Now Reading
Passe Muraille n°96 – chars en glace, corruption et semi-conducteurs

Passe Muraille n°96 – chars en glace, corruption et semi-conducteurs

Editorial

Nous vous rappelons la tenue de notre première conférence, le 14 juin prochain à 18h, à Sciences Po et en visioconférence. Nous traiterons avec Philippe Aguignier et François Chimits de l’ascension et de la chute du géant Evergrande et de ce qu’elle révèle des déséquilibres économiques et financiers en Chine. Un grand merci aux Alumni de Sciences Po qui nous accueillent!

Gratuits pour les étudiants et alumnis Sciences Po à jour de cotisations ; 10€ pour les externes

Inscriptions obligatoires sur Wilout et par email

Politique & société

Brèves

Un géant du live-streaming disparaît des ondes

Li Jiaqi et la glace en forme de char

Cela aurait pu être une blague on ne peut plus banale, une promotion pour une nouvelle glace. Pour Li Jiaqi et son équipe, ce fut la dernière parole de leur émission. Li Jiaqi n’est pas n’importe quel live-streamer, mais le “roi du rouge à lèvres”, avec 170 millions d’abonnés et plusieurs millions qui, chaque soir, regardent son télé-achat en direct. Ainsi, le 4 juin,  lorsqu’un de ses collègues présente en direct une glace en forme de char de combat, les réactions sur le plateau oscillent entre rires et effroi. La troisième collègue de Li Jiaqi sur le plateau, en riant, dit alors à l’audience “je ne sais pas si cela passera [à la censure]”. Quelques minutes plus tard, le show est coupé. Le 7 juin Li Jiaqi n’est toujours pas revenu sur les ondes. La star n’a pourtant pas été effacée des réseaux sociaux, probablement pour éviter tout effet Streisand, permettant aux internautes de s’interroger, sincèrement ou sarcastiquement selon les uns et les autres, quelle faute y’a-t-il à présenter un gâteau en forme de char un 4 juin ? 

See Also

Shenzhen, le PCC, des Bentleys et places de parking

“Mon mari est un haut cadre du Parti”

L’autre fait des divers des derniers jours est représentatif de conflits sociaux sur fond de corruption et privilèges. Dans une vidéo ayant circulé en ligne dès lundi, on suit une vilaine querelle entre une femme et un homme au sujet d’une place de parking : en effet, Monsieur est garé sur la place de Madame, ce qui est tout bonnement inadmissible. Pour cause, Madame explique (hurle) que l’appartement acheté dans ce complexe vaut une petite fortune, que la place de parking lui revient (ce que l’entreprise immobilière a confirmé) mais surtout qu’elle est prête à conduire 50 Bentleys pour bloquer le malotru qui s’est garé sur sa place. Haut et fort, elle revendique que son mari travaille à la SASAC (administration des entreprises d’Etat de Shenzhen). Bien malins, les internautes calculent vite qu’un fonctionnaire n’a pas les moyens de payer un appartement aussi cher, et encore moins deux Bentleys. La vidéo virale a forcé les autorités de Shenzhen à publier un correctif, mais ce fait divers rappelle que certains sont plus privilégiés que d’autres.

Economie & industries

L'essentiel

Nouvelles des semi-conducteurs

ASML, Tencent, Tsinghua

Mardi 7 juin, une longue enquête de Bloomberg détaille comment ASML a accusé une entreprise chinoise, Dongfang Jingyuan, considérée par les autorités chinoises comme l’une des entreprises technologiques stratégiques du pays, d’avoir potentiellement volé ses secrets technologiques. Il ne serait guère pertinent de revenir sur les détails des accusations d’ASML, disponible avec beaucoup de détails dans l’enquête de Bloomberg, notons plutôt que malgré le ton alarmiste de l’article, ASML dément avoir été victime d’une “conspiration étatique pour piler nos secrets commerciaux”. L’entreprise cherche en effet à conserver sa position sur le marché chinois, et a d’ailleurs annoncé vouloir recruter plus de 200 personnes en Chine alors que le pays devient son principal marché. Par ailleurs, Bloomberg précise plus loin que les technologies “volées” concernent un logiciel critique des instruments de lithographie, mais qui ne représente que 1% du CA de ASML.

Dans le reste de l’actualité semi-conducteur, signalons un long format sur les équipes R&D de Tencent qui s’efforcent de faire fonctionner et d’améliorer les puces développées par l’entreprise pour ses data centres. Ce format technique montre surtout la préoccupation grandissante des entreprises du numérique chinoises à communiquer sur leurs développements en semi-conducteurs

Un autre acteur actif ces dernières semaines est l’université Tsinghua et ses entreprises affiliées : Huahai Qingke, une entreprise fabricant des machines-outils de Chemical Mechanical Polishing en 12 pouces – 300mm, a réussi une introduction en bourse réussie, amassant une valorisation de près de 25 milliards de RMB. C’est la seule entreprise chinoise sur ce segment où la Chine reste très dépendante des entreprises étrangères.

Etudes, monitoring, formation : découvrez nos services

Essayez nos solutions

© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top