Now Reading
Longue-Vue n°1 – semaine du 29 avril 2019

Longue-Vue n°1 – semaine du 29 avril 2019

Avant-propos :

 
EastIsRed est fier de vous présenter son nouveau format, la “Longue-Vue”, publication axée sur le secteur de l’industrie et des technologies stratégiques. A l’instar du Passe Muraille, la Longue-Vue est une sélection des articles les plus pertinents de la presse chinoise spécialisée, traduits et contextualisés. Selon la densité de l’information disponible, la Longue-Vue est susceptible d’être publiée toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Comme d’habitude, l’équipe d’EastIsRed est ouverte aux suggestions et commentaires.
 

 Sommaire :

1. Industrie
Aéronautique
Construction navale
Usine connectée
Cybersécurité
2. Nucléaire
3. Mines, énergies, et ressources
4. Intégration civilo militaire
5. Equipements militaires
6. Recherche scientifique & technologique
7. Espace
 
Industrie
 
Aéronautique

  • Airbus installe une usine à Qingdao pouvant produire 18 H-135 par an (163) : Airbus Helicopter a établi une chaîne de montage d’hélicoptères bimoteurs légers en Chine. Le premier hélicoptère H-135 construit localement devrait être lancé cette année. Cette usine est issue de l’accord commercial en date de 2016 portant commande de 100 hélicoptères H-135, dont 95 construits à l’usine de Qingdao.
  • Signature d’un accord de coopération entre la CAS et l’Aero Engine Corporation of China (AECC) (CAS) : La réunion entre la CAS et l’AECC s’est déroulée le 26 avril et a débouché sur la signature d’un accord de coopération entre les différentes parties : l’Institut de génie thermophysique de la CAS, l’Institut chinois de recherche sur les moteurs aéronautiques, l’Institut de recherche sur les métaux de la CAS et l’Institut de recherche sur les matériaux aérospatiaux. La CAS a exprimé son souhait de voir se constituer un laboratoire conjoint pour le développement de la physique thermique, et sur les matériaux de pointe, pour la construction de moteurs d’avions.

Construction navale

  • La réorganisation des actifs continue entre la CSSC et sa filiale défense, la COMEC (CINN) : Dans un contexte de recul des bénéfices de la filière, il semblerait que la CSIC s’en sorte mieux, avec des profits en hausse et des responsables se félicitant de remplir les objectifs du gouvernement central, notamment en ce qui concerne l’établissement des comités du parti et les liaisons avec les comités “centraux”, mais aussi en termes d’intégration civilo militaire.
  • Progrès dans les moteurs diesel (CINN) : L’entreprise Nanjing International Shipbuilding (南京国际船配) a reçu de l’entreprise allemande MAN Diesel &Turbo SE un certificat de pulvérisation supersonique pour la soupape d’échappement de son moteur diesel à basse vitesse pour bateaux. Cette certification représente un important saut technologique pour l’entreprise vers la production autonome de moteurs diesel. La République populaire de Chine accuse encore du retard en matière de production de moteurs diesel pour navires, mais progresse à grande vitesse.

Usine connectée

  • Senseurs industriels et usines intelligentes (CINN) Petite exception à nos contenus “100% République populaire de Chine”, car une entreprise française est au centre de l’attention du site d’information chinois de l’industrie. Il s’agit d’Ineo-Sense, spécialisée dans les senseurs industriels et les solutions “wireless” pour l’industrie. En particulier, l’entreprise intéresse pour son contrat avec avec Semtech, qui lui fournit des composants pour ses produits ; mais aussi pour son partenariat avec Lauak, groupe français spécialisé dans l’aéronautique de pointe. L’intérêt porté à ces deux entreprises de la part de la presse spécialisée chinoise est une information en soi.

Cybersécurité

  • Discours du directeur général de Qi’anxin au 3e forum de la cybersécurité (CINN) : Qi’anxin est une entreprise spécialisée dans la cybersécurité qui travaille tant avec les administrations qu’avec l’armée ou le secteur privé. Son directeur général a présenté sa nouvelle stratégie désignée par le nom “44333”:les quatre hypothèses (四个假设)、quatre nouvelles stratégies (四新战略)、la trinité (三位一体)、les trois synchronisations (三同步) et les trois voies de “check and balances” (三方制衡). Plus concrètement, les infrastructures centrales et fondamentales sont la clé de voûte de l’ensemble du système économique et sont désignées comme la priorité absolue. Depuis 2017, 26 exercices offensifs et défensifs ont été réalisés par les administrations et les agences de l’Etat. Autres points importants, le chef d’entreprise a mis en garde contre l’inadéquation des défenses, sur le cloisonnement de certaines agences, sur les retards qui subsistent dans l’application de certaines technologies, etc.

 
Nucléaire
 

  • Percée de l’ITER chinois (Anhui) (Sina) : Le projet EAST de centrale de fusion nucléaire de l’Anhui, développé dans le cadre du programme international ITER est devenu le premier appareil au monde à atteindre les 100 millions de degrés, progrès qui manifeste le rattrapage progressif de la Chine sur les technologies de fusion nucléaire.

 
Mines, énergies et ressources

 

  • Robotique et terres rares (CINN) : Le centre de recherche en robotique de l’université d’ingénierie d’Harbin et Chang’an Magnet Electronic Machinery (长安永磁电机有限公司) ont signé un partenariat pour l’établissement à Baotou (Mongolie Intérieure) d’un centre de recherche sur l’utilisation de la robotique dans l’exploitation et le traitement des terres rares.
  • Les turbines les plus avancées de Harbin Electric Group (CINN) Ces turbines “les plus avancées” sont utilisées dans les centrales nucléaires. Elles seraient capable de délivrer une puissance de 1200MW. Depuis plusieurs semaines nous remarquons un intérêt porté aux turbines (à gaz, ou comme ici, à vapeur). Ces technologies sont critiques tant pour la motorisation de navires (turbines à gaz) que pour l’équipement des centrales nucléaires.

 
Intégration civilo-militaire

 

  • Longyan, Fujian: un exemple de l’intégration civilo-militaire (CINN) : Ce long reportage devrait attirer l’attention de nos lecteurs : extrêmement précis, il détaille les réussites en matière d’intégration civilo-militaire de Longyan, dans le Fujian. Historiquement communiste en raison de la présence des éléments de la République socialiste chinoise, cette région apparaît donc pour le Parti comme un lieu de choix pour le développement de l’intégration civilo-militaire. Ainsi, 121 projets “productif” (生产性) sont en cours dans la région, une cinquantaine a déjà été terminé, tandis que 37 sont encore en cours, pour un investissement total représentant 6,5 milliards de RMB. L’article cite quelques exemples d’entreprises installées dans la région :

–       Une entreprise de produits chimiques (思康特种化学品有限公司) fournissant des gaz refroidissants pour les serveurs et data centers.

–       Le China Electric Power Group (中国电科集团) a investit dans un projet de laser à cristaux dans le région (长汀闪烁及激光晶体项目)

–       L’entreprise de microélectronique Fujian Yuzhen (福建钰辰微电子有限公司), spécialisée dans les puces RFID, dispose d’un site de production sur place pour développer ses technologies liées à l’Internet des Objets (Internet of things).

–       Longhe Intelligent Manufacturing Ltd (龙合智能装备制造有限公司) est une entreprise qui a déposée plus de 120 brevets en partenariat avec la CASIC, AVIC ou encore des universités nationales et des fabricants de satellites chinois. L’entreprise est spécialisée dans la robotique industrielle, et dispose de 120 clients à l’export dont Manitou en France.

See Also

–       L’article conclut sur les régulières visites de représentants du CETC, de la CASC, d’autres grands groupes de la BITD, ainsi que des responsables politico-militaires. Il semble donc que Longyan soit une base majeure en terme d’intégration civilo-militaire.

  • Du militaire au civil, quand l’intégration civilo militaire profite aux deux mondes (Xinhua) : Dans le nouveau quartier Binhai de Tianjin, les start-up et PME issues de l’intégration civilo-militaire bourgeonnent. L’entreprise “Phytium” (飞腾), soutenue par le CETC et les autorités locales, fournit des microprocesseurs très performants à des clients du secteur militaire et civil. (et aussi civil). Ils entretiennent en outre un partenariat avec “Kyrin Information Technology” (天津麒麟信息技术有限公司), visant à développer un ensemble CPU + système d’exploitation sécurisé. Ces deux entreprises sont stratégiques, car elles travaillent avec les acteurs de la défense, mais aussi gouvernementaux. Surtout, le gouvernement de Binhai cherche à développer davantage ses coopérations en développant les partenariats en R&D. Un institut de recherche de Binhai (pour l’intégration civilo militaire) a été créé, qui signe des contrats avec différentes entreprises civiles. Certains projets peuvent sembler anodin, comme la signature avec la joint venture entre l’entreprise française Suez et l’entreprise de fourniture d’eau. Mais à côté de ces contrats, d’autres coopérations s’établissent dans l’intelligence artificielle (Tsinghua, le centre national des superordinateurs, etc.), les biotechs (avec l’université de médecine de l’armée de l’air). Les projets couvrent différents domaines. Signature d’une joint venture entre Suez et une entreprise chinoise de fourniture d’eau, coopération dans les domaines de l’intelligence artificielle (Qinghua, le centre national des superordinateurs, etc.) et des biotechnologies (Université de médecine de l’armée de l’air).
  • Le premier drone d’attaque amphibie : produit de l’intégration civilo-militaire (Xinhua) : Ce drone nommé « Lézard de mer » a été développé par l’entreprise privée Qingdao Wujiang Technology Co., Ltd, avec l’aide du groupe industriel d’Etat Wuchuan Shipbuilding Industry . Co . Ltd. Le produit a officiellement été présenté « récemment ». Destiné à l’export (sans exclure l’usage au sein de l’armée chinoise), il possède une longueur de 12 mètres et une largeur de 4,14 mètres. Le corps entier est fabriqué en alliage d’aluminium. Il peut naviguer à une vitesse maximale de 50 nœuds à la surface de la mer. En tant que bateau sans équipage et amphibie, le “lézard de mer” peut se cacher sur une île inhabitée pendant 6 à 8 mois, dans l’attente des ordres du centre de commandement.

 
Equipements militaires
 

  • Les Type-039C, meilleurs sous-marins conventionnels du monde ? (Sina) : Un titre tout en nuance, comme souvent pour la presse chinoise. En sus des belles photos de l’article, il est surtout question de systèmes AIP. L’article revendique que la Chine a testé les différents systèmes (stirling, pile à combustible, petite “pile nucléaire”) et a acquis une expertise technique meilleure que celle des japonais qui utilisent des batteries lithium-ion pour leur dernier sous-marin. Les nouveaux Type-039C sont donc plus furtifs, disposent de nouvelles tuiles sur la coque, et d’un AIP de dernière génération (stirling, dont les performances auraient été améliorée de 117%).
  • Première utilisation des véhicules blindés de police de fabrication chinoise au Vénézuela (Sohu): Le VN-4 chinois produit par NORINCO a été vu en opération dans les rues de la capitale, pour répondre au “mini coup d’Etat” du 29 avril.
  • Quelques photos des radars les plus emblématiques de la Chine (Toutiao) A l’affiche, KLJ-7A, YLC-8B (radar actif “anti furtivité”, en bande courte UHF), SLC-7 (bande L – radar multifonctions), SLC-2, YLC-18, etc. L’article contient des descriptions de leurs fonctions, même s’ils n’entrent pas trop dans le détails.
  • Percée chinoise dans le domaine des radars à micro ondes ? (Sina) : Plus exactement, l’article parle d’une percée dans le domaine des radars micro-ondes à photon (微波光子雷达). Lors d’un séminaire de recherche consacré à cette technologie, Pan Shilong (潘时龙), sous directeur de l’institut d’ingénierie de l’information électronique de l’Université aéronautique de Nanjing et sous directeur d’un laboratoire national sur cette technologie a annoncé aux journalistes que la Chine était désormais leader dans le développement de ce type de radar, avec une précision 1,3 cm. Les 17 chercheurs chinois invités à la conférence semblent tous considérer cette technologie comme stratégique.

 
Recherche scientifique & technologique
 

  • Mort en mission de deux membres de l’Institut d’océanographie de la CAS durant les attentats au Sri Lanka du 21 avril (CAS) : Les deux ingénieurs de haut rang Li Jian (李健) et Pan Wenliang (潘文亮) ont perdu la vie lors de ces attentats. L’ingénieur Zeng Xin (曾信) ainsi que les deux étudiants diplômés Zhang Yanan (张亚南) et He Yuanqiu (何媛秋) ont été blessés. Ils participaient à l’étude scientifique marine menée par le navire scientifique “shi xian 3” (实验3) dans l’océan Indien, entre le 20 mars et le 1er juin. Ce navire mouillait au port de Columbo entre le 20 et le 24 avril.
  • Visite de la Harbin Engineering University par une délégation du 9e Institut de recherche de la CSIC (CSSC) : Une délégation du Neuvième institut de recherche de la CSIC s’est rendue à la Harbin Engineering University (HEU), visitant au passage le Laboratoire national clé des robots intelligents sous-marins. La volonté de construire conjointement des infrastructures de recherche, dans le cadre d’un partenariat entreprise-université, a été exprimée.
  • Nouvel accord de coopération entre la Austrian Research Promotion Agency et l’Académie des Sciences de Chine concernant les matériaux avancés (CAS) : La Rencontre entre de Li Keqiang et le premier ministre autrichien le 28 mars 2019 qui a débouché sur la signature d’un nouvel “accord de coopération 2020-2025” entre l’Académie des Sciences chinoises et le Bureau de promotion de la recherche scientifique autrichien. Ce partenariat se concentre chaque année autour d’un thème : les technologies de l’information en 2017, les nanotechnologies en 2018 et les matériaux avancés en 2019. Il occasionne annuellement, avant d’entamer une sélection des entreprises et des centres de recherche partenaires.

 
Espace
 

  • Conférence à Wuhan pour le développement de la filière industrielle des satellites (Sina) : A l’occasion de la journée chinoise de l’aérospatiale, la ville de Wuhan a organisé une conférence pour le développement de la filière industrielle des satellites, avec la participation des dirigeants du Hebei, de la ville de Wuhan et des représentants du groupe des industries de l’aérospatiale (航天科工集团). Cette conférence a officialisé le lancement de la construction du parc industriel pour l’aérospatial de Wuhan. La superficie totale du parc sera divisée en deux parties. La première, d’une superficie de 70 197 mètres carrés, accueillera le centre pour les Big Data, un centre de recherche sur les micro-satellites en nuage, un centre industriel multifonctionnel et un centre de fabrication de véhicules spatiaux multifonctionnels. La seconde partie du parc sera dédiée au centre de tests sur le contrôle thermique, le centre de recherche sur les nouveaux matériaux. La fin de la construction est prévue pour le 31 octobre 2020. La China Aerospace Science and technology corporation (由航天科工空间工程发展有限公司) est impliquée dans le projet.
  • Prix de l’innovation aérospatiale (CINN) : La filiale de Hunan Aerospace (湖南航天), Hunan Magneto (湖南航天磁电有限责任公司) a remporté le premier prix de la 2e édition du concours national de l’innovation aérospatiale pour son projet d’aimant permanent hautement résistant à la corrosion et aux hautes températures (《高性能超耐腐蚀烧结钐钴永磁项目》), fruit de 5 ans de recherche.
  • Lancement réussi du Mapping Satellite-2 (天绘二号) (MinDef): La satellite a été lancé le 30 avril par un Long march-4 (marquant son 303ème lancé). Mapping Satellite-2 est prévu pour venir en appui aux recherches scientifiques, géologiques et cartographiques chinoises. Sina a publié un article mentionnant le retour non contrôlé des boosters dans la campagne du Shaanxi.

 

retour au sommaire

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.


© 2019 EastisRed - All Rights Reserved.
Website by MPA Studio - mentions légales

Scroll To Top