Now Reading
Passe Muraille n°98 – corruption, chômage, fuite de données

Passe Muraille n°98 – corruption, chômage, fuite de données

Editorial

Le Passe Muraille est une newsletter hebdomadaire dédiée à l’actualité chinoise. Elle ne se veut pas exhaustive, mais représentative de sujets qui agitent le monde chinois mais ne reçoivent pas d’attention dans l’espace francophone. D’un monde à l’autre, à travers les murs, nous vous apportons une information unique. Attentifs à vos besoins, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires et retours, par email

Bonne lecture!

Noé & Pierre

Politique & société

L'essentiel

Session d’étude du Politburo sur la lutte contre la corruption

Au menu : rectification idéologique, discipline, et emplois familiaux

La lutte contre la corruption est une constante dans la pratique du pouvoir du président Xi, depuis son arrivée au pouvoir en 2012. Vendredi 17 juin, le président chinois a présidé une session d’étude du Bureau politique du PCC dédiée aux problématiques de lutte contre la corruption. L’objectif, mieux coordonner les efforts pour que les fonctionnaires “n’osent pas, ne peuvent et ne veulent pas être impliqués dans des affaires de corruption”. Alors, quoi de nouveau dans ce communiqué ? Tout d’abord, le communiqué semble annoncer une intensification des contrôles. Deuxièmement, la réunion met l’accent sur la coordination entre les différentes institutions et organes du Parti. Il est en outre expressément écrit que la lutte contre la corruption doit être assortie d’une rectification politique – c’est-à-dire d’un respect à lettre de la doxa idéologique du Parti. Le texte souligne également le degré élevé l’irréprochabilité exigé des cadres, et ce proportionnellement à leur statut : plus les responsabilités sont élevées, plus la conduite doit être stricte.

Enfin, troisième point et non des moindres, un document publié le même jour s’attaque aux concernant les emplois occupés par les familles des cadres du Parti. Il est en effet connu que les hauts cadres du Parti s’appuient sur les activités commerciales et entrepreneuriales de leurs proches pour s’enrichir, en favorisant les entreprises de ces derniers lors de contrats publics par exemple. Ainsi, les nouvelles réglementations (le texte complet n’est pas public) pose des limites aux industries dans lesquelles peuvent opérer les proches des cadres, et les force également à déclarer ces activités aux organes internes du Parti. Sitôt publiées, ce texte a déclenché de nombreuses rumeurs. Certains sites hébergés à l’étranger spéculent sur les conséquences de ces textes sur la famille de Jiang Zemin, dont les filles travaillent dans la finance, elle aussi durement touchée par les réglementations gouvernementales. 

Brèves

Les conséquences de l’attaque de Tangshan ne faiblissent pas

Enquête dans la police, lutte contre les triades, etc.

Le 10 juin, une attaque d’une violence inouïe est filmée par les caméras de surveillance d’un restaurant de brochettes dans la ville de Tansghan, Hebei. Une femme est prise à partie et frappée pendant une dizaine de minutes par un groupe d’hommes. Postée sur internet, la vidéo crée instantanément un scandale. Les agresseurs, retrouvés au bout d’une trentaine d’heure (ce qui n’a pas manqué de faire grincer des dents) s’avèrent appartenir à des groupes criminels type triade, et auraient bénéficié jusqu’ici d’une certaine mansuétude des autorités locales. Dans la foulée, les autorités locales ont mis en scène des parades de police pour “rassurer” les habitants. Las, mardi 21 juin, un officier de police a été renvoyé pour manquement à son devoir et négligence. De son côté, malgré la violence de l’attaque, la principale victime est considérée comme ayant reçu des “blessures mineures”, soit la catégorie intermédiaire dans le système chinois de classification des assauts.

Vers la fin des écoles privées ?

Petite révolution en vue

Selon RFA, le bureau municipal de l’éducation a annoncé mardi que 38 écoles primaires et collèges privés répartis dans plus de 10 districts de la ville de Xi’an, dans le nord du pays, avaient été “rendues publiques”. Parallèlement, le gouvernement municipal de Shanghai a déclaré avoir « racheté » environ 20 000 places dans les écoles privées de la ville, transformant ainsi au moins 30 écoles privées en établissements d’enseignement gratuit. L’information, si elle se confirme, est significative : l’éducation privée, au-delà de son caractère lucratif – est très prisée par les classes moyennes supérieures et classes supérieures, pour leur cursus plus innovant que les écoles classiques. 

Economie & industries

L'essentiel

Le chômage des jeunes, nouveaux éléments

La situation est une priorité politique pour le gouvernement

En 2022, un record de 10,6 millions de jeunes diplômés vont entrer sur le marché du travail, dans un contexte de dépression économique liée aux confinements et au ralentissement structurel de la croissance chinoise. Dans le même temps, en avril, le chômage des jeunes a augmenté pour atteindre le record de 18% selon les statistiques de l’État. En d’autres termes, la compétition pesant sur les jeunes chinois atteint des records. SixthTone revient dans un long format sur les inquiétudes des jeunes. L’article décrit les incertitudes auxquelles font face ces jeunes, confrontés à un marché du travail moribond. Les choix sont difficiles : s’il est toujours possible de baisser ses prétentions en terme de salaire, beaucoup espère repousser l’échéance de la recherche d’emploi en continuant ses études en master ou en passant les examens pour devenir fonctionnaire. 

Conscient du problème, le gouvernement cherche à résoudre la situation en renforçant les aides à destination des étudiants. Ainsi, les autorités centrales ont d’ores et déjà demandé aux entreprises d’Etat d’augmenter le recrutement des diplômés au cours de l’été pour participer “à la promotion d’un environnement favorable de création d’emploi”. Le Global Times revient sur ces injonctions à augmenter le nombre de places pour les diplômés, portées par la puissance administration nationale en charge des entreprises d’Etat (SASAC). Dans certaines provinces comme le Jiangsu, les entreprises liées à la SASAC locale ont augmenté leur recrutement de jeunes diplômés de 50% en 2022.

Pour aller plus loin, voir la conversion ChinaFile.

Brèves

Li Keqiang en tournée au Hebei

L’énergie et l’alimentation au menu des inspections

Dans le Hebei, le Premier ministre a visité des exploitations agricoles et une centrale thermique au charbon dans le Hebei. Les signaux sont clairs : Li Keqiang a d’abord insisté sur l’importance de récolter les grains à temps et les stocker avec précaution. Alors que le COVID a impacté les récoltes dans le grenier à blé chinois du Nord Est, l’impact de la guerre en Ukraine pourrait faire grimper les prix à l’automne. 

Dans un second temps, le Premier ministre s’est rendu dans une centrale à charbon. En effet, alors que la demande en électricité connaît une forte hausse. La Chine ne veut pas reproduire les coupures d’électricité connues en 2021 et a donc demandé une réouverture et augmentation de la production de charbon. Toutefois, Reuters explique par exemple que les restrictions sur les prix entraînent les producteurs à privilégier la quantité au détriment de la qualité du charbon, ce qui par conséquent force les producteurs à brûler davantage de charbon pour faire tourner les centrales et augmente les risques de pénuries.

See Also

Une grande plateforme étudiante hackée

Des centaines de millions de données en ligne

Selon un article publié sur le compte WeChat de l’équipe de sécurité “M78”, les informations contenues sur la base de donnée de l’application SuperStar StudyTone ( 超星学习通) utilisée par les étudiants sont disponibles à la vente après avoir été piratée. Les données volées contiennent 1,7 milliards d’informations telles que le nom, le numéro de téléphone portable, le sexe, l’école, le numéro étudiants et l’adresse email. Sur Weibo, des utilisateurs de Super Star LearnTone affirment avoir reçu des appels téléphoniques frauduleux de l’étranger et autres tentatives de fraudes. 

Etudes, monitoring, formation : découvrez nos services

Essayez nos solutions

Diplomatie & militaire

L'essentiel

Rencontres sino-américaines au plus haut niveau

Au menu: Taiwan

Lors du Shangri-La dialogue à Singapour de cette semaine:

Le ministre de la Défense chinois Wei Fenghe a affirmé que la Chine interviendra si « Taiwan proclame son indépendance », pondérant: « la Chine n’attaquera que si elle est attaquée ». Néanmoins toute déclaration d’indépendance susciterait une réponse militaire immédiate de la Chine. Une déclaration inverse aurait été surprenante. 

Pour rappel, le président Xi avait indiqué que la réunification de la Chine était « un problème qui devait être résolu par sa génération » (source discours). 

Point plus intéressant, Wei Fenghe a accusé les multinationales américaines de chercher à “kidnapper” l’Asie-Pacifique, utilisant ce qu’on pourrait nommer en rhétorique un joli « renversement de stigmate”. La région est en effet le centre de la guerre de proxy qui s’annonce entre les deux géants, comme la Corée autrefois. Entre la stratégie taïwanaise de “Go East” en Asie du Sud-Est, AUKUS déployé avec l’Australie dans le pacifique, et l’éveil de nouveaux acteurs dans la région (dont la France et sa nouvelle stratégie Indo-Pacifique), la Chine définit encore sa doctrine régionale. 

Les US ont profité de ce moment pour envoyer un RC-135V en mer de Chine orientale (14 juin), dénoncé par le MAE chinois.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top