jinping de la Une du Quotidien du Peuple durant plusieurs jours en Mai, alors qu’il occupe depuis des années l’essentiel des titres de la première page. Dans un autre article, le China Media Project revient et relativise l’importance de cette supposée disparition. Non qu’elle n’ait pas surpris les experts, mais simplement qu’elle n’indique pas forcément une résistance livrée à Xi. 

Enfin, les signaux émergents des provinces sont sans appels : un article du Congrès du Guangdong paru le 31 mai disserte sur l’importance nationale des “deux établissements” (两个确立). Les deux établissements, décidés en 2018, expriment clairement que Xi Jinping est le cœur du Parti et sa pensée politique le principe directeur du Parti. De telles démonstrations de loyauté ne s’improvisent pas dans un contexte où le leadership serait “divisé”. 

Ce contenu est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou créez un compte en cliquant ici
Scroll To Top