Now Reading
Passe Muraille n°99 – Parti communiste et remaniements, monopoles, immobilier

Passe Muraille n°99 – Parti communiste et remaniements, monopoles, immobilier

Editorial

Le Passe Muraille est une newsletter hebdomadaire dédiée à l’actualité chinoise. Elle ne se veut pas exhaustive, mais représentative de sujets qui agitent le monde chinois mais ne reçoivent pas d’attention dans l’espace francophone. D’un monde à l’autre, à travers les murs, nous vous apportons une information unique. Attentifs à vos besoins, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires et retours, par email

Bonne lecture!

Noé & Pierre

Politique & société

L'essentiel

Le Parti communiste continue de grossir

Près de 97 million de membres

Le Parti communiste a publié les chiffres sur son nombre de membres et leur profil. En 2021, près de 4.4 millions de personnes ont rejoint les rangs de la plus grande organisation de masse de la planète. Cela représente une augmentation de 3.7% depuis 2020 et près de 15% depuis le 18e Congrès en 2012. Les autorités du parti se targuent de compter 30% de femmes et surtout plus 35% de membres “ouvriers ou paysans”; Par ailleurs, signe des temps, le marxisme devient un choix de carrière payant : les entreprises embauchent de plus en plus de diplômés en études marxistes pour leurs talents présumés pour interagir avec les gouvernements locaux et organes du Parti. 

Brèves

Renouvellement des élites shanghaienne

Li Qiang reconduit

Le secrétaire de la ville de Shanghai, Li Qiang, que certains considéraient sous pression, a été reconduit au pouvoir par le Congrès local. Si cette reconduction ne constitue pas pour autant une garantie de sa survie politique au 20e Congrès, force est de constater qu’il a n’a pas été poussé à la démission après les confinements et la gestion calamiteuse du COVID dans sa ville.

Nouveau ministre de la sécurité publique

Wang Xiaohong remplace Zhao Keji

Autre signe du contrôle de Xi sur les sources dure du pouvoir (police, armée), Wang Xiaohong, qui aura 65 ans en juillet, devient ministre de la Sécurité publique.Wang est collègue de longue date de Xi et est déjà secrétaire du Parti (党书记) du ministère de la Sécurité publique. Wang a également été nommé secrétaire adjoint de la Commission centrale des Affaires Politiques et Juridiques (政法委副书记), aux côtés de Zhao Kezhi, qui était jusqu’à présent le seul secrétaire adjoint de la CPLAC. Wang a par ailleurs entamé son mandat de ministre de la Sécurité publique en annonçant une répression de la criminalité pendant 100 jours, jusqu’au Congrès.

Economie & industries

L'essentiel

Lutte contre les monopoles et réforme des plateformes du numérique

La Chine est sérieuse dans sa remise en cause des plateformes numériques

Le 1er août 2022, la nouvelle version de la loi luttant contre les monopoles entre en vigueur. D’ici là, le régulateur ne perd pas de temps et continue de travailler à la mise au pas des plateformes du numérique. Une nouvelle provision approuvée vendredi par le Congrès National du Peuple renforce notamment les sanctions à l’encontre des opérateurs commerciaux qui se livrent à des pratiques monopolistiques, abusant notamment de leurs données, de leurs algorithmes, de leur technologie ou de leurs avantages en termes de capitaux. Parmi les violations citées, les entreprises de l’internet et des plateformes pourraient se voir infliger une amende allant jusqu’à 5 millions de yuans (750 000 dollars) pour ne pas avoir déclaré des fusions ou des acquisitions.

Du côté de la presse internationale, en l’occurrence Bloomberg, on revient sur les conséquences de cette guerre lancée contre les monopoles internet. L’article décrit comment la campagne de mise au pas des géants du net chinois aura durablement effrayé les investisseurs et inquiète encore les startups d’aujourd’hui, qui craignent ne pas être en mesure de lever des fonds. Une chose est sûre, la campagne est là pour durer. Et si les objectifs politiques ne sont jamais très loin, il est frappant de constater que les autorités chinoises ont été capables de s’attaquer à la position dominante de ces géants, dont les conséquences négatives sur l’économie étaient évidentes.

See Also

Brèves

Un exode industriel en Chine ?

Certaines entreprises quittent le pays, mais dans quelle mesure ?

Caixin dédie un long format à cette question de la supposée fuite des industriels de Chine. Alors que certains observateurs attendent avec avidité les chiffres des entreprises étrangères “insatisfaites” des conditions d’investissements en Chine et se déclarent prête à “diversifier” leurs supply chain, force est de constater que cette tendance reste faible, y compris d’après le dernier sondage de la chambre de commerce européenne. D’après Caixin, si le Vietnam, la Malaisie ou l’Indonésie par exemple commencent à recevoir des investissements et commandes auparavant placée auprès d’industriels chinois (notamment dans l’électronique), l’impact reste “contrôlable” d’après les autorités, qui attribuent ce relatif exode aux “lois de l’économie mondiale”. Pour autant, ce n’est pas demain qu’un autre pays supplantera la Chine comme usine du monde. 

Le promoteur immobilier CIFI donne des signes de faiblesse

Les ventes chutent de 50% par rapport à l'année passée

En 2021, plus de 20 sociétés immobilières ont adapté leurs structures organisationnelles pour coller aux trois lignes rouges de Pékin, dans le cadre de l’effondrement de Evergrande. CIFI (旭辉) les rejoint. Le groupe a vu ses ventes divisées par deux sur l’année et son cours d’action chuter à la bourse de HK. Les licenciements n’ont pas encore été annoncé, mais surviendront sans surprise. CIFI a une dette de 300 millions de dollars exigibles. De surcroît, de 600 à 900 millions de yuans de dettes pourraient également être “inscrites” hors bilan. Le stade olympique de Jinan, construit par CIFI, est interrompu depuis 6 mois.

La plus riche femme du Zhejiang n’a plus un sous

Son entreprise Neoglory Prosperity retirée - ruinée par l’immobilier.

L’ex milliardaire Zhou Xiaoguang (周晓光) est connue en Chine. Une série télévisée autour de sa vie a été réalisée. Fait fortune dans la bijouterie, avant de passer au lucratif marché de l’immobilier (2004 – ST新光), elle était connue comme l’entrepreneuse “qui a commencé avec 20 yuans”. En mars 2018, Zhou Xiaoguang s’est classée 26e sur la « Hurun Global Self-made Women’s Rich List » et est devenue la femme la plus riche du Zhejiang. Cette semaine, nous avons appris que son entreprise Neogrory a été radiée de la bourse de Shenzhen. 

Etudes, monitoring, formation : découvrez nos services

Essayez nos solutions

Diplomatie & militaire

L'essentiel

La Chine s’oppose à une expansion de l’OTAN en Asie-Pacifique

Un envoyé de Pékin agite le spectre de la guerre en Ukraine

L’ambassadeur de Chine à l’ONU, Zhang Jun, a déclaré au Conseil de sécurité de l’ONU que les élargissements successifs de l’Otan n’avaient pas réussi à rendre l’Europe plus sûre, mais avaient plutôt semé le conflit (29 juin). La Chine craint une expansion de l’OTAN dans sa zone d’influence, alors que  l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud assistent à la réunion de l’OTAN pour la première fois. Les 4 pays ont affiché leur solidarité avec l’Occident dans le dossier ukrainien, et annoncé leur espoir que l’organisation reconnaîtra que le régime de Pékin défie, aussi, l’ordre international libéral.

Maxime Vivas cité par le PP du MAE chinois

Son nouveau livre “Les divagations des anti-chinois en France” est apprécié à Pékin

“Impressionné par la liberté de la jeunesse du Xinjiang, un écrivain français continue de publier pour démasquer la propagande anti-chinoise”, a titré le Quotidien du Peuple. Le PP du MAE a défendu l’écrivain, fustigeant le “maccarthysme” du 21ème siècle. La chercheuse australienne Jacqueline James est également citée pour avoir “démasqué” un think tank australien acheté par les Etats-Unis afin de salir la Chine.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top