Now Reading
[Rumeur] possible réforme du système éducatif chinois (12 ans -> 9 ans)

[Rumeur] possible réforme du système éducatif chinois (12 ans -> 9 ans)

Le 14 octobre, le site officiel du ministère de l’Éducation a rendu public un « Avis du bureau général du ministère de l’Éducation sur la création de la zone expérimentale de réforme globale de l’éducation de base du ministère de l’Éducation » concernant 12 lieux, dont Shanghai, Shenzhen, et Chengdu pour lancer une réforme globale de l’éducation.

Récemment, une rumeur s’est répandue sur internet, selon laquelle les autorités chinoises s’apprêtaient à expérimenter le système suivant: primaire 4 ans, collège 3 ans, et lycée 2 ans, en rendant le lycée obligatoire [voir document intitulé 教改新主张]. La rumeur a été contredite par le compte officiel 微言教育 peu après. 

Le système actuel est fondé sur le « 6+3+3 ».

Ce que cet épisode nous dit.

Lors de l’Assemblée populaire nationale tenue cette année, un représentant de l’Assemblée populaire nationale a proposé de faire passer les écoles élémentaires de six ans à cinq ans et les lycées de trois ans à deux ans, et de mettre en place une scolarité obligatoire de dix ans pour cinq années d’école élémentaire. + trois années de collège + deux années de lycée.

La question d’une réforme de l’enseignement est de plus en plus présente, et des mesures semblent imminentes. En cause: la faible efficacité du système scolaire chinois, concurrencé par le privé. Et son manque de cohérence vis-à-vis du monde professionnel moderne.

@在水一方, professeur de collège, a synthétisé les critiques récurrentes sur internet [知乎_2016]:

  1. L’enseignement de base tourne autour du concours d’entrée au lycée, en mettant l’accent sur la maîtrise des connaissances et la formation face au concours d’entrée au lycée, plutôt que la créativité, la faculté de réfléchir, et l’épanouissement personnel.
  2. L’éducation morale est délaissée au profit de l’éducation de savoirs bruts.
  3. Le style autoritaire et brut des professeurs.
  4. Les cultures et langues étrangères prennent trop de place par rapport aux savoirs traditionnels et à la langue chinoise.

En 2020, la 13ème conférence consultative avait déjà produit une motion [2180号提案] proposant la réduction du temps que l’enfant passait au primaire, et d’étendre le champ des matières obligatoirement abordées par ces enfants, et d’inclure le lycée général dans le parcours obligatoire. Mais le ministère de l’Education avait refusé, faisant valoir que « les conditions n’étaient pas encore réunies ». Notamment du point de vue des finances: si le lycée entre dans le parcours obligatoire, son poids financier sera supporté par l’Etat, qui n’en a pas, selon le ministère, les moyens [ 中国新闻周刊_ 18/10/2021].

See Also

Les deux défis du gouvernement

Pour le professeur à Beida Tan Chuanbao [檀传宝], le gouvernement est confronté à l’obligation des « deux réductions » [双减]: (1) réduction de la durée consacrée à l’école primaire et (2) réduction du poids de l’éducation privée dans la société chinoise. Bien entendu, cela s’accompagne d’une nécessaire amélioration du niveau de l’éducation publique, selon le professeur.

Pour se faire, il est nécessaire de réformer le système d’évaluation de l’éducation, et d’assainir les politiques de gestion de l’éducation et d’évaluation des talents qui hiérarchisent l’éducation et les écoles. Autrement dit, l’école doit cesser de se focaliser sur les concours d’entrée aux paliers supérieurs d’éducation, pour préférer un enseignement plus complet du corps et de l’esprit [selon le pédagogue Xiong Bingqi 熊丙奇, dans son blog sur Caixin].


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top