Now Reading
Song Liang 宋亮, vice-gouverneur du Gansu est “tombé”

Song Liang 宋亮, vice-gouverneur du Gansu est “tombé”

Le 1er février, le site Web officiel de la Commission de surveillance de l’État de la Commission centrale d’inspection de la discipline a annoncé que  Song Liang 宋亮, membre du Comité permanent du Comité provincial du Parti du Gansu et vice-gouverneur exécutif, est soupçonné de graves violations de la discipline et de la loi. Bien que la province compte 8 vice-gouverneurs, Song Liang occupait la place de prima inter pares.

Song Liang est le deuxième haut fonctionnaire de niveau provincial et ministériel à tomber cette année, et le premier tigre du Gansu.

Sa chute est soudaine: le 30 janvier, selon les informations régionales, Song Liang participait encore à des réunions exécutives du Parti. Son CV indique 34 d’expérience politique et administrative, dont 7 comme directeur du Bureau des finances du gouvernement de la région autonome de Mongolie Intérieure1自治区政府金融办主任.

Ce Bureau est en charge, notamment, de la prévention et le traitement des collectes de fonds illégales, l’orientation de la réforme des institutions coopératives de crédit rural, la supervision des sociétés locales de gestion d’actifs financiers. Ces dernières années, il a fait l’objet de suspicions répétées et de nombreux membres ont été mis sous enquête judiciaire, comme Jia Qizhen (membre du Comité du Parti du Bureau de surveillance de la Mongolie intérieure de la Commission de réglementation bancaire chinoise)2中国银保监会内蒙古监管局党委委员贾奇珍, Xue Jining (ancien secrétaire du parti et directeur du Bureau de surveillance de la Mongolie intérieure de la Commission de réglementation bancaire chinoise) 3中国银监会内蒙古监管局党委书记, 局长薛纪宁, Song Jianji (ancien vice-secrétaire et directeur adjoint du Bureau de réglementation bancaire de la Mongolie intérieure) 4原内蒙古银监局党委副书记、副局长宋建基 et Chen Zhitao (ancien membre du comité du parti et directeur adjoint du Bureau de réglementation bancaire de la Mongolie intérieure) 5原内蒙古银监局党委委员、副局长陈志涛.

L’affaire de la banque Baoshang

Tous ces politiques sont soupçonnés d’être impliqués dans l’affaire de la banque Baoshang.

See Also

L’ensemble de ces cadres sont accusés de corruption, d’abus de pouvoir, d’obtention illégale de permis de construction, d’extraction de ressources, en plus de tentative d’étouffer leur affaire à travers la commission politico-légale et la Sécurité publique. Dans une grande partie des cas – dans la limite des informations disponibles -, cette corruption provenait d’entités financées ou qui finançaient la Banque commerciale de Baoshang (voir l’article en détail d’Alex Payette).

Cette “Bande Mongole” qui subi les coups de boutoir du gouvernement de Xi Jinping depuis 2017 est notamment liée à la clique de Jiang Zemin (江派), mais aussi à Wang Qishan6王岐山, le vice-président de la RPC. Depuis des mois, les arrestations se multiplient parmi les politiques en exercice ou retraités, préfigurant un nouveau climat de purge dans le sillage de la préparation du Congrès de 2022.

Inspiré de 中国新闻周刊, par Noé Hirsch.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top