Now Reading
Projecteur n°4 – semaine du 29 juin

Projecteur n°4 – semaine du 29 juin

Projecteur sur Taiwan

Par Corentin Ludwig

“Projecteur sur Taiwan”, où le projecteur est une veille hebdomadaire réalisée par Corentin Ludwig, qui nous donne l’autorisation de publier son travail dans nos colonnes. Le “projecteur” est dédiée à l’actualité taïwanaise : tant les relations inter-détroit, l’économie que la politique intérieur. C’est donc avec plaisir que nous vous proposons cette revue de presse, et vous souhaitons une bonne lecture !

Relations internationales

En début de semaine, une rumeur évoque la possibilité d’un établissement de relations diplomatiques entre Taïwan et le Somaliland. (UDN / CT) Dans la foulée, le ministère des affaires étrangères a annoncé l’établissement d’un bureau de représentation de « Taïwan » et inversement pour le Somaliland à Taïwan. (UDN / CT / LT) Le Kuomitang s’est prononcé sur ce sujet, déclarant être choqué que les relations ne se font pas sous le nom de « République de Chine » et rappelle que le Somaliland est un État non reconnu par la communauté internationale (UDN). La République populaire de Chine a immédiatement condamné cet acte, rappelant le principe d’une seule Chine et que « Taïwan est une partie inaliénable de la Chine » (UDN).

À Retenir : La république du Somaliland est un pays ayant autoproclamé son indépendance en 1991. Il n’est pas reconnu diplomatiquement et son territoire est revendiqué par la Somalie.

 La loi de sécurité nationale de Hong Kong promulguée le 30 juin 2020 ne cesse de faire réagir la classe politique. Le porte-parole du gouvernement, Ding Yiming (丁怡銘), rappelle la promesse brisée de Pékin. Le gouvernement reste attentif à la situation de Hong Kong et souligne qu’il existe aujourd’hui des risques pour les taïwanais d’aller dans cette ville. (UDN / LT) Des déclarations similaires ont été prononcées par la présidente Tsai Ing-wen (LT). De même, le Kuomintang (CT) et le parti populaire taïwanais (CT) exhortent le gouvernement à amender la loi relative sur Hong Kong. Lors de sa réunion du bureau politique du 1er juillet, le parti démocratie progressiste a invité une politiste de l’Academica Sinica, Jiemin Wu (吳介民), pour discuter des décisions à prendre pour Hong Kong. La présidente y a rappelé les projets de loi annoncés par le gouvernement, et la chercheuse a soutenu la nécessité des échanges scientifiques entre Hong Kong et Taïwan, tout en soulignant qu’une seule poignée de chercheurs devraient être invités à Taïwan annuellement (CT).

Après la crise sanitaire liée à la Covid-19, la commission européen a annoncé la liste des pays pour lesquels les frontières de l’espace Shengen serait ouvert. Taïwan n’y est pas, mais le ministère des affaires étrangères reste confiant sur le sujet. (UDN / LT)

Fin juin les autorités locales japonaises de la préfecture d’Ishigaki ont annoncé renommé la zone comprenant les îles Senkaku/Diaoyutai en « Ishigaki Senkaku », ce qui a été contesté à la fois par la République populaire de Chine et par Taïwan. Ce conflit touche aussi les pêcheurs qui se sont fait repoussés par des gardes-côtes japonais. Le maire de New Taipei City, Hou You-yi (侯友宜), appelle le gouvernement à protéger ses citoyens et leurs droits. (UDN)

Taïwan et Israël ont signé des accords d’une coopération bilatérale dans l’éducation, la jeunesse et le sport pour la période 2020-2023. (LT) Le président du Sénat tchèque, Miloš Vystrčil, persiste dans sa volonté de visiter officiellement Taïwan fin août-début septembre 2020, malgré les pressions incessantes de la Chine. Cette persistance est perçue à Taïwan comme un changement politique fondamental en République Tchèque, les sénateurs ayant soutenu par un vote le 20 mai la visite de leur président. (LT) Aux États-Unis, le diplomate John Bolton et ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump entre 2018 et 2019,  appelle à reconnaître diplomatiquement Taïwan pour faire pression sur la Chine (LT)

Deux journalistes chinoises de Southeast Television (東南衛視) ont été renvoyées en Chine pour avoir enregistré une émission politique, ce qui leur est interdit. (UDN / CT). La réaction de Pékin ne s’est pas fait attendre puisque le Bureau des affaires taïwanaises (中國國台辦) a accusé le DPP de pression sur les journalistes continentaux. Le bureau des affaires continentales (陸委會) a justifié leur exclusion en soulignant que ces journalistes exploitaient la liberté d’expression à Taïwan dans le but de répandre des fausses nouvelles ou autre acte répréhensible. (LT)

Politique

La nomination des 27 membres du Yuan de contrôle a été annoncée par la présidence (Site de la présidence). L’opposition est vent-debout contre ces nominations, en particulier celle de sa future présidente, Chen Ju (陳菊), ancienne maire de Kaoshiung. Le parti populaire taïwanais a annoncé que ses députés ne voteront pas la confiance pour les deux Yuan d’examen et de contrôle compte tenu du nom de Chen Ju qui pose problème. Cela est à mettre en rapport avec les problèmes liés à sa politique à la tête de Kaoshiung. Un second argument est avancé : les deux Yuan sont trop colorés politiquement (9 des 27 membres du Yuan de contrôle proviennent du parti démocrate progressiste). (CT / LT) Le Kuomintang a aussi refusé de participer au vote et ses députés ont occupé pendant 19 heures le Yuan législatif le 29 juin 2020 (LT) avant d’en être évacué (LT). À l’extérieur du parlement, environ 400 citoyens ont manifesté contre ces nominations (LT). Le 3 juillet, l’entretien des nominés pour le Yuan de contrôle auprès des parlementaires a été annulé pour la deuxième fois, ce qui a provoqué l’agacement des députés du Kuomintang. (UDN / CT / LT)

La campagne électorale à Kaoshiung est engagée pour récupérer le siège de conseiller municipal laissé vide par Han Kuo-yu. Dans les sondages, le candidat du DPP et malheureux candidat à la mairie en 2018, Chen Chi-mai (陳其邁), est donné favori avec plus de 50% quand la candidate KMT Li Mei-jhen (李眉蓁) a environ 15% des intentions de voix et le candidat du parti populaire taïwanais Wu Yi-jheng (吳益政) 4%. (CT)

Le DPP a accusé la candidate du Kuomintang d’être allée avec Han Kuo-yu au bureau de liaison à Hong Kong. La concernée dément et demande des excuses suite à cette fausse accusation (CT / LT). Cette dernière concentre sa campagne sur sa jeunesse en appelant à voter pour rappeler les jeunes dans la ville (LT). Dans le même temps, le groupe municipal du Kuomintang a annoncé n’avoir pas encore décidé  d’un nom pour remplacer Han Kuo-yu à la tête de la ville. (LT)

À Taichung, deux conseillers municipaux KMT, Huang Jianhao (黃健豪) et Luo Tingwei (羅廷瑋) ont entrepris une grève de la faim contre la réouverture du deuxième générateur de la centrale à charbon, la Taichug Power Plant (台中發電廠), troisième plus grande centrale de ce type au monde (et premier émetteur de gaz à effet de serre). (CT) Ils sont dans un état inquiétant, le premier ayant dû être envoyé à l’hôpital. (LT1 / LT2) La maire KMT de la ville, Lu Shiow-yen (盧秀燕), a critiqué le ministère de l’écologie pour avoir annulé 11 millions de Taïwan dollar d’amendes infligés à l’entreprise exploitante. Celui-ci réfléchi à annuler encore 20 millions de Taïwan dollar d’amendes. (CT)

Chiu Chuang-huan (邱創煥), ancien président du Yuan des examens, est décédé le 2 juillet 2020 à l’âge de 96 ans. Il faisait partie de l’élite taïwanaise qui accéda aux responsabilités grâce à la politique d’ « incitation aux élites taïwanaises » (催台青) mises en place par Chiang Ching-kuo dans les années 1970. (UDN / CT / LT)

À Retenir : Dans le contexte d’après-guerre, une distinction est faite à Taïwan concernant les familles ayant vécu sur l’île avant la guerre et celle ayant immigré depuis le continent. On appelle les premiers les personnes bensheng (本省人), les seconds waisheng (外省人). Dans le système politique sous la loi martiale, les taïwanais bensheng ne pouvait pas élire tous leurs représentants, les membres du Yuan législatif étant les représentants de chaque région de Chine. L’ « incitation aux élites taïwanaises » de Chiang Ching-kuo avait pour but de donner les postes gouvernementaux à ces taïwanais bensheng. Cette décision fait partie de la politique plus globale de « taïwanisation » du Kuomintang.

Autres sujets. Après Han Kuo-yu, c’est au tour du président du comté de Fuli à Hualien de devoir faire face à un referendum révocatoire, la première étape des signatures ayant été passée. Pour information,  ce comté compte 8 782 électeurs, il faut donc 88 signatures pour passer la première étape et 879 pour la seconde. (LT) Idem pour Wang Hau-yu (王浩宇), conseiller municipal DPP de Taoyuan. (UDN / LT)

À Pingdong, le maire KMT Lin Xiesong (林恊松) a été incarcéré, soupçonné de corruption. Cheng Qingshui (程清水), 77 ans, a été choisi comme maire par interim. Il l’avait déjà été en 2017, lorsque le maire de l’époque a aussi été arrêté pour corruption. (LT) Enfin la membre du gouvernement Audrey Tang (唐鳳) a donné une interview à CNN pour parler de l’expérience taïwanaise face à la Covid-19 (LT)

À Retenir : Audrey Tang est une programmeuse de logiciel libre et a contribué à bon nombres de logiciels, en particulier le projet Pugs et la plateforme numérique citoyenne vtaiwan. Acceptant de devenir ministre en 2016 sous Tsai Ing-wen, elle est aussi connue pour être la première ministre trans au monde.

Economie

Tsai Ing-wen a participé à la « 63ème conférence des comptables » (第63屆會計師節慶祝聯歡晚會) durant laquelle elle les a remerciés pour leur contribution à l’économie et à sa stabilité depuis le miracle économique. (CT) Le premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) a reçu le 2 juillet deux rapports du ministère de l’économie concernant les semi-conducteurs et la manufacture de haute qualité. Il a rappelé les déclarations concernant le développement de la 5G avec un investissement de  20 milliards de Taïwan Dollar (environ 600 millions d’euros) sur 4 ans (CT). Pour rappel, en 2019, Taïwan produisait un cinquième des besoins en semi-conducteurs mondiaux (CT).

See Also

Le gouvernement continue sa campagne de communication sur son plan de relance de la consommation puisque chaque citoyen peut en faire la demande entre le 1er et le 7 juillet (pour une réception de la monnaie d’échange entre le 15 et le 31 juillet) puis entre le 1er et le 7 août. (CT) L’opposition critique ce plan pour sa complexité à mettre en œuvre et ses délais extrêmement restreint qui mettent sous tension les bureaux de poste et leurs employés. (CT) La présidente Tsai Ing-wen va sur le terrain pour défendre ce plan et inciter les citoyens à consommer (CT).

Environnement

L’université nationale Chengchi (國立政治大學) a publié le 3 juillet son sondage annuel sur les questions identitaires à Taïwan. Il en ressort une nette augmentation de presque 10 points de l’identité taïwanaise (LT). La ville de Taïnan organise le « mois du taïwanais » en ce mois de juillet pour mettre en avant la langue et la culture taïwanaise qui tend à se perdre (LT)

Le ministère de l’intérieur rapporte qu’une dizaine de villes sont entièrement ou en partie hors-la-loi sur l’enregistrement des conseils municipaux, qui doivent être enregistré et diffusé sur internet (sauf exceptions). (CT)

Fait divers. Un individu a été jugé pour avoir proposé un « service sexuel inoubliable » aux électeurs de Han Kuo-yu en demandant en échange qu’ils ne votent pas pour leur candidat à l’élection présidentielle. (LT)

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top